Edito de la semaine

L’Edito du Lundi

111111

Le soleil a l’air de bien vouloir s’éterniser un peu dans nos contrées et c’est tant mieux, il y avait jusqu’ici l’été indien, aujourd’hui il faudra vraisemblablement aussi compter sur le printemps latino. J’espère que vous avez profité du weekend pour décoller de vos oreilles ces énormes écouteurs à la mode (et moches, disons-le sans détour) pour vous aérer un peu le cortex en dehors de votre chambre (souvent fusionnée d’ailleurs avec votre salon et salle de bain si vous n’avez pas la chance, comme moi de vivre dans un 400 m² avec piscine et jardin intérieurs). De mon côté, j’ai passé un excellent weekend à Bordeaux qui, outre de passer une très bonne soirée entre potes à programmer les vacances pour aller se faire La Route Du Rock (le premier nom tombé, c’est Portishead… Pas rien quoi !), de déguster un bon couscous préparé avec amour par Sylvain (rédacteur chez nous), m’a permis de :

1-      Me recommencer une cave à vin car à Bordeaux se tenait le salon des vignerons indépendants et que ma femme est, selon les dires de mes amis (mais peut-on continuer à les considérer comme tels après cela…?), une suceuse de goulot. Tout comme sa mère d’ailleurs… mais je ne donnerai pas de nom afin de pouvoir dire que je ne pensais pas du tout à elle lorsque j’ai écrit ces lignes… Oui rassurez-vous elle est assez naïve pour me croire sur parole.

2-      Ajouter à ma collection (modeste) de 33rpm quelques beaux objets puisque juste à côté du pinard se trouvait posée une foire aux disques. Comme de par hasard…

En bref, les deux mamelles de ma vie en un seul lieu, cela ne pouvait qu’être le destin, d’autant que je me plaignais auprès de vous la semaine dernière de ne pas trouver sur le net de premier pressage de Definitely Maybe, album d’Oasis fêtant cette année ses 20 ans… et bien je l’ai croisé à 28€ là-bas… Il est donc logiquement mien maintenant. J’ai pu aussi mettre la main sur une version vinyle bleue clair du Lust For Life de papy Pop et un premier pressage tout à fait neuf du premier Lp de Morrissey, qui à ce jour restera pour moi le seul et unique album digne d’un grand intérêt depuis la dissolution des Smiths: Viva Hate.

Oh bien entendu j’ai aussi récupéré le Black Rider de Tom Waits que je voulais avoir en sillonné ainsi que 2-3 autres trucs. Mais je n’ai pas trouvé Holy Bible des Manic Street Preachers dont je vous avais parlé lors d’un édito précédent, l’album fêtant également ses 20 ans cette année. Peut-être lors d’une prochaine foire sur Toulouse (le 13 avril). Sachez d’ailleurs, pour les amoureux des belles choses qu’à Paris le 16 de ce mois se tiendra à l’Espace d’Animation des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple (4ieme arrondissement) le Vinylsback.

Bon, avant que je ne vous raconte le reste de ma vie dont, j’en ai bien conscience, vous n’avez strictement rien à foutre et je vous comprends car moi non plus en vérité, il y a quelques sorties dont nous n’avons pas encore pipé un seul mot dans nos colonnes et que vos esgourdes aimeraient peut-être écouter… En attendant un petit article sur Love Letters de Metronomy, voici un petit extrait :

Oui je sais, c’est de l’electro alternative comme on dit, mais ici au PdR il se trouve que l’on aime bien et comme nous faisons ce que nous voulons car libres et indépendants (ça sonne bien non ? j’ai toujours voulu le placer celui-ci)… Si vous voulez un truc plus rock, puisque c’est ce qui vous amène en général sur nos pages, essayez donc le greatest Hit de My Chemical Romance…La galette devait sortir en février mais il sort finalement ce mois-ci soit un an après leur séparation… une sorte de revival avec un teaser qui se veut un peu triste, nostalgique sur fond de musique douce. Je ne vous le mets pas ici car il n’a aucun intérêt, en revanche en vidéo bonus (à celle du seul titre inédit de la compile) je vous mets celle de la réaction d’une fan à la vue du teaser… j’oscille entre l’affligeant et le rigolo… J’aime surtout la queue du chat en fait, non pas celui qu’elle a sur la tête, l’autre.

Sinon en moins rageux vous avez le prochain bébé du groupe indie rock Foster The People. Supermodel sera leur second Lp (après le très prometteur Torches sorti en 2011). Cet opus semble, au travers de ses deux singles parus, moins influencé par l’electro et plus axé sur les cordes. Il s’agira, aux dires de son leader (Mark Foster, rien à voir avec le nageur olympique bien évidemment…) d’un album plus personnel au niveau des thèmes abordés car fortement influencé par les mésaventures vécues lors de son enregistrement.

A la fin du mois sera réédité un autre album qui fête ses 20 ans… C’est Troublegum des irlandais de Therapy?. Ce groupe a tout de même 13 album à son actif entre leurs débuts en 1991 et leur dernier opus sorti courant 2009. En France c’est en 1992 qu’ils se font surtout connaitre grâce à Teethgrinder, présent sur l’album Nurses, mais Troublegum représente vraiment l’album de la reconnaissance. A noter que le même jour Infernal Love, disque plus sombre que son prédécesseur, ressortira aussi.

Je finirai enfin par la sortie du mois dont vous pouvez vous passer… J’ai nommé dans cette catégorie le groupe français Mustang. Question de sensibilité sans doute, je ne suis pas fan du tout, mais du tout et je le dis. Par contre je n’irai pas perdre mon temps à détailler mon avis. Il faut dire que je n’aimais déjà pas les deux premiers albums donc je partais avec un certain apriori et disons qu’au sein de l’hexagone je préfère largement des Sudden Death Of Stars (Rennes) que des Mustang.

Et si d’aventure vous êtes un Mustang-fanboy pur jus, n’hésitez pas à me laisser vos insultes sur la boite mail du PdR, je réponds à tous les courriers avec la plus grande des applications car c’est important de prendre soin de nos lecteurs.

Petite note à Sylvain, qui adore vous dire au revoir en chantant des chansons merdiques, quand c’est pas du Joe Dassin, c’est du Distel… Et oui, il est comme ça… La Belle Vie a été composée par Sacha Distel en 62 (pour un film de Vadim) mais proposé à Tony Bennett via Ray Ventura, l’oncle de Sacha. Sinatra ne l’a chanté qu’en 1964. Sacha l’ayant chanté en français dès 63. Donc non, que le Mighty Franck l’aie chanté ne t’excuse pas. Au mieux, et vu ton bilinguisme, tu aurais dû me la chanter en anglais… Heureusement que ta femme est là pour relever le niveau musical…

Greg Pinaud-Plazanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s