Edito de la semaine

L’Edito du Lundi: J’emmerde les fleurs !

111111

Sommes-nous au printemps ? Non ! Alors pourquoi y a-t-il autant de fleurs partout… Laissez-moi profiter de l’hiver bordel ! Je veux de la neige en poudre ! Même si le prix du gramme est trop élevé ! Rien à foutre des Lupercales modernes ! Il n’y a plus une chèvre à sacrifier de toute façon, elles sont toutes réservées aux légionnaires… Si l’un de vous se trouve, par le plus pur des hasards, légionnaire, ce qui m’étonnerait car ils ne savent que rarement lire, ne vous excitez pas, je n’habite plus en France à partir de cette seconde… Quoiqu’il en soit vous ne l’aurez pas pris pour vous qui servez notre flamboyante nation puisque lettré comme vous l’êtes vous aurez bien compris qu’en ayant ouvert sur les Lupercales je ne pouvais que terminer sur les légionnaires, romains de leur état, et leur cuirasse astiquée… mmmm j’aime les légionnaires, alors si toi aussi lecteur tu aimes le sable chaud… Pardon je m’égare !

Pour tous nos amis non légionnaires donc, il faut peut-être que je donne la signification de Lupercale. Au delà d’être le Primarque, fils préféré de l’Empereur de l’humanité, ayant fomenté une rébellion contre l’empire durant le 41e millénaire (oui je sais ce n’est pas encore passé mais je viens d’y faire un saut et c’est trash, croyez-moi : pas de paix, pas de répit, pas de rémission. Il n’y a que la GUERRE… Fans de Warhammer 40K, suivez moi !), Lupercale est avant tout la fête de Lupercus, dieu de la fécondité et le festival romain qui était donné en son honneur. Et je vous l’dit, ce n’était tout simplement pas la pauvre fête d’aujourd’hui où beaucoup se contentent d’offrir quelques fleurs à leur être aimé(e). Oui en ce temps-là ils savaient vivre ! Imaginez ! Des hommes courant nus avec des lanières faites de la peau du bouc sacrifié en offrande, frappant des femmes souhaitant ardemment le don de fertilité sur leur passage. Ça y est vous avez l’image là ? Voyez que c’est tout de suite plus sexy. Mais aujourd’hui on a perdu le goût pour ces lupercales (idem que bacchanales, pour Bacchus donc), on ne se vautre plus dans le stupre, on ne sniffe plus sa poudre que derrière des volets clos. On se range bien en rang dans une société bien trop sage, qui ne sait plus se soulager de ses tensions, de son stress autrement qu’en faisant un carnage au calibre 12 dans une école. Nous sommes devenus ces chèvres que l’on sacrifie. Les rôles se sont inversés. Définitivement.

Lupercales

Bref. Les gars, j’espère que vous avez prévu de filer un cadeau à votre nana car si elle fait mine de ne pas en attendre, ne vous y trompez pas, ou n’attendez plus rien d’elle pendant quelques jours… Pour certaines des fleurs suffiront, pour d’autre il faudra aller chercher un peu plus loin. Je ne donnerai pas de conseil aux couples de même sexe car:

1- Si le couple est 100% féminin, alors l’une et l’autre saura exactement ce qu’il faut pour combler les attentes de sa partenaire.

2- Si le couple est 100% masculin, alors ils sauront que s’ils ne reçoivent pas de cadeau ce jour-là, ce n’est pas important, ils s’aiment le reste de l’année tout autant.

Pour ceux qui vivent à trois, je suis désolé… Ce doit être un peu plus compliqué. Le 14 février sera sans doute pour vous un avant goût du 1er novembre à vrai dire. Il va y avoir un mort voir plus. Les histoires d’amour finissent mal… en général. Fred, tu nous manques…

Il est de tradition de passer des billets doux ce jour-là. D’homme à femme tout du moins à une époque pas si lointaine, l’inverse étant tout de suite déshonorant pour une femme… Comme quoi nous avons aujourd’hui fait du chemin dans le bon sens. Cependant, ce n’est pas parce que les femmes ont aujourd’hui ce droit qu’elle le font… malheureusement. La Saint Valentin tombant le jour de son supplice (et oui…), trop de femmes se reposent encore sur les traditions et se retiennent ou refusent de transgresser la règle pourtant salutaire pour leur union. Soit, chacun a droit à son libre arbitre. Mais avouez que lorsque c’est partagé, c’est bien mieux… Et puis au lieu de faire la richesse des fleuristes, pensez à des trucs un peu plus originaux (non, pas du macramé non, ça ne passera pas…). Un livre de belles photos, un livre sur son icône rock préférée, un bouquin de partition s’il (elle) est musicien(e)… Je vous laisse chercher vous-même sinon ma boite au lettre va dégueuler de mots doux envoyés par vos petit(e)s copain(e)s et je serais obligé de partager avec le facteur et là je ne garantie pas la qualité. Ne voyez dans ces idées cadeaux aucun message caché pour ma femme, aussi belle soit-elle, celle-ci est totalement dépourvue de romantisme et sera plus du genre à me taper dans le dos pour que je finisse ma bière afin de commander une autre tournée. Oui je sais, ma femme est parfaite et non, désolé, il n’en ont plus au rayon poupées.

