Edito de la semaine

L’Edito du Lundi

42822632

Le drapeau noir flotte sur la marmite… C’est ce que me font penser les résultats du scrutin d’hier. Le PS vient de se prendre une baffe, mais comme d’habitude, il paraitra au balcon, la mine contrite, et dira au peuple qu’ils vont en tirer les enseignements nécessaires et tout le monde repartira chez soi avec de beaux espoirs pour de beaux lendemains. Mais vous êtes tous assez intelligents pour savoir que cela ne sera pas le cas, que demain comme hier, ils continueront à se comporter comme s’ils ne gouvernaient que pour eux. L’interêt général a été bafoué depuis longtemps, à gauche comme à droite, les deux groupes politiques ayant sensiblement les mêmes gouvernances au profit des plus riches de ce pays. On ne cherche plus ici à léguer une société prospère aux générations futures, on cherche simplement à contenter ceux qui vous font élire et donc, les plus riches.

La droite faisant en tout points pareil, ses scores ne mettent pas plus en joie. Seulement voilà, quels choix avons-nous en réalité ? Le suffrage universel, tel qu’il est aujourd’hui est certes un bon système mais rencontre ses limites lorsque seulement deux partis sont susceptibles d’avoir assez de financements (investissements devrais-je dire…) pour truster le haut du panier. Et malheureusement, si vous regardez le reste des partis politiques… l’horizon n’est pas des mieux éclairés lorsque l’on a le FN qui arrive à 26% des votes… mais il faut dire que les politiques actuelles servent celui-ci. Je ne diaboliserai pas ici ce parti car finalement ce dont nous avions peur, venant d’eux, la droite et la gauche le font, mais cela ne choque personne. On assiste ainsi à du populisme de bas étage, des lois de surveillance en veux-tu en voilà, du déli de solidarité, la possibilité de censurer le contenu d’un site sans passer par un juge (mais de qui émane le jugement alors ?), ou encore le droit d’exiger des moteurs de recherche qu’ils déréférencent un site au motif que celui-ci ferait l’apologie du terrorisme, sans qu’une définition précise et circonstanciée de l’apologie ne soit d’ailleurs inscrite dans la loi en question… Et je ne parle pas du plan Marshall pour les banlieues contre le repli communautaire qui se justifiait entre autre par le nombre de mosquées dans ces zones… A-t-on compté les églises ? Il se trouve qu’il y a plus d’églises par pratiquant que de mosquées… Et le discours prônant la présence de Français d’origine dans ces banlieues, ces lois anti-ghetto, cela n’a pas interpellé grand monde en 2004… Cette appellation reflète pourtant une lecture à caractère ethnique de la société, révélant une inquiétude profonde de nos dirigeants. Tout cela pour dire que pendant qu’on attire les regards sur un parti dont l’appartenance inspire la crainte (extrême droite), ils pensent passer inaperçus. Manque de pot, les français ne sont pas des cochons à qui l’on refile de la confiture à tour de bras et l’effet boomerang est là: Le FN est le second parti de France aujourd’hui parce qu’il semble être le parti de repli de nombre de désillusionnés de droite et de gauche. C’est triste d’avoir saboté ce beau rêve qu’était la Démocratie.

Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de ce qui est sorti mais de ce que j’attends dans les prochains mois, une espèce de regard en avant plutôt qu’en arrière, mué par une envie de rêver à de plus beaux lendemains. Même si j’ai été peu touché par le premier single de Drones, prochain album à sortir de Muse, j’attends l’album afin de voir si, les concernant, je lâche l’affaire ou pas. Mon coeur balance. Cette énergie que je ressentais dans Origin Of Symmetry ou dans Absolution, n’est plus là depuis un moment et bien que Psycho, leur premier titre, sorti ces derniers jours, me fasse penser que le groupe revient plus ou moins à ses origines, je n’ai pu m’empêcher d’y voir du plagiat de deux ou trois de leurs propres titres passés. A voir donc, il ne faut jamais juger un livre d’après sa couverture.

