Mick Rock

Mick Rock : Dans l’ombre des lumières

Derrière ce nom qui pourrait faire penser que le gars qui se le donne se fout de votre gueule, gentiment mais surement se cache sans aucun doute l’un des personnages les plus importants du Rock. En effet, amoureux de la musique que nous sommes, nous restons bien souvent centrés sur les icones du Rock, tels que David Bowie, Lou Reed, Mick Jagger et autres Iggy Pop, Syd Barrett chantres de l’âge Rock des 70’s. Mais il existe des personnes, à l’ombre de ces artistes, qui s’occupent de coucher sur papier photo les petits moments qui font la grande vie du Rock. Mick Rock est une de ces personnes. La musique c’est bien mais le Rock est aussi un univers, avec ses codes, avec sa vie propre, ses légendes où l’œil, tout comme l’intellect peuvent tout à fait bien être sollicités au même titre que les oreilles.

Photographe attitré de David Bowie entre autre, Mick Rock n’aura de cesse d’immortaliser nombre d’icônes du Rock dans la vie de tous les jours : un jour, Blondie, en backstage, un autre, Jagger, durant un diner, parfois un Bowie sur le vif, ou au contraire préparé comme pour Queen, façon live avec les Pistols et j’en passe… Ses photos ont fait le tour des magazines spécialisés et des galeries et ses recueils se vendent aujourd’hui à bon prix (Compter 40 € en moyenne). Toutefois vous pourriez faire une recherche rapide sur internet et  (je l’ai cherchée pour vous car je sais que l’effort est votre ennemi de toujours…) là où l’on trouve sur Amazon son livre de photos tout entier dédié au Rocky Horror Picture Show à 233 $ en occase, la Fnac le proposerait à un peu moins de 50€… Moonage Daydream: The Life & Times of Ziggy Stardust se trouve dans ce même cas de figure. Attention donc aux écarts de prix importants qui pourraient vous faire réellement mal.

Mick Rock Rocky Horror
De son côté, l’ouvrage sur Iggy et ses Stooges pourra se récupérer aux environs des 30 €. Un bon compromis serait de se diriger vers un recueil un peu « Best-Of » (du genre Faces of Rock’n Roll) que l’on peut encore trouver pour 40 $. Une bonne idée cadeau si vous voulez mon avis  (la Saint Valentin arrivant…), car vous y trouverez aussi bien d’ anciens travaux comme de plus récents (U2, MGMT, The Killers, Queens of the Stone Age etc.). Il est toujours bien de garder un portrait culturel d’une époque. Dans le même esprit,le livre sur Manchester du photographe Kevin Cummins avait bien rempli son rôle pour une période différente (80’s et l’éveil de groupe s comme Joy Division ou The Smiths pour ne citer qu’eux).

Beaucoup des photos shootées par Mick Rock furent utilisées pour des pochettes d’albums. Celles figurant sur Raw Power des Stooges et celle de l’album Transformer de Lou Reed sont sans aucun doutes les plus connues à ce jour, mais elles sont loin d’être les seules. En feuilletant les pages ou en surfant sur le net, vous penserez qu’en fait, vous avez toujours connu cet artiste.

Mick Rock, au même titre qu’un Dennis Hopper (pour ses shoots impromptus du monde du cinéma) ou qu’un Kevin Cummings, est un témoin de son époque et nous fait partager des moments rares et emblématiques du Pop Art. Un bon hors-d’oeuvre en somme, en attendant de pouvoir déambuler à l’expo Bowie qui se tiendra en 2015 à Paris. A garder absolument dans sa bibliothèque ou sur son tas de bouquins puisqu’un rockeur ça se fout de tout, même des bibliothèques, non mais merde quoi !

Greg Pinaud-Plazanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s