Playlist

Playlist de l’été : les « road-trip »

Salut les rockeurs et haut les coeurs, cette semaine c’est road trip au Peuple du Rock!

Road Trip, ça vous dit rien? Une virée en voiture entre potes, sous le soleil brûlant du début du mois d’Août, de la vitesse, et du rock crachoté par la vieille stéréo de 15 ans dont on sait qu’elle rendra bientôt l’âme, mais qu’on garde jusqu’à son dernier souffle… ?

Maintenant qu’on a posé le décor, quid de la musique ? Ca vous étonnera sûrement (quand même un petit peu j’espère) mais dans le rock n’roll, on aime les gros moteurs. Les blousons à tête de mort. Les choppers. Les sièges en cuir, toussa toussa. Alors question musique de virée routière (c’est drôle, en français, ça en jette beaucoup moins. On dirait une adaptation québécoise d’un Mad Max), il y a largement de quoi se mettre sous la dent !

Moteur, action !

534765_10150721010026308_496123156_n

Une petite précision, on se limitera ici aux voyages routiers. Parce que road trip. Donc désolé Night Train de Guns and Roses, bye bye Learn to fly des Foo Fighters, on vous aime quand même, mais ce sera un autre jour !

Commençons par le commencement : au début, il y avait Chuck Berry, et la mythique Route 66 (en français dans le texte), ainsi que les Beatles qui chantaient Baby you can drive my car. Le groupe Canned Heat chantait Going Up the Country à Woodstock en 69 (et cette musique a servi dans une pub, j’en suis sur et certain) :

Sur une touche… légèrement plus violente, Saving Abel, Airbourne et Halestorm nous lâchent trois bombes dans Hell of a Ride, Runnin’ Wild et Million Miles an Hour. Du coté de Slash, on trouve aussi la très bonne She Builds Quick Machines de Velvet Revolver (groupe dément, musique démente, clip dément) ainsi qu’une chanson « solo » avec Alice Cooper et Miss Scherzinger (ex-Pussycat Dolls) dénommée Baby Can’t Drive.

Il fallait aussi inclure du Queens Of the Stone Age, non seulement parce qu’une liste rock sans QOTSA relève du crime contre l’humanité, mais également car deux de leurs albums sont des concepts albums sur une balade en voiture… Faisons vite, faisons bien et piochons dans leur meilleur disque (Songs for the Deaf), sortons-en deux au hasard : Go with the Flow, un tube interplanétaire, et God is in the Radio.

Des road trip plus cool, ça existe aussi. Iggy Pop et son Passenger dans la boite à gants, entre une cassette d’America et une d’AllahLas, qui essaient d’écraser le Nimrod de Green Day et son Hitchina Ride, pour une ballade détente. Ah, et Road Trippin’ des Red Hot Chili Peppers aussi. Tout simplement parce que c’est une belle chanson.

Je te vois te redresser derrière ton écran en lisant le nom de certains artistes. Limp Bizkit ? On parle pas souvent de rapcore au PdR, et c’est une excellente opportunité de le faire maintenant, parce que si on évite de mentionner le caractère douteux de leur frontman Fred Durst, le groupe a pondu d’excellents albums en presque 20 ans de carrière, et donc d’excellentes chansons !

Du rapcore, passe encore, mais Rihanna ?! Et bien oui, la diva R’n’B est très éclectique dans ses parties instrumentales, comme le prouve cette chanson provenant du début de sa carrière, Shut Up and Drive, avec ses guitares saturées et sa batterie solide.

Leçon de live ? Aye sir !

Voilà pour la playlist road trip du PdR, vous êtes maintenant prêts pour toutes vos virées estivales (ou hivernales, comme vous voulez en fait). Toute la rédac’ vous souhaite un bon mois d’Août, vacanciers ou pas.

Circulez, y a rien à voir !

Très bien, comme tout le monde l’attendait, on ne peut pas vraiment faire de liste rock/road-trip sans parler de Born to be Wild. Chanson culte parmi les chansons cultes du rock n’ roll, poème sauvage à l’amour de la vitesse et des sensations extrêmes, monument d’une époque révolue mais pas oubliée, le morceau de Steppenwolf a encore de belles années devant lui pour perpétuer son héritage.

Plutôt que de vous inclure l’original, j’ai choisi de vous faire découvrir une reprise récente (et méchamment burnée) du groupe Hinder, avec des guitares qui déchirent leur race, des grosses voitures et des jolies filles.

Boooorn to be wiiiii-iiii-iii-iiiiiild…

Baptiste Chausson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s