"Quand La Musique Est Bonne" par Mike

Et si on écoutait…George Harrison, et l’amour

George-Harrison-playing

George Harrison et l’amour, c’est le thème de notre toute nouvelle chronique sur le Peuple du Rock : « et si on écoutait… ». Où comment dépasser la simple chanson d’amour « idiote » comme on en faisait dans les années 60. 

George Harrison ne nous a pourtant pas laissé que Something, le tube d’Abbey Road, dernier vrai album des Beatles. Il a écrit beaucoup d’autres chansons d’amour. Comme dans This is Love (1987), où il proclame que s’il y a bien quelque chose qui nous a amené sur Terre, c’est l’amour.

Des petites choses, qui vous changeront pour toujours et qui font passer pour des imbéciles tout ceux qui ne comprennent pas…This is love est sorti en 1987 sur l’album Cloud Nine. A l’époque, il traîne avec Jeff Lynne, le leader du groupe Electric Light Orchestra.

Dans une interview donnée au magazine Best, il dira d’ailleurs : « Lorsqu’on est fou de Dieu, on est fou d’amour, et il n’y a que cela qui compte vraiment ». La rencontre avec l’Inde s’est faite progressivement : en 1965, Harrison rencontre Ravi Shankar, celui qui reste encore le plus grand joueur de sitar au monde. En 1968, avec les autres Beatles, il se rend en Inde pour un exercice de méditation dans la bourgade de Rishikesh. Plusieurs années plus tard, George Harrison écrira un hymne pour tous ceux qui croient en un amour plus fort que l’amour physique, un amour méditatif et trancendental.

De l’amour mystique et pénétrant

Dans son autobiographie, Harrison écrit : « Parfois, tu ouvres ta bouche et tu ne sais pas ce que tu vas dire. Mais si tu y arrives, et que tu es chanceux, alors cela peut devenir une chanson. Cette chanson est une prière et une déclaration personnelle entre moi, Dieu et tout ceux qui l’aiment ».

Mais Harrison n’était pas que mystique, il lui arrivait aussi d’être optimiste.

Nous sommes en 1979 : l’ex-Beatle écrit une chanson qui tranche par rapport à l’époque. Pas d’ambiance disco ou punk, mais une chansonnette pop tranquille. Elle s’appelle Blow Away. Sur un ton un peu mélancolique  il délivre ses paroles : « tout ce que je veux c’est t’aimer, tout ce que je veux c’est être heureux »

Les femmes et George Harrison

Depuis les Beatles, George Harrison avait multiplié les chansons d’amour. En 1969, inspiré par sa femme Patti Boyd, il écrit quelques bribes d’un couplet sur une « belle fille ». Il laisse tomber occupé par d’autres projets. En 1974, il rencontre Olivia Arias. Quelques temps auparavant, Patti l’a abandonné pour rejoindre les bras d’Eric Clapton. Coup de foudre, et voici George qui reprend la confection de Beautiful Girl, qui sortira sur son album de 1976.

On oubliera pas non plus son grand tube de 1987, qui n’est pourtant pas une chanson qu’il a écrite, Got my mind set on you.

Mickael Chailloux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s