Découvertes/Review

[Review] Trois nuances de Californie

Les coincidences n’existent pas. Le mois dernier, coup sur coup, trois albums de qualité sont sortis. Ils expriment à eux seuls l’essence même du son californien, smooth et psychédélique, délicat et perché. Même s’ils ne sont pas tous californiens, ils expriment, à leur façon, une certaine cohérence de ce son si particulier du Sud-Ouest des Etats-Unis. Ecoutez.

Les pochettes des trois albums chroniqués (droits réservés)

Le plus excentrique : Okkervill River

C’est le plus décalé assurement dans le style. très bucolique. Vous verrez dans In The Rainbow Rain des fleurs, un peu de new wave et de jazz mélangé à des dandys. Okkervil RIver tient son nom de l’autre côté du Pacifique, une nouvelle de l’auteure Tatyana Tolstaya. Ils viennent du Texas, et leur neuvième album studio contient des pepites west-coast grandiloquantes. Certains comme les Inrocks voient en son chef (Will Sheff) le groupe « le plus lettré ». Impossible de vérifier, mais au moins ils ont du gout, en samplant Ray Davies et Waterloo Sunset pour raconter l’histoire d’une trachéotomie (?).

Autre chanson qui est marquante, cette balade rock sur la recherche de la célébrité intitulée « Don’t move back in L.A. » Un regard ironique et sain sur une ville pleine de ressources et de mystères.

In The Rainbow Rain est un majestueux album, pleins de synthés et de couleurs. Il est sorti le 27 avril dernier et disponible en écoute libre sur Spotify (ou chez vos bons disquaires).

Le plus « esprit du canyon » : Michael Rault

Dans notre quête de Californie, on a encore échoué à rencontrer un vrai californien. A défaut, nous voici avec un canadien. Michael Rault, cheveux longs et moustache, pourrait bien être qualifié d’excentrique aujourd’hui. La vérité est que son album nous transporte dans un autre ailleurs, ou Crosby Stills Nash & Young ne se sont pas séparés et ou George Harrison est toujours vivant. Légèrement psychédélique, son rock est vintage et ça fait du bien. It’s a New Day Tonight est une petite pépite. Pour représenter l’album, avec quasiment aucune fausse note, écoutez I’ll Be There.

Parmi les chansons phares de l’album, on trouve aussi Out of the Light. C’est chaloupé, c’est très américain, et la lenteur du morceau cohabite avec ce riff qui jaillit et fait des aller-retours dans notre tête. Encore une fois, c’est magnifique.

Chez Michael Rault, il y a l’esprit des chanteurs du canyons et le clinquant des leaders de rock anglais, des harmonies (Sleep with me), des musiques pop-rock sixties (Oh clever boy) et deux morceaux planants (Pyramid Scheme et surtout When the Sun Shine). C’est un des meilleurs albums de l’année. Il est sorti le 18 mai dernier et accessible sur Spotify.

Le plus tranquille : Family of the Year

Au troisième essai, nous voici avec des purs californiens. Le groupe Indie-Folk Family of the Year revient en 2018 avec un album à la pochette non-équivoque. Un coucher de soleil, un groupe autour de ce qu’on imagine un feu de camp. Goodbye Sunshine, Hello Nighttime, nous fait voyager dans l’antre d’un Los Angeles qu’on connaît moins. Ne soyez pas rebutés par l’aspect très « teen group » de Let It Go ou de Bitter Mind. Ce nouvel opus trouve très bien sa place dans ces nuances de Californie avec notamment Girl Who Washed Ashore, probablement ma chanson préféré de cet album. Elle nous transporte dans la mélancolie la plus extrême, de celle qu’on imagine un 30 août, sur la plage, accompagné.e de notre amour de vacances.

Latchkey Kids est aussi une de ces chansons sixties qu’on affectionne particulièrement au Peuple du Rock, Il y a dans ce nouvel opus du quartet Family of the Year quelque chose de touchant, une sensibilité affirmée pour la mélancolie. C’est aussi ça, la Californie, des balades folk lancinantes et quelques fois tristes. Ce n’est peut-être pas « l’album of the year » mais à l’écoute, on passe un très bon moment. Et c’est tout ce qui importe. Goodbye Sunshine, Hello Nighttime est sorti le 18 mai dernier et accessible, lui aussi, sur Spotify.

Mickaël Chailloux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s