Wanton Bishops

The Wanton Bishops – Blues et santiags au Proche-Orient

Surprenante association et pourtant aussi réelle que vous et moi lorsque qu’il s’agit de parler du duo The Wanton Bishops venu tout droit de Beyrouth, capitale du Liban. Il faut reconnaître qu’il est plutôt rare de croiser des artistes originaires de cette région-ci de la planète mélangés à la communauté rock’n’roll mais après tout pourquoi pas. Le guitariste nigérien Bombino avait bien réussit à mêler de façon subtil des sonorités à la fois rock et orientales dans son LP Nomad sorti en 2013. Mais à la différence de Bombino  qui tenait à conserver un peu de sa culture natale au sein de ses compositions, Nader Mansour et Eddy Ghosein, les deux piliers qui soutiennent la structure Wanton Bishops, semblent eux s’être cantonnés sous tous les angles à la culture blues. En effet, tout y est : l’harmonica, la voix grave, le banjo, le son de guitare bien rugueux… Le tout joué avec de la nervosité et de l’entrain sous une chaleur caniculaire en guise d’ambiance de fond. Bref, autant d’éléments qui caractérisent le premier album du groupe Sleep With the Light On qu’ils ont auto-produit courant 2012. À cela s’ajoute une rage dégoulinante dans le geste donnant cette touche à la fois garage, lo-fi et terriblement bluesy dans leurs chansons.

Eddy Ghossein et Nader Mansour, membres du groupe The Wanton Bishops

Leurs inspirations sont nombreuses. Quand l’un se dit inspiré par la vague musicale britannique, son homologue, lui, se sent  plus en phase avec Junior Kimbrough ou Muddy Waters. Résultat des courses, on parvient à une musique proche de celle des Black Keys ou de celle des Black Rebel Motorcycle Club. Mais là encore les ressemblances ne sont pas si évidentes entre nos bluesmen libanais et ces groupes largement plus connus de tous. En effet, il se dégage de leurs morceaux un grain davantage blues, davantage brut et rêche. Ce n’est pas les titres Time to Go ou encore le très farwestien My Kinda Lovin’ qui diront le contraire. C’est simple, on croirait écouter une B.O d’un western spaghetti à la Tarantino.

Leur album Sleep With the Light On est sorti en 2012, un an après leur rencontre dans un bar de Beyrouth. Une rencontre mouvementée où les coups de poings fusaient entre poivrots ce soir-là mais il fallait croire que nos deux lurons n’aient jamais eu la volonté de s’en coller une mutuellement. Tant mieux car les chances pour que la formation voit le jour auraient été extrêmement minces. Une fois la caution de prison réglée par son futur camarade, Mansour retrouve son ami afin de se concerter quant à la mise en place de leur projet musical, tout cela autour de quelques tequilas bon marché. Beyrouth ne leur suffit bientôt plus. Ils finissent par voyager aux quatre coins du globe pour finalement atterrir en terre promise, les Etats-Unis bien sûr, LE berceau de leurs influences musicales majeures. Leur participation au festival SXSW à Austin sonnera comme l’accomplissement de leurs efforts. The Guardian, BBC World, Rolling Stone Magazine… Toute la presse saluera leurs performances en bonne et due forme. Une belle reconnaissance dont ils peuvent se féliciter.  L’association Red Bull Media House décidera même de filmer leur périple sous la forme d’un documentaire que l’on peut visionner sur le site internet de Red Bull.

Malgré le fait que leur premier LP soit sorti en 2012, The Wanton Bishops a tenu à apporter une modification à leur bébé en y incorporant deux nouvelles pistes aux alentours du mois de février de cette année : Sun Rising ainsi que Come To Me. Deux pistes tout bonnement excellentes et disponibles sur Itunes, Spotify et Amazon. Sur Spotify est également diffusés deux singles inédits lesquels sont le nerveux Shake sans oublier l’inédit Waha. Effectivement, ce dernier est le premier de leurs extraits à sonner sous des airs orientaux et il faut reconnaître que c’est plutôt sympa. Oui, The Wanton Bishops n’a vraiment pas à démériter de son talent. Si vous êtes tentés d’aller les voir en live, sachez qu’ils sont en concert dans l’Hexagone du 06 Juin au 04 Août 2015. Enfin entre nous, vous seriez bêtes de les rater, avec tout le respect que l’on vous doit.

Site internet : http://thewantonbishops.com/

Soundcloud : https://soundcloud.com/thewantonbishopsofficial/sets/sleep-with-the-lights-on

Marcus Bielak

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s