Babyshambles

Live Report : 5 bonnes raisons d’aller voir les Babyshambles

Samedi 26 juillet, j’étais parmi les chanceux qui ont pu accéder au concert des Babyshambles. Bon, chanceux, c’est un peu fort. La moitié des billets n’auraient pas été vendus, en tout cas au début du concert, croit savoir le site Soundofviolence.net. Malgré tout, j’assiste au concert, assez enthousiaste. C’est la première fois que je vais voir, en vrai, Pete Doherty. J’ai pas été déçu. Voici 5 bonnes raisons pour lesquelles on peut dire que c’était un très bon concert.

Crédit Photo : Romain Massola

Crédit Photo : Romain Massola

1 – Pete Doherty est notre dernier rebelle.

22h30, l’homme vient de nous faire languir pendant presque plus d’un quart d’heure. Il ne se pointe pas, et pourtant, la scène est prête. On se demande à un moment si il ne gît pas, défoncé, dans sa loge…et lorsqu’il arrive, c’est bien cette idée que l’on garde. Ok, il titube, il annone, puis chante, mais c’est ça qui le rend génial. Il surprend, et quand on le regarde, on peut se dire: « Non, il n’a pas osé ?!! ». Ceci est la maestria de Pete Doherty.

2- Un concert sans fausse note.

Ou tout du moins, avec les principaux tubes du groupe : Delivery et Nothing Comes To Nothing expédiés dès le début, et une fin en apothéose avec Fuck Forever. Pendant le reste du live, que du bon : Maybelline, Penguins, Fall From Grace… tout est génial ici. On n’en a pour notre argent. Seul regret : le set aurait pu être plus long.

3 – Les fans sont jeunes.

Et les filles aiment lancer des soutiens-gorges à Pete Doherty. Il en a reçu deux (au moins) pendant le concert. Et en rappel, il s’est amusé à nous jeter dessus des coussins « made in Fourvière ». Pour le coup, c’était exactement ce qu’on pouvait attendre d’un concert comme celui-ci : authentiquement rock et complétement fou.

4- Le retour du crowd-surfing.

Troisième chanson : Pete Doherty vient de lancer sa guitare en l’air, rattrapée in-extremis par le roadie du coin gauche, là pour surveiller au cas-où. Il voit un jeune qui se fait porter par la foule. Et, tout d’un coup, voilà le chanteur dans la foule, à naviguer. Bon, pas longtemps, parce que les hommes de la sécurité présents devant la scène n’ont pas vraiment apprécié. C’est, encore une fois, un exemple de ce que ce concert a apporté en intensité et en surprises. Avec eux, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer…

5- Les Babyshambles, les derniers punk-rockers ?

Loin de moi l’idée d’être apocalyptique ou de vendre encore une fois-là mort du Rock. Reste quand même que ce groupe, samedi dernier, a fait l’une des meilleures prestations Rock que je n’ai jamais vue. Un ami sur Twitter m’a cependant fait remarquer : « Toi, tu n’as pas vu les Libertines ». C’est vrai. Mais, qu’importe, j’ai adoré. Et j’espère que la nouvelle garde du Rock sera aussi punk-rock dans le futur… ou le « no-future ».

Certes, aucun moyen de filmer le concert (même si la nuée des téléphones ont provoqué un afflux de vidéos sur youtube, tapez Babyshambles+Fourvière, et vous verrez). Heureusement, il y a les photos. Si vous souhaitez voir plus de photos de ce concert (et de sa première partie, Baxter Dury), cliquez ici. La Set-list (versions studios) est a écouter ci-dessous. 

Mickael Chailloux

2 réflexions sur “Live Report : 5 bonnes raisons d’aller voir les Babyshambles

  1. Pingback: Live Report : Ben Harper @ Fourvière | Le Peuple Du Rock Webzine

  2. Pingback: L’Edito de la semaine | Le Peuple Du Rock Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s