Concerts

Report : Flor del Fango – Le Ferrailleur, Nantes (17/01/2018)

Le 17 janvier annonçait le retour de la Flor del Fango sur scène, et donc la fin de ma pause hivernale. Si toutes mes vacances se terminaient de cette manière, je signerais de suite. Mais ceci est un autre débat, donc comme je le disais, la Flor nous revient enfin et la première date de la tournée commence à Nantes au Ferrailleur.

Le groupe est composé de membres issus de la scène rock alternative des années 80 (Mano Negra, Parabellum, Chihuahua, Mano Solo, Frères Misère,…), réunis autour d’un projet musical latino engagé. Fondé en 1997, le groupe a tourné jusqu’en 2004. Aujourd’hui, la Flor renaît avec une tournée et la sortie imminente de l’album Hekatombeando enregistré il y a déjà 14 ans. Le troisième album est en préparation.

C’est donc avec une immense joie que je retrouve : Alejandro Marassi, Marucha Castillo, Napo Romero, Philippe Teboul, Patrick Lemarchand, Daniel Jamet et Matu. Ils ne sont pas restés inactifs durant cette période, vous avez pu voir ou écouter certains de ces membres avec la Poison, les Hurlements de Léo ou Gab’j par exemple. Evidemment, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour le très regretté Sven Pohlammer

Concrètement c’est vraiment un régal car ces artistes ont du métier et arrivent à gérer les petits incidents sans s’affoler et surtout sans que cela perturbe le concert. La basse change de main à de multiples reprises, les percussions voient leurs hôtes changer également. Ce qui est vraiment plaisant, c’est de voir tous les membres de la Flor del Fango le sourire aux lèvres, heureux de jouer ensemble à nouveau. Cette complicité qui les anime, nous emporte dans ce tourbillon de bonne humeur.

Et quelle émotion sur le visage de Napo quand il vient saluer le public avant de quitter la scène. Au-delà de la musique, je retiendrai tout particulièrement la sincérité, l’engagement et la vraie simplicité de ces artistes qui donnent sans retenue.

Voici la setlist de la soirée : Intro, Hekatombiendo, Luchar, Venza de veras, Tero, Nacida en el fango, Cantina Esperenza, Spanish bombs, Mujer, Pars, Al lado del rio, Marijuana, Indio hermano, Mermelada, Laberinto, Caballero, Maria, La punta del iceberg, Agua, Cachito de mina, De cuerpo enterio, Je laisse venir, Hemno zapaditsta, Mambo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s