Balthazar

Balthazar: La Connexion s’est bien effectuée !

Lundi 19 Novembre au soir, nous nous sommes rendus au Connexion (Toulouse), non pas pour faire nos emplettes au rayon cordons électriques et branchements sono, mais pour assister à un concert dans une des meilleures places toulousaines. En effet l’ambiance est vraiment sympa, le décor y est pour beaucoup, un peu loft bricolo-indus. Lundi soir donc, le groupe atypique belge Balthazar se donne au public. Atypique car au-delà des influences intra-muros de la Belgique (DEUS, Absynthe Minded et d’autres encore), Balthazar a, je crois, su se forger son propre son, sa propre personnalité.

Celle-ci s’articule autour de quatre voix : les deux guitaristes, le bassiste, la violoniste/clavier. A cela vient se greffer un très bon batteur. Oui car pour encaisser les changements de rythmes, les syncopes et tout le toutim comme Christophe Claeys le fait, il faut être bon. D’ailleurs c’est simple, ils sont tous bons. De la voix nonchalante de Maarten Devoldere à celle très perchée de Simon Casier en passant par le jeu de Jinte Deprez (sa voix n’est pas en reste…) et le violon de Patricia Vanneste. Une osmose parfaite sur la galette CD. Le jeu ce soir-là, était bien-entendu de voir ce que cela donnerait en live. Sur le premier LP, Applause, sorti en 2010, on y trouve tout un tas de titres fédérateurs, plutôt bien enlevés. Sur le dernier, Rats (2012), c’est plus calme mais au premier jet d’oreille, on identifie de suite le son du groupe.

Balthazar-1-LoRes-credit-Charlie-De-Keersmaecker

Balthazar © Charlie De Keersmaecker

Après deux premières parties assez inégales, l’une plutôt electro, l’autre plus rock aux influences 80’s assez fortes (The Van Jets, belges eux aussi), les cinq membres du groupe entrent en scène. Je ne sais pas si c’est d’avoir été musiciens de rue (Maarten et Jinte) à une lointaine époque mais le groupe occupe l’espace de façon optimale, se jouant aisément d’une scène pas très grande, y compris quand ça bouge. Et pour bouger… La musique de Balthazar est entrainante, dynamique, presque carnavalesque. De leur expérience d’études en musique, à part le côté bricolo, touche à tout et bien entendu le talent qu’ils ont, je ne vois rien qui puisse en rester, surtout pas le côté polis que l’on s’imagine. Non ces gens-là sont sauvages. Balthazar est un peu à la chanson ce qu’un amuseur est au cirque. Une brassée d’air frais, un îlot à part entière, tout en restant quelque chose de décalé.

Le concert se passe entre morceaux énergiques du premier album et morceaux plus tempérés du second, deux ans se sont passés, les vies ont changé mais la qualité est toujours là, intacte, derrière un son assez 70’s finalement mais dépoussiéré. Les voix se marient aussi bien que sur les LP, la musique sonne aussi bien également. Cela en est même étonnant de clarté à défaut d’être clairement étonnant. Le son est bien réglé et nous permet de profiter des nombreuses petites particularités de leur mise en musique. Oui car Balthazar c’est ça, c’est un fourmillement de sons qui se détachent tous vraiment bien pour donner un ensemble festif sans l’être trop. Sur scène, c’est un festival de guitares. Jinte, qui joue aussi du violon comme on a pu le voir, a un quiver Fender impressionnant : Jaguar, 2 Mustang, à moins que la crème soit une Duosonic, elles se ressemblent tellement… De son côté Maarten joue le plus souvent de la sèche (il joue aussi sur un tout petit clavier), d’une façon assez particulière. Regardez donc le live de « Blood Like Wine » sur Youtube, vous verrez ce que je veux dire. C’est d’ailleurs sur ce véritable hymne qui clôturait déjà Applause, que se termine le concert, au bout 1h30 tout de même, passée bien trop vite à notre goût.

Dans le désordre nous aurons eu: Blues For Rosann, Sinking Ship, The Oldest of Sisters, Fifteen Floors, Do Not Claim Them Anymore, I’ll Stay Here, The Man Who Owns The Place, Any Suggestion, Sides et le final Blood Like Wine. Je crois que Listen Up et Morning ont aussi été jouées mais je n’en suis pas certain donc…

By Greg Pinaud-Plazanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s