Côté sorties Dirty Raven, une copie conforme mais non moins sympa des Foo Fighters sort un EP, End of Time, de 5 titres. Le titre Accept Life me fait vraiment penser au groupe de Grohl, jugez vous-même:

Tomorow We Sail, très planants sortent quand à eux un 7 titres qui se nomme For Those Who Caught The Sun In Flight… ça doit faire mal, surtout à main nue… Très mélodique, pas mal de cordes, loin d’être désagréable. Par contre ne vous attendez pas à secouer la tête dans tous les sens, c’est plutôt le genre de truc à écouter chez soi un jour où il fait froid dehors avec votre moitié (choisissez laquelle, peu importe les deux servent) planquée sous une peau d’ours. Personnellement j’écouterai pas ça durant des heures car c’est le genre de trucs sur lesquels je décroche au second morceau pour rejoindre une galaxie lointaine… très lointaine.

Plus sonnant et trébuchant, les français de Craftmen Club: Eternal Life. Base de Rock garage, une voix qui se démarque du marché, ça fonctionne plutôt pas mal tout au long des onze morceaux. Le groupe n’est pas tout neuf puisque fondé à l’origine au début des années 2000, ce n’est cependant que son troisième album. Vive la bretagne !

Drowners est pour moi un cas de discorde intérieure. En effet ce groupe basé à New York arrive à effectuer le tour de force de jouer de la pop-rock… anglaise. Et plus particulièrement du Smiths. Sans arriver pourtant à profiter d’un songwriting à la Morrissey dans ses meilleures heures. Même la pochette du Lp m’y fait penser… Et même s’il n’y a pas non plus la sagacité d’un Marr derrière la guitare, quand bien même il s’agit d’une Jaguar ici aussi, je pense que c’est un groupe à surveiller. Leur shows scéniques sont parait-il, assez sympas et tout l’album n’est pas comme cela il faut bien que je vous le dise sinon ce serait un peu réducteur. Globalement, ça balance  bien.

Minuit dans tes bras, c’est le nouvel opus de Michel Cloup Duo, et vu que c’est bientôt la St Valentin, je vous mets ici le clip de Nous vieillirons ensemble, ce que j’espère vraiment que nous ferons sinon cela voudrait dire que le Rock est mort comme l’annonce certains pessimistes dont je me refuse à être. Michel Cloup, rappelez-vous, c’est Diabologum, Experience, et plus récemment Panti Will ou Binary Audio Mysfits , dont la réputation dans le milieu Rock n’est plus à faire. En plus c’est un toulousain alors je ne pouvais pas passer à côté vu que c’est ma ville d’adoption depuis quelques années maintenant. Cet album fait donc suite à Notre Silence, sorti en 2011 et aligne sept morceaux pour une durée proche des 40 minutes. C’est Vicious Circle qui le sort, label là-aussi dont la réputation dans le Rock n’est plus à faire. A bon entendeur…

Je terminerai par Where is The Queen de l’excellente Maud-Elisa Mandeau alias Le Prince Miiaou. Là aussi, profitons en pour rester dans le frenchie puisqu’il y a du talent ici aussi. Outre quelques Ep par-ci par-là, elle nous avait laissé sur Fill The Blank With Your Own Emptiness, nous la retrouvons cette année avec un nouvel album de 11 titres, assurément chiadé, auto-produit  au fin fond de Charentes aux inspirations fortement new-yorkaises pour l’occasion. A la première écoute, il me semble un poil plus mélancolique que le précédent. J’accroche toujours autant à sa musique ainsi qu’à sa voix qui forment un tout que nous avons malheureusement du mal à croiser en parcourant nos campagnes ces temps-ci… 

Pour finir, sachez simplement que mercredi nous aurons une idée cadeau genre Lastminute.com pour Monsieur ou Madame, car j’aime bien faire dans l’unisexe, genre cadeau pour tous, c’est dans l’air du temps. Vendredi sera le jour de la Playlist avec comme thème… la Saint Valentin avec des chansons qui puent l’amour, le sexe, le cuir, la sueur, les gladiateurs… merde, voilà que ça me reprend ! Allez, je file !

Greg Pinaud-Plazanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s