Edito de la semaine

L’Edito du Lundi

111111

Encore un weekend de passé et ceci nous rapproche dangereusement de la fin d’année, de la déco du sapin et tout et tout. En attendant cette douce période de repos (si vous n’avez pas d’enfant, pas de famille, ni d’amis) de pardon (profitez-en pour faire la paix avec votre chat avant de recommencer à le faire chier en 2014, au pire cela lui fera une pause salutaire), de chaleur (due aux bûches de l’âtre surement), les sorties s’accumulent, les concerts se programment en masse. Cette semaine est over bookée… J’espère donc que notre petite Playlist de vendredi vous a ressourcé à fond !

Nous vous parlions de Morcheeba la semaine dernière, sachez donc que l’album est enfin là depuis ce matin. Tindersticks, de leur côté,  nous emmène dans un voyage dans le temps en sautant carrément six ans, Deportivo s’est mis aux Domino, Porcelain Raft nous fait savoir par son signal permanent que Mauro Remiddi est enfin sorti de son weekend étrange, Paul McCartney quant à lui, se réinvente et Moriarty décide de fuir, chacun son choix. Du côté des vieux, Pearl Jam semble encore capable de nous décocher un coup à la vitesse de la lumière (comme le chevalier du Lion… Lightning Bolt) tandis que Monster Magnet rentre de sa dernière patrouille, fatigueraient-ils ? Pas certain à en croire l’écoute de leur album…

Le monde de l’indie ne sera pas en reste cette semaine avec The Chills qui nous montrera la beauté d’autres ailleurs. Cass McComb revient aussi avec de grandes et grosses roues ainsi que pleins d’autres petites choses assez agréables à écouter pendant qu’Emily Jane White nous fera parcourir ses propres rivières pourpres. Assez calme et planant. Elle a une si belle voix. On apprend dans le même temps que Luke Temple, auquel je n’arrive décidément pas à m’accrocher, n’a pas perdu sa bonne humeur un peu folle, tant mieux pour lui. The Happy Jawbone Family Band est quand à elle de retour pour mon plus grand plaisir et me donne une envie subite de me replonger dans les 70’s au travers d’un son plus lennonien sur ce dernier album. A noter que Tastes the Broom, le précédent était sorti en début d’année… ils sont rapides dans cette famille… Le rock plus rugueux de Pelican quant à lui montre que ces derniers sont en perpétuel devenir.

Côté concerts, si novembre sera chargé de têtes d’affiche (Pixies, Girls in Hawaii, Suede, Chokebore, Shannon Wright et j’en passe…), sachez qu’octobre offre pas mal de concerts moins en vue mais tout aussi interessants. En effet le label Thirty Hour Drive Records nous informe que Clipwing et Icons Down fêtent la sortie de leur Split Vinyle (concept de disque où deux groupes se partagent l’affiche) par une tournée européenne qui passera notamment par Mulhouse le 24 Octobre, par Paris le 25 et enfin par Rouen le 26. Une traversée d’est en ouest qui ne devrait pas passer inaperçue pour les fan de punk rock. Mohawk, groupe folk brestois, défend quant à lui déjà son album depuis le 10 octobre mais pas d’inquiétude, il sera le 18 à Brest, et le 20 à Vannes avant de descendre vers Angers et Nantes les jours suivants. A partir du 25, ce sera au tour des poitevins de Topsy Turvy’s de partir sur les routes pour porter les couleurs de leurs deux (pas moins, pas plus) Lp de cette année. La tournée débutera par Anger le 25, puis Tours, Amiens, un petit passage en Belgique avant de revenir sur Paris.

Avec tout ça, il va falloir sérieusement penser à (barrer la mention inutile):

a) braquer la banque mondiale pour devenir millionnaire

b) demander un prêt supplémentaire à notre banquier préféré (on ne sait jamais, s’il nous lit…)

Non parce qu’au final, ça va finir par couter cher… Comment ça non ? Ah ? Pas mal de ces concerts sont au alentours des 15 euros ? Vraiment ? Voir moins parfois ? Mais c’est la fête !! Moi qui me voyais déjà en bas de l’affiche à tendre la main pour quelques pièces…

Cette semaine nous aurons un article sur The Civil Wars écrit par Mickael, oui… à part nous concocter des Playlists à thème, il écrit aussi, bien que ces derniers temps il a eu tendance à l’oublier… Mais on lui pardonne. Ou pas. Je me suis d’ailleurs acheté un joli fouet ce weekend… Valentin, plus appliqué et prolifique (pourvu que ça dure!) vous fera peut-être découvrir The Earl Grey, qui n’a rien à voir avec une sorte de thé. Oui je croyais moi aussi mais après avoir lu son article j’ai comme un doute. Valentin n’est pas botaniste pour un sou.

Sur ce, je vous souhaite une excellente semaine !

By Greg Pinaud-Plazanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s