Grands Classiques

Patti Smith, Outside Society

Son art est un mélange de musiques et de mots qui happe chaque mélomane, une chanteuse bavarde qui traduisait sa ferveur et son énergie par sa voix profonde, exquise, vibrante, et voilée, le visage pâle, le sourire mélancolique, le regard intense et pénétrant, ses lyriques politisées, son esprit révolutionnaire, toute une rage androgyne fut interprétée par cette femme rare et modeste, une héroïne sexagénaire qui n’en finit toujours pas de séduire ses fans inconditionnels.

    Patti Smith ou La marraine du punk  a toujours cheminé dans un monde de mots, saisie par le charme des plumes nobles françaises, l’orageuse rockeuse n’a pas pu s’empêcher de marcher dans le sillage  d’Arthur Rimbaud, Baudelaire, Gérard de Nerval…etc. Il y avait d’autant plus une grande affinité entre Patti et Antonin Artaud, toujours fascinée par sa véhémence, par sa flamme antérieure, elle se sentait tellement proche à son écriture rebelle que les mots commençaient à venir irrésistiblement sous le bec de sa plume.

Elle pratiquait intensément la peinture ainsi que l’écriture, mais le rêve de devenir  peintre  fut trahi par le destin. Ce dernier fera naître en 1975, date de sortie de son premier album Horses,  une perle distinguée sur scène qui contribuera à l’effervescent mouvement   Punk.  Elle commence à être reconnue par des personnalités emblématiques dans l’univers artistique, telles Bob Dylan, The Velvet Underground, le poète Allen Ginsberg, le peintre Andy Warhol…Ces noms évoquent quelques unes des plus importantes sources d’inspiration de Patti Smith.


L’icône du rock  garde toujours la même pureté de la jeune fille qui ouvrit la voie aux femmes voulant se projeter dans l’univers mâle du rock, sous la même allure (bas de jean rentré dans ses bottines, le sigle Peace And Love toujours tracé au feutre sur la cuisse de son jeans écorché au genou,..). Elle est la récente gagnante du prix prestigieux  National Book Award  pour son œuvre JUST KIDS, relatant ses mémoires des années new-yorkaises passées auprès de son âme sœur le photographe Robert Mapplethorpe, révélant qu’elle a commencé à écrire avant d’envisager de faire de la musique.

L’artiste sensuelle aux multiples talents rallumera  le feu aux cœurs des fans en sortant son Best-of intitulé Outside Society  le 23 août prochain,retraçant toute sa carrière musicale, de ses débuts en 1975, jusqu’en 2007:

TRACKLISTING

1.  Gloria (Horses, 1975)
2. Free Money (Horses, 1975)
3. Ain’t It Strange (Radio Ethiopia, 1976)
4. Pissing In A River (Radio Ethiopia, 1976)
5. Because The Night (Easter, 1978)
6. Rock N Roll Nigger (Easter, 1978)
7. Dancing Barefoot (Wave, 1979)
8. Frederick (Wave, 1979)
9. So You Want To Be A Rock N Roll Star (Wave, 1979)
10. People Have the Power (Dream of Life, 1988)
11. Up There Down There (Dream of Life, 1988)
12. Beneath The Southern Cross (Gone Again, 1996)
13. Summer Cannibals (Gone Again, 1996)
14. 1959 (Peace and Noise, 1997)
15. Glitter In Their Eyes (Gung Ho, 2000)
16. Lo and Beholden (radio edit) (Gung Ho, 2000)
17. Smells Like Teen Spirit (Twelve, 2007)
18. Trampin’ (Trampin’, 2004).

  Patti Smith répond à la question posée par Sabine Morandini:
« -Qu’est-ce qui vous fascine?
-Ce qui me fascine ?!  Tout, les nuages les arbres, de nouveaux livres, de nouvelles idées, les rêves, mes enfants, tout me fascine…Le monde malgré ses problèmes terribles, c’est une belle chose d’être en vie . »

 Tant que la prêtresse Rock trouve que la vie est belle, le Punk-Rock a le droit d’espérer un futur…

By Anas Messaoudi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s