Edito de la semaine

L’Edito du Lundi

111111

Nous arrivons en fin de mois de juin très bientôt et déjà on se demande s’il pleuvra ou non pour la Fête de la musique. Une Fête de la musique, cette année, qui semble assez touffue, contrairement à ma bien-aimée grand-mère. A Paris ce sera une 34ieme édition que l’on promet grandiose avec notamment une Jam Session en hommage à la Motown, la venue de la belle voix irlandaise Lisa Hannigan (écoutez donc les deux premiers albums de Damien Rice, ou mieux encore, ses deux premiers à elle) alors qu’aux Invalides l’heure sera canadienne avec le passages de plusieurs artistes issus de ces contrées lointaines. Skip The Use sera du côté de République et Alpha Blondy, Place des Vins de France… Grandiose ? Mouais… Là, je vous ai sorti les noms les plus connus, car ensuite s’enchaînent un tas de noms qui ne m’évoquent absolument rien… Remarquez, à Toulouse, à part Kid Wise, nous aurons aussi un tas d’inconnus qui peuvent s’avérer très bien… Il faudra pour cela flâner et fureter un peu partout. Espérons donc qu’il ne pleuvra pas…

Ici pour ma part, dans mon petit village du sud, je suis paré : amplis, micro, guitare acoustique et électrique, un bon gros rack de pédales… J’espère seulement qu’il pleuve car j’ai prévu de fêter la musique avec ma femme et mon chat, en huis clos, bien que nous ne serons que trois. Et si la pluie n’a que peu d’impact sur la présence de ma femme (qui portera de toute façon ses bouchons d’oreilles mais qui m’aime quand-même), elle aura un grand impact sur mon chat qui préférera, s’il fait beau, aller danser sur la piste dressée sur la place principale, avec tous les chats du quartier. Or, il faut que je continue à lui parfaire son éducation musicale, c’est impératif s’il veut continuer à vivre avec nous en bonne entente.

En parlant d’éducation musicale, il y a eu ces derniers temps quelques sorties remarquables et remarquées à commencer, le 8 mai par un excellent live du Black Rebel Motorcycle Club. 24 morceaux pour un live jamais assez long. La production est donc à la hauteur du groupe et surtout du live qu’ils avaient donné à Paris, au Trianon, et dont la galette est tirée. Vous y retrouverez tous les titres phares de la formation depuis Teenage Disease à Beat The Devil’s Tatoo en passant par Spread Your Love. Sachez que pour ceux qui préfèrent l’image avec le son, un DVD est sorti également. Et si BRMC ne provoque pas la surprise quand à la qualité de sa prestation scénique sur ses morceaux folk-blues, il n’y aura qu’à se passer Sometimes The Light pour s’apercevoir que même dans les ballades, le groupe est super à l’aise.

FFS. C’est l’association de Franz Ferdinand et du Sparks. Association des plus étonnantes lorsque l’on connait les carrières respectives de ces deux groupes… Sparks est né à la fin des années 60 à Los Angeles et perce dans un registre vieille pop. Et même si sur leurs derniers albums (Hello Young Lovers en 2006 notamment), ils sonnent un peu plus rock, cela ne suffit pas pour leur faire franchir le pas et Sparks restera pour moi un groupe définitivement à part. Pour autant, vu leur discographie, quelques 20 albums, ils restent incontournables. Mais de là à les voir associés aux écossais de Franz Ferdinand (qui n’avait rien sorti depuis 2013), plus fondamentalement rock… Ce fut une surprise. L’annonce en mars de cette année de cette super formation est suivie très vite de l’album, sorti le 5 juin et sera complété par une tournée européenne. Amis de Rock en Seine…  vous voilà avertis depuis un moment mais sachez qu’ils seront également le 19 juin au Free Festival de Montendre (17), au Bataclan le 26 juin ainsi qu’au Transbordeur à Lyon, le 05 juillet. Pour nos amis Belges, ils passeront à l’AB le 24 juin. L’album en lui-même est surprenant également, alliant un songwriting intelligent bien qu’un peu cliché parfois dans les thèmes abordés, avec des mélodies moins rock dans l’ensemble (exception faite de The Man Without Tan), légèrement electro-pop sur So Desu Me ou Police Encounters. En fait l’album me fait penser à un opéra rock burlesque de la fin des années 70 et me fait dire que sur scène, ce pourrait très bien être un carton, quand-bien même je ne reposerai pas mes oreilles dessus.

SAF est aussi une association, celle de musiciens français qui auraient bien pu naitre de l’autre côté de la Manche et de Darius Keeler (l’un des fondateur du groupe Archive) en tant que producteur… C’est ma claque de la semaine je dois dire… Puissant, mélodique, j’ai découvert une voix, celle de Marianne Elise qui peut tour à tour vous jeter dans une grande fureur rock (Face) et vous panser l’âme juste après au cours d’une accalmie salutaire (le très sensuel Love ou le volatile Clouds, le triste et simple Leaving You) avant de vous replonger dans un rock rugueux comme dans Bad Motherfucker par exemple… Un très bon premier album pour ma part, j’ai d’ailleurs récupéré deux autres titres sur leur Ep pour compléter un peu mon écoute et prolonger mon plaisir : Coke Animal et I Can’t ne figurant pas sur l’album. A noter que d’autres musiciens sont de la partie bien entendu, comme Jeff Eat Gas et  Stan Grimbert  du collectif Dr(Dr)one entre autres. Pour les parisiens, chanceux comme souvent, une release party se tiendra le  29 juin à la Flèche d’Or.

Je finirai cette semaine sur Wild Nights, le second album des mancuniens garagistes de PINS. Ils se sont déplacés dans le désormais célèbre Rancho De La Luna (Dave Catching à la production…), en Californie pour enregistrer le successeur de Girls Like Us (2013). Le groupe s’inscrit dans une Indie Rock somme toute classique mais efficace. On pourra leur reprocher parfois sans doute un petit manque d’inspiration ou d’originalité qui ferait que le groupe ne serait pas simplement rencardé en première partie de concert. L’album n’est toutefois pas dénué d’intérêts du tout et rempli son rôle dans une playlist spéciale Indie Rock (Baby Bhangs, House Of Love…)  tout en lorgnant un poil vers la Surf Pop (Young Girls ou Dazed By You, Got It Bad…).

Voilà c’est terminé pour cette semaine, on se retrouve lundi prochain POUR UN Nouvel Edito, en attendant, nous devrions avoir une Playlist pour vendredi, dont le thème reste encore inconnu à l’heure actuelle. Et puis mercredi étant un autre jour, et bien nous verrons ce que nous vous publions… Ca vous avance bien n’est-ce pas ?

Greg Pinaud-Plazanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s