Bon Jovi

Bon Jovi revient avec « This House is not for sale »

Après plus de trois ans d’absence, Bon Jovi se décide à sortir un nouvel album «  This house is not for sale », 14ème album studio du groupe (en vente depuis le 4 novembre) . Depuis le dernier album «  What about now » sorti en 2013, leur guitariste de toujours « Ritchie Sambora » a quitté le groupe afin de découvrir de nouveaux horizons, laissant la place au Canadien Phil X. Qui dit nouveau membre dit nouveau son, voyons voir si le groupe sonne toujours aussi bien !

C’est parti pour l’écoute ! La première chanson est le titre éponyme de l’album, « this house is not for sale ». On retrouve instantanément la patte du groupe qui ne semble pas tant souffrir de l’absence de Sambora. Pour ce qui est des paroles, Jon Bon jovi fait une métaphore sur cette fameuse maison n’étant pas à vendre, en parlant de sa relation avec Dorothea Hurley, sa femme depuis plus de 27 ans. Chose étant étonnante pour une rock star que d’avoir une vie stable et rangée. Une femme, une fille, trois fils,  et,  des engagements pour la Croix Rouge, Habitat for humanity, AIDS foundation, Evreybody Hurt, créateur de la Soul foundation (en faveur des sans abris).. Jon Bon Jovi a été nommé en 2010 par Barack Obama lui-même en tant que conseiller pour les solutions communautaires lors d’une cérémonie à  la Maison-Blanche. Bon Jovi sera certainement la seule rock star avec Bono à atteindre le paradis, mais revenons à notre album ! Si vous vous préparez une playlist pour aller en vacances en cabriolet, vous pouvez y ajouter cette chanson. Cette première chanson me rassure un peu à vrai dire, What about now et The circle, leurs deux derniers albums, que je considère personnellement comme ratés m’ont laissé penser que le groupe était bel et bien fini. 

Mention spéciale pour Labor of love. J’ai toujours eu un faible pour ces sonorités de guitare langoureuses avec de l’echo, un peu à la Wicked game de Chris Isaak. Ces chansons qui rappellent la fin de l’été, très mélancoliques avec un refrain puissant qui casse le rythme assez mou des couplets. Une assez belle surprise qui étoffe cet album en proposant quelque chose de différent. 

Roller coaster a été écrite pour être chantée par Bon Jovi, cela ne fait nul doute. C’est entrainant, ça reste dans la tête, et ne me mentez pas, vous avez forcément chanté le « ho ho ho ho hohoho » en l’écoutant. C’est typiquement le genre de chanson qui peut plaire à cet ami qu’on tous, qui « écoute de tout », de tout certes, mais principalement la constante merde qui passe à la radio qui fait office de fond sonore lorsque l’on est en retard pour aller au travail ou que l’on est bloqué dans les bouchons. Cette même personne qui vous harcèle de notifications Candy crush sur Facebook, qui en soirée va mettre une chanson de Rihanna sans aucune pression en se disant que vous ne pouvez que aimer, ou qui pense que le groupe Eagles of death metal fait bel et bien du death metal. (Coucou les journalistes de BFM). 

Scars on this guitar est vraiment un belle balade acoustique avec des sonorités country, où il parle de sa guitare, en la personnifiant et en l’encensant. Etant guitariste, cette chanson m’a touché, chaque musicien a un rapport particulier avec son instrument et entendre Jon Bon Jovi chanter cette chanson est vraiment une belle surprise. Une belle chanson, en hommage à son fidèle compagnon de tournée.

Vous l’aurez remarqué, je ne me suis pas attardé sur toutes les chansons, aimant le groupe j’ai préféré parler des chansons qui valent le coup sur l’album. Cela ne veut pas dire que les autres sont mauvaises, mais personnellement je n’ai pas trop accroché. Malheureusement la venue du nouveau guitariste n’a pas changé grand chose au son du groupe, j’aurais aimé redécouvrir Bon Jovi avec une sonorité différente. Comme la plupart des albums, sur environ douze titres, trois sont faites pour la radio, trois sont faites pour plaire aux fans, et les six autres sont là pour remplir le disque de données. On ne va pas se mentir, Bon Jovi a toujours fait de la musique commerciale (même si le terme de commercial me fait personnellement vomir), mais j’ai toujours été ok avec cette facette du groupe. Si je devais donner mon avis en un mot sur l’album je dirai « sympa », il n’a rien d’incroyable, ce n’est pas l’album de l’année, mais il est plutôt réussi et les chansons sont plaisantes à écouter. Bon Jovi n’est pas mort et cet album en est la preuve, il plaira aux fans du groupe en les laissant toutefois nostalgiques de l’époque Dead or alive. Si vous ne connaissez pas Bon Jovi, je vous conseille d’écouter This house is not for saleroller coaster ainsi que God bless this mess qui sont pour moi les chansons les plus représentatives du groupe. 

Une réflexion sur “Bon Jovi revient avec « This House is not for sale »

  1. Très bon article où l’on sent le fan… mais je te trouve un peu dur pour les albums précédents… on a quand même eu droit à de bonnes sonorités, bien sûr ils vieillissent un peu et leur musique se calme… mais ils ont survécu toutes ses années en nous livrant des albums réguliers et sans abandonner les tournées. Richie nous manquera, c’est sûr mais même sans lui, Bon Jovi reste du très bon son… Have a nice day !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s