Review

Balinger – ‘Autant en emporte le vent ! ‘

Les voici qui s’avancent avec hâte sur un chemin des plus étroit, en pleine forêt, dans le froid et la neige mais les quatre membres actifs du groupe français Balinger marchent d’un pas assuré et ne comptent pas se stopper sur leur belle lancée.

Balinger, c’est un bassiste, Gui Duvignau, un guitariste Thomas Caillou, Gaetan Allard aux percussions et Jim Rosemberg au chant et à la guitare. Une formule simple, classique mais payante qui se concrétise par l’enregistrement de leur tout premier EP en Juillet dernier.

© Laurent Bécot Ruiz

On peut remarquer ce même regard profond entre le chanteur de Rage Against the machine, Zach de La Rocha, et celui de Jim Rose Expedition puis de Balinger, Jim Rosemberg mais la comparaison s’arrête ici. Dans deux mondes totalement opposés, le projet Balinger voit le jour en Février 2012.

D’abord axé sur un style de musique gracile et guilleret quand il s’appelait encore Jim Rose Expedition, le groupe a peu à peu changé sa manière de jouer, de voir les choses, qui s’est retransmit dans leurs compositions actuelles : Le groupe a évolué, la musique a évolué et on avait envie de partir sur une nouvelle identité de groupe. Le nom Balinger vient d’un bateau ancien. On aimait bien le nom, la sonorité, le fait que ce n’est pas forcément un nom qui fait penser à beaucoup de choses. C’est un nom qui fait penser à la mer, au vent etc. Des éléments forts de la Nature que l’on retrouve dans notre musique.

Tiré d’un nom de voilier du XVIIème siècle aux voiles carrés, Balinger lève l’encre. De Nirvana à Elliot Smith, de Radiohead à Jeff Buckley, les inspirations de chacun au sein du groupe donnent une tout autre identité à leur musique, délaissant une pop mélodieuse au profit de ce que l’on pourrait nommer une néo-folk au ton lancinant, un peu dans la même veine que Grizzly Bear sans le côté épuré.

Depuis le début de l’année, Balinger voit son public croître grâce à diverses représentations dans des salles de concert parisiennes (Bus Palladium, China, ect.) puis suédoises. Un public conquis mais pas seulement puisque plusieurs acteurs du monde de la musique tels que la scène EMB Sannois et l’Empreinte souhaitèrent accompagner les membres du groupe dans leur projet commun : BALINGER

© Laurent Bécot Ruiz

C’est en gagnant par la suite un concours organisé à la RATP qu’ils eurent la possibilité de jouer devant des milliers de personnes enthousiasmés par leur performance sur la scène César Circus des Solidays.

Grandement épaulés par des milliers d’internautes confiant de leur potentiel sur la plateforme collaborative Octoo, l’ingénieur du son Julien Parent et le studio Contrepoint,ils ont la chance et la talent de pouvoir enfin réaliser et produire leur premier EP qui sera disponible dans le courant de l’année 2013 avec au bout, un album qui sera bien plus qu’attendu pour certains.

Dernièrement, ils se sont produits le vendredi 16 novembre 2012 au China, dans le 12ème arrondissement de Paris. Malgré le fait que nous n’ayons pu assister au concert, il va sans dire que tous ceux qui sont déjà allé les voir en concert partagent ce même avis que Balinger est un groupe de talentueux musiciens, concentrés et performants, au parcours différents mais qui ont tous cette même passion pour la musique.

En attendant de savoir ce que donnera le résultat final de leur travail, nous pouvons d’ores et déjà nous délecter de leurs  très bon morceaux Blow On You Fears et Reborn Again dont le clip est disponible sur Youtube. Affaire à suivre.

http://www.balinger.fr/

By Marcus Bielak & Antoine Lacot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s