3 titres sont maintenant disponibles sur les précommandes de The Magic Whip, album dont nous avions supposé la prochaine arrivée alors que Blur se rabibochait pour une tournée unique. Je me rappelle de certains messages de la communauté nous disant que nous nous foutions le doigt dans l’oeil… Je suis content de pouvoir enfin l’en retirer… Lonesome Street, Go Out et There Are Too Many of Us montrent un Blur assez loin de Parklife certes, mais rendu beaucoup plus mature (dans sa musique) par toutes ces années de side projects et de carrières solo. Nous devrions être loin, je pense, du très bon Think Tank mais à quoi servirait-il de faire deux fois le même album ? The Magic Whip sera chroniqué dans nos pages dès sa sortie alors en attendant, profitons des ces quelques premières cacahuètes…

Autre album qui fera l’objet d’une chronique début avril ici même: Thin Walls, des belges montants Balthazar, vient de lâcher un second single s’intitulant Bunker. La sortie étant proche je n’aurai pas à attendre très longtemps pour poser mes deux oreilles goulues sur leur Lp. Si leur premier single, Then What, sonnait comme une certaine continuité dans leur travail, Bunker apporte de nouvelles pistes, ténues il est vrai, sur de nouvelles explorations sonores. Malheureusement le net n’a pas encore sorti de video ni même d’audio pour ce titre, je vous mets ici Then What pour patienter…

Restons en Belgique, ce beau pays, pour The Phantom Cowboy. Vous souvenez-vous de Not An Addict, un titre qui avait explosé en 1996 lors de sa sortie en installant K’S Choice au premier rang des groupes incontournables ? Et bien le 27 avril arrivera un album, inattendu mais dont deux titres sont dores et déjà disponibles: As Rock and Roll As It Gets, comme une carte de visite ou une excuse dissimulée à cet album, et Private Resolution. A noter qu’ils avaient sorti en 2010 un album un peu mollasson à mon sens et en 2012 un recueil de reprises avec entre autres No Surprises de Radiohead, Cannonball de Damien Rice (très bien reprise d’ailleurs), Message To My Girl de Split Enz, très ecléctique donc… mais que voulez-vous j’aime les phoenix, Ikki était mon préféré dans les Saint Seiya…

Darling Arithmetic sera le troisième album de Villagers, pour ma part découverts avec leur magnifique Awayland (écoutez donc My Lighthouse, piste d’entrée de l’album…). J’avais alors creusé un peu plus loin en allant écouter Becoming A Jackal, sorti en 2010 qui ne faisait que confirmer qu’à ce moment-là, mes oreilles avaient dû avoir des absences pour ne pas avoir capté leurs mélopées sur les ondes… Mais Becoming A Jackal restait un premier album et avait ses écueils, disparus depuis. L’album qui sortira le 13 du mois prochain montre que Awayland a bel et bien un petit frère et je me « Ré-jouit que l’on soit La sur le même Sol »… ce qui pour des musiciens est préférable vous en conviendrez…

Je finirai cet édito sur The Day Is My Enemy, une sortie prévue pour le 30 mars de la part de Prodigy. Quatre titres sont déjà en écoute et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils envoient toujours du bois, et pas en cagettes… Alors qu’Always Outnumbered (…) avait accueilli Juliette Lewis et les frères Gallagher au chant et à la basse, tout en n’étant pas très bien reçu par les fans, Invaders Must Die redressait quelque peu le drapeau en remettant Prodigy sur ses rails d’origine. Inutile donc de dire que The Day Is My Enemy est attendu comme la preuve par trois… Et les premiers titres disponibles le confirmerait… Et si on retournait en Rave ?

Voilà, c’est fini pour cette semaine, quelques perspectives valent parfois mieux que des rétrospectives… et ce, dans tous les domaines.

Greg Pinaud-Plazanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s