Playlist

La Playlist du Peuple : « How lucky you are ! »

534765_10150721010026308_496123156_n

 

« How lucky you are ». David Bowie, dans une rareté datant de 1970 dénichée sur Youtube, nous avait adressé ce message teinté de jalousie et de chance. Et oui, nous sommes chanceux. Chanceux de pouvoir vivre, de pouvoir aimer, de pouvoir voyager…comme la vie est belle !! Et puis, cela ne vous aura pas échappé, cette année, le Peuple du Rock met les petits plats dans les grands pour vous faire partager encore plus de musique, comme c’est le cas dans cette première playlist du mois de septembre.

Cette première playlist de l’année a donc été créée par les rédacteurs du Peuple du Rock. Et comme aujourd’hui nous sommes le vendredi 13 septembre, le thème de la chance semblait s’imposer de lui-même, mais pas seulement puisqu’il fut également le thème de l’été (merci Daft Punk!). De plus, c’est un thème largement traité dans les chansons. Prenez par exemple Bruce Springsteen, en 2009, sur l’album Working on a dream. Ou encore Tom Waits. Et qui ne se rappelle pas de l’hymne de The Verve, intitulé Lucky Man…et déjà en 1947, les Andrews Sisters déclamait leur amour de charmants moments passés en compagnie de l’être aimé, dans How Lucky You Are.

Oui, mais le vendredi 13 est aussi le symbole de la superstition. On évitera de passer sous une échelle, on risque 7 ans de malheur si l’on casse un miroir… Et qui n’a jamais entendu sa vieille mamie s’époumoner sur la banquette arrière de la voiture familiale : « Nooooon, un chat noir a traversé devant toi…c’est fini… ». Bon, d’accord, ces traditions ne font peut-être maintenant partie que d’un certain folklore. Il n’empêche. La superstition, même une vieille chanson de Coldplay en parle (1999, les débuts). Et l’américain Thelonious Monk joue de son piano pour raconter l’ambiance d’un vendredi 13 très particulier.

Mais, avouons-le, nous sommes bien loin de la peur qu’incarne le vendredi 13 : tout simplement parce que nous sommes heureux de vous faire partager nos découvertes, parfois mélancoliques (comme le magnifique « Riverside » d’Agnès Obel, ou le planant « Knife Edge » de Mac Guffin), et parfois piochées loin, comme en Suède (comme Frida Snell). Et puis, d’autres playlists incarnent la joyeuse envie que nous avons de vous retrouver. Pour être, comme les Turtles le disaient : « so Happy Together…. »

Nota: Certains titres, introuvable sur Spotify sont disponnibles en liens dans l’article. Bon écoute !

La rédaction du Peuple du Rock

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s