Grands Classiques/Review

Ben Harper, « Get Up ! »

Un nouvel album de Ben Harper est comme souvent un nouveau bon cru de la musique américaine. La pochette nous donne parfois une indication sur la tonalité de l’album. En 2013, deux mots sont gravés en lettres capitales au bas du disque : Get Up ! ou « lève-toi ! ». Plus haut, la mine grave de Ben Harper contraste avec la mine sinon réjouie au moins taquine de son musicien temporaire du jour, Charlie Musselwhite.

Les deux musiciens ont donc savamment avancé depuis leur première rencontre autour du bluesman John Lee Hooker, lors de la session de l’album « Don’t Look Back » sorti en 1997. Depuis, ils ont aussi collaboré à de nombreux albums comme pour le pape de la soul music Solomon Burke. Chaque fois que les deux artistes ont collaboré, leurs chansons ont étés des pures merveilles, des petits bijoux isolés dans quelques albums, y compris dans certains albums de Ben Harper (« Both Sides of the Gun », 2006).

photo_1349185478

Ben Harper & Charlie Musselwhite © DR

L’artiste californien n’est donc attaché les services de l’harmoniciste mississippien pour son douzième projet studio. Enregistré à Los Angeles, le projet Get Up ! rassemble donc l’énergie des musiques de ce delta légendaire : country, soul mais surtout blues.

L’âme de ce disque réside en effet dans la rythmique blues qui est imposé par les deux musiciens. Comparativement au dernier opus de Ben Harper, Give Till It’s Gone, l’album perd en musique nostalgique des surfeurs californiens ce qu’il gagne en musique roots.

On pourrait croire que cet album est, à la vue de son nom et connaissant l’affection que porte Ben Harper à Bob Marley, que Get Up ! est un album qui consacre les réflexions politiques sur la vie en collectivité. En réalité, c’est plus complexe. Une chanson peut être définie comme politiquement engagée : il s’agit du blues rageur I Don’t Believe A Word You Say, que Ben Harper définit comme ceci : « Si on appliquait ces mots à la politique, ça marcherait presque mieux que dans le cadre amoureux ». En réalité, ici, Ben Harper apprécie plutôt les relations entre homme et femme, entre amoureux plutôt.

La plupart des chansons traitent sur ce thème ancestral qui est souvent, il faut le reconnaitre, la musique d’essence du blues. On parle de « losers », de ruptures, de choses qui ne sont parfois pas très agréables (« Blood Side Out, You Found Another Lover (I Found Another Friend), Get Up ! »). En réalité, toutes ces chansons, bien que chantées de façon énergique par Harper, sont exécutées de façon honnête et sensible par les deux hommes.

Une des chansons les plus attirantes de l’album est aussi « I’m In, I’m Out, I’m Gone ». Selon Harper, « il s’agit d’un des moments forts de l’album. Je pense qu’on trouve sur cette chanson l’un des plus grands solos d’harmonica de l’histoire. Il est à fois direct et insaisissable.». En effet, Ben a raison : cette chanson nous laisse dans un état assez approximatif. La chanson est simple, le contrat est rempli entre l’auditeur et le musicien.

Le blues, c’est aussi la manière de faire passer des hommages de manière plus logique et plus cohérente : c’est le cas de la disparition de l’officier de marine Nicholas P.Spehar, auquel Ben Harper rend hommage dans sa chanson I Ride A Dawn. Cette chanson a tout du bon blues selon Charlie Musselwhite, l’autre protagoniste de l’album : « Le vrai blues a de la profondeur et de la substance. Ce ne sont pas juste des chansons griffonnées à la va-vite. Ces morceaux viennent du cœur, bien plus que de la tête. Plus que de la musique, c’est le reflet de la vie ».

C’est en effet ce que nous propose ce douzième album studio de Ben Harper, Get Up ! Une véritable leçon de vie. Enregistré sur le nouveau label de Ben Harper, Stax Records, l’album est déjà disponible chez tous les bons disquaires. Il faut se précipiter sur cet album, car il rassemble l’essentiel original de cette musique trop inégalement écoutée sur les radios françaises. Une musique qui a pourtant servie de base à de nombreuses autres…

By Mickael Chailloux

3 réflexions sur “Ben Harper, « Get Up ! »

  1. Ben Harper qui fait du blues , une bonne nouvelle pour notre génération de jeunes gens qui ignorent encore que le blues c’est la genèse du rock ! Le blues c’est l’émotion, l’authenticité, le blues c’est chaud, c’est vieux et jamais poussiéreux… Ne pas parler du blues c’est comme oublier d’enseigner l’Histoire aux enfants…

  2. Pingback: La Playlist des Charlie | Le Peuple Du Rock Webzine

  3. Pingback: Live Report : Ben Harper @ Fourvière | Le Peuple Du Rock Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s