Keegan

Keegan: l’expérience du son live.

Ce groupe cosmopolite basé en Allemagne, à Cologne, a été l’ une de mes premières chroniques (ici). Et déjà , je vous en avais dit le plus grand bien.

Cette année 2016 aura été, pour eux, positive.  En effet, Laurent, le bassiste, m’ a contacté par téléphone pour me donner de leurs nouvelles et me présenter leur dernier opus intitulé Famous Last Words. Voici ce qu’ il m’ en a dit : »Avec le retour du guitariste d’ origine, Massimo Peter, qui avait fondé le groupe avec le chanteur Ian Maxwell, nous avons enregistré cet album  dans les conditions du live (basse, guitare et batterie) dans le pur esprit du power pop avec une attitude garage/post punk« .

0884463857292_600

L’album a été enregistré à Cologne dans le même studio qu’ Underdogs Are Go par Christoph Schneider (Klee, Grantbrothers…), puis mixé et masterisé en analogique par Guido Lucas (à la tête de BluNoise reccords) qui est  aussi un producteur/musicien connu pour le son de ses productions indés « très punchy ». Le groupe a signé un contrat avec Bellfire Reccords , nouveau label de Bellaphon , une importante Major Allemande. Ils ont également fait la première partie de groupes importants comme The Paul Collins Beat, Cozy ou encore The Posies. Tout cela me confirme que l’ année 2017 s’ annonce sous de bons augures, avec peut être leur venue en France, ce qui nous permettra de découvrir l’énergie brut de ce groupe très prometteur.

Le son du Live

Bien.. Comparé à Underdogs Are Go, les seize titres que ce nouvel opus contient sont très rock et s’ enchainent à la vitesse  du son, son d’ailleurs moins travaillé volontairement car enregistré en « live ». C ‘est à dire tous les musiciens ensemble avec deux ou trois prises  maximum par morceaux. Le tout sans rajout d’ instruments ou d’effets, comme cela était le cas sur le précèdent album. L’ autre particularité de Famous Last Words, est qu’ ils ont joué avec des instruments vintages: amplis à Lampes , Micros  d’un autre âge… d’ ailleurs , on entend sur certaines pistes le bruit caratéristique des amplis, ainsi que du larsen ( non non pas Lupin , facile à faire comme blague merdique , mais ça me fait rire !).

L’ avantage de cette manière de travailler, réduit le temps d’ enregistrement et donc les coûts de production. Mais pas seulement, cette méthode permet également de dégager cette énergie  qui font leur signature, rendue possible par l’osmose liant les musiciens. Bref, encore une fois  c’est de la dynamite !  Une énergie  purement  rock que tout amateur (trice) se doit de posséder . Ils ont su garder,  voire développer,  ce supplément d’ âme qui nous permet de continuer à nous gratter là ou ça démange et cela fait un bien fou!

De mon humble avis le meilleur  album de leur jeune carrière, preuve sans doute que leur musique a atteint une certaine maturité. Il y en aura d’ autres c’est certain. Achetez-le, téléchargez-le , légalement off course ! Vous pouvez les retrouver sur leur site web (ici), ou sur Facebook (ici), allez y partagez , faites partagez, likez-leur page, faites du bruit autour d’ eux, cela ne pourra que contribuer à les faire venir sur nos scènes françaises. Bon, je vous laisse car j’ai piscine , mais avant je m’ en remets une dose, à fond bien entendu !

Christophe Arbogast

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s