Dans le rétro/Grands Classiques

« Initials BB » : Gainsbourg et Bardot

Une fois, sur le minuit lugubre, pendant que je méditais, faible et fatigué, sur maint précieux et curieux volume d’une doctrine oubliée, pendant que je donnais de la tête, presque assoupi, soudain il se fit un tapotement, comme de quelqu’un frappant doucement, à la porte de ma chambre. « C’est quelque visiteur, – murmurai-je, – qui frappe à la porte de ma chambre ; ce n’est que cela et rien de plus. »

Charles Beaudelaire et son Corbeau (traduction d’un texte d’ E.Allan Poe)

Perspicace, dans ses inspirations lors de ses périodes de déprime ce Gainsbourg. En effet, ne se remettant pas de sa rupture avec sa grande muse Bardot, il décide de lui rendre hommage dans une chanson et de quelle manière…

Imaginez le scénario l’homme à la tête de chou avec la belle blonde, l’homme considéré comme étant l’un des plus moches de France ayant une relation avec la plus jolie femme du monde.. Mariée. Mais cela ne sera qu’ un simple détail durant cette période que l’on peut nommer « amour platonique ». C’est vrai, Serge va utiliser sa plume, sa plus belle plume pour séduire sa muse, en écrivant  des titres comme : « Bonnie & Clyde », le délirant « Comic Strip », le sexy « Harley Davidson » et bien évidemment le brillantissime  » Je t’aime moi non plus ». C’est d’ailleurs pour cette dernière que les deux tourtereaux vont devoir mettre fin à leur relation. Eh oui, le mari de BB n’apprécie pas trop ce titre, et se rend compte qu’il est en train de perdre sa femme, du coup il la prive de voir le chanteur.

Ce dernier en sera très malheureux, mais qui dit malheur, dit chanson, qui dit chanson lorsque la tristesse se fait ravage et que l’on a le talent de Gainsbourg dit : chef d’œuvre.Le chef d’œuvre, l’art (oui, Serge j’ai envie de te faire te retourner dans ta tombe) que l’on peut considérer pour le coup comme majeur se nomme « Initials BB ».

Tout au long de cette chanson, l’auteur va nous faire part de la vénération qu’il voue à BB et qui n’arrive pas à s’éteindre.  Voilà pourquoi, le lien est si fort avec le fabuleux poème de Poe.

Au cours des paroles nous voyons bien que nous avons à faire à un texte ou la passion règne encore :

– ‘Parcourant l’Amour Monstre de Pauwels’ …
Roman de Pauwels que Brigitte, elle même, lui avait conseillé de lire :
< Lis ca ! Tu pourrais le méditer, c’est un ouvrage tout à fait pour toi !
Il est écrit à coups de fouet : ça claque à chaque page ! > BB

-‘Elle ne porte rien d’autre qu’un peu d’essence de Guerlain dans les cheveux…’
On sait que Bardot porte le parfum Heure Bleue de Guerlain.

On peut ensuite remarquer que la chanson est partagée en deux parties bien distinctes qui se répètent. Pour commencer il y a l’introduction au piano tournant autour de deux accords Gm et Fm sur laquelle vient se poser la voix de Serge. Puis, la deuxième, peut être définie comme le pont de la chanson ou il utilise les cuivres, les cordes et les chœurs de manière massive pour l’orchestration.

D’ailleurs, la mélodie utilisée au cours de cette partie est fortement inspirée par la Symphonie n°9  dite « du nouveau monde » de Dvořák.

Pour la petite histoire Gainsbourg aurait demandé aux musiciens pour l’enregistrement d’ « Initials BB », si « c’était bien ? », Quelle modestie….

By Yohann Dufour

Une réflexion sur “« Initials BB » : Gainsbourg et Bardot

  1. Très intéressant, j’ai appris des nouvelles choses sur ce morceau qui m’inspire tellement.
    Je vous propose d’ailleurs d’écouter mon remix du morceau si cela vous intéresse.
    Cordialement.
    AIRMANN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s