Edito de la semaine

L’Edito du Lundi

111111

Je ne sais pas vous mais moi, j’aime la musique. C’est assez bateau de dire ça, surtout dans un webzine musical. Sinon, je ne serais pas là. Mais, c’est quand je regarde ma bibliothèque que je me rends compte que, oui, j’aime la musique.

MCCartney, sa vie, son art

Sur ma bibliothèque, les livres de Maupassant et autre Camus, Sartre ou Céline, tous entamés, et mes dernières acquisitions (Gabriel Garcia Marquez pour enfin lire un prix Nobel, et Roberto Bolaño, qui m’a enchanté avec un livre intitulé Le Troisième Reich, et qui, je précise, n’est pas un livre de guerre). Mais il y a aussi la biographie de Francois Plassat, un gros livre, une somme sur l’ex-Beatle Paul McCartney.

La semaine dernière, c’est une autre somme paru au rayon disques : The Art of McCartney est un disque collectif qui rend hommage à Sir Paul. On y retrouve des chansons de la carrière solo de Paul, de Wings, son groupe des années 70 et 80, et bien entendu, les chansons de l’époque Beatles. Qui est dans ce coffret ? Billy Joël, Dr. John, Chrissie Hynde, Barry Gibb, Brian Wilson, Def Leppard, Corine Bailey Rae

Comme Paul a déjà entamé le remastering de tous ses albums perso, je vous conseille la reprise d’une chanson de l’album Venus & Mars, groupe synthpop Owl City. Pas de pop cette fois ci, mais un vrai rock. Et derrière, le chanteur de Jane’s Addiction, groupe phare rock des années 80, reprend un classique des Beatles, Got to get you info my life.

Bob Dylan et la country rock

Sur ma bibliothèque trône aussi un livre de Francois Ducray, intitulé Bob Dylan et la country rock. Dans cette initiation à la musique des Grandes Plaines, l’auteur nous montre comment Bob Dylan est le dénominateur commun à toutes ces expériences. Le 4 novembre dernier sortait The Basement Tapes Complete. Ce coffret de 6 CD, disponible également en version allégée de 2 CD, nous offre de nombreuses reprises par le grand Bob, du classique de Johnny Cash Folsom Prison Blues au traditionnel Po’ lazarus, Dylan revisite avec le groupe The Band les grands standards de la country. Nous sommes alors en 1967.

En 2014, deux événements nous arrivent. Le premier, c’est la sortie d’un nouveau supergroupe qui capte l’ambiance de ses sessions d’enregistrements. The New Basement Tapes (tout est dans le nom) est un groupe composé d’Elvis Costello, de Marcus Mumford (du groupe Mumford & Sons), de Taylor Goldsmith (du groupe Dawes), de Jim James (du groupe My Morning Jacket) et de Rhiannon Giddens (du groupe Carolina Chocolate Drops). Leur projet s’appelle Lost on the River : de nombreuses chansons de Bob Dylan, écrites que les cinq artistes ont enregistrés avec leur propre musique. Il faut avoir ce disque, non seulement parce que c’est Dylan, mais aussi parce que les chansons paraissent belles, pures et tout simplement extra-ordinaires. En voici un exemple avec Lost on the river, chantée il y a quelques semaines sur le plateau du Tonight Show de Jimmy Fallon.

L’autre actualité country-rock, c’est ce nouveau CD de Steve Earle qui sortira début 2015, le 17 fevrier. Terraplane, c’est son nom, sera le 16e album du Duke de l’Alt-Country. Un morceau a déjà fuité : ce sera bluesy baby, nonchalant, et encore magnifique. Ça s’appelle You’re the best lover I ever had.

Et sur ma bibliothèque ?

En fait, sur ma bibliothèque, beaucoup de livres appartiennent à des amies, qui me les ont gentiment prêté. Sauf qu’en fait, je n’ai pas eu le temps de les lire. C’est ballot.

A propos d’amis, voici un EP qui sort la semaine prochaine. Il est l’œuvre de Part Time Friends. Enregistré au Pays de Galles, et arrangé par Ben Christophers (Bat for lashes, si ca vous dit quelque chose), l’album est mélodieux, bien agencé. Il est parfois folk, et ressemble à cette amie qui m’a prêté ces livres. C’est simple et joli,  calme et brute. L’EP sort la semaine prochaine. Florent et Pauline seront ce soir en première partie de FM LAETI au Nouveau Casino à Paris.

A regarder ici

Histoire de rock

Enfin, sur mon étagère, il y a du Queen, mais ça, on vous en reparlera dans la semaine. D’autant plus qu’aujourd’hui, cela fait 23 ans que Freddie Mercury nous a quitté. Il y a aussi une histoire du rock. Je ne peux pas vous laisser sans un peu de pop… mais pas comme d’habitude. Non, sur ce CD que je vous présente, il y a les tubes de la radio : Miley Cyrus, Pharell Williams, Taylor Swift… mais il y a quelque chose qui cloche. Ah, ca y est :e sont les guitares.

L’album s’appelle Punk Goes Pop vol.6 (Fearless Records) et se trouve chez vos disquaires depuis le 17 novembre. Vous voulez écouter ce que ça donne du Miley Cyrus ? Attention, ça décoiffe !

Mickael Chailloux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s