Foo Fighters

les Foo Fighters nous reviennent en prenant les Sonic Highways

Sonic Highways le nouveau Foo Fighters

 Nous y voila trois ans à écouter en boucle tous les albums des FF en terminant par Wasting Lights, et à hurler sur Best of You, The Pretender et Walk, on peut enfin écouter du nouveau. Nouveau? vous constaterez que… pas vraiment.. Quoique !! Justement c’est ce « quoique » que je vais développer car c’est à mon sens ce qui fait la richesse de notre dernier nouveau né chez les FF.

Si vous avez suivi l’actu un peu partout sur la toile et regardé les vidéos réalisées par notre ami Dave : Foo Fighters : Sonic Highways dont voici le trailer ici :

Vous savez déjà que Sonic Highways est un album de 42mn dont les huit chansons ont été enregistrées chacune dans un studio d’une ville différente. Le but des vidéos est de présenter l’histoire musicale de chaque ville et d’expliquer un peu les tenants et les aboutissants de l’album.

Je préfère vous prévenir, à la première écoute on retrouve instinctivement la patte Foo Fighters , ainsi qu’à la seconde et comme ça jusqu’à la quatrième…

 foo-fighters-preservation-hall-jam-c5f2a5eefdb36be4

Une fois qu’on a bien balancé la tête sur la batterie, la basse omniprésente, commune à beaucoup de tubes des FF, et sur la guitare, enfin sur les trois guitares rappelons-le sur beaucoup de morceaux depuis que Pat Smear à re rejoint le groupe en 2006. Je ne sais pas pour vous mais moi il me manquait Pat, c’est vrai le voir se balancer en jouant, on dirait juste un extra-terrestre au sourire figé dans les nuages et moi, à voir je trouve son sourire communicatif. Rappelons aussi quand même que Pat est un vieux copain de Dave qu’il connait depuis qu’il avait rejoint Nirvana comme second guitariste lors du célèbre album acoustique à MTV, et Chez les Foo Fighters la camaraderie ça se ressent dans ce qu’ils font. Bref c’est après toutes ces écoutes que les p’tites parties, ces p’tites touches typiques des lieux d’enregistrements, des musiques locales apparaissent, rendant chaque morceaux uniques et vraiment bien « torchés » comme on dit.

JPFOO-master675
A la première écoute j’ai trouvé Sonic Highways typique de ce qui était sorti jusqu’alors chez nos amis FF. Puis j’ai ré-écouté et certaines chansons m’ont plus marquées et me marquent encore comme The feast and the famine, la seconde de l’album, juste après Something from nothing qui, déjà, bombarde bien.

Big Boss m’a dit : « Rebondis sur l’édito de lundi dernier pour prendre mon contre pied s’il le faut »… (Il n’avait pas trouvé l’album si exceptionnel que ça). Je ne suis pas du même avis que lui, mais pas à fond, faut avouer, Sonic Highways ne s’inscrit pas dans les meilleurs crus du groupe. Mais je trouve le travail intéressant et au lieu de s’inspirer de chaque ville où ils ont enregistrés, ils sont restés eux-même en y incluant de petites touches qui n’apparaissent que si on écoute vraiment les morceaux et c’est cela que je trouve très intéressant. D’autant plus intéressant que ces notes sont très infimes et c’est justement ce travail d’orfèvre que j’aime. Ce qui me fait dire au final, une fois gavé du mur rythmique, que l’on finit par s’attarder pour entendre de petits riffs inhabituels un peu bluesy, ici rock old school dans l’outro de Outside, là un peu spatiaux comme dans I am a river … Attends… Mais !! C’est pour ça que c’est la préférée du Boss !! Lui ! Oh grand fan de 2001 odyssée de l’espace, n’aurait-il point dit : « Bon dieu c’est plein d’étoiles » ?

90171_1312527
En somme si on écoute convenablement, au bout de la xième fois, on remarquera que les riffs sont 100% foo, mais les solos eux, sont emprunts chaque fois de quelque chose de plus profond, de plus ancré dans la culture de chaque ville visitée et apparaissent comme des signatures invisibles, un peu comme les caméo d’Hitchcock dans ses propres films.
Un peu comme cette couverture faite d’un pêle-mêle d’immeubles appartenant à chaque ville visitées, Sonic Highways est un authentique album « Foo Fighters made by » avec ce petit plus de constructions, d’arrangements qui le rend beaucoup plus intéressant et complet que certains autres albums.

Pour moi c’est un album que je me suis mis en boucle depuis cinq jours, d’abord pour vous, parce que c’est compliqué d’écrire sur un album quand on ne l’a pas écouté, ensuite pour moi car je suis un grand fan, ensuite pour l’album en lui-même. Chaque fois je trouve des choses nouvelles et ça me plaît énormément quand cela me fait tendre l’oreille de plus en plus à chaque écoute.

Allez un ptit cadeau ? L’écoute de l’album sur deezer tant qu’on peut :

http://www.deezer.com/album/9045853

Curieux et fan des FF, n’hésitez pas, au pire vous serez déçus, au mieux vous comprendrez qu’une chanson bien torchée n’est pas forcément pleine d’arrangements tapent à l’œil mais plutôt comme une rose dont chaque pétale laisserait place en fanant à la beauté de celui qu’il cachait.

Notez là bien celle-ci… Je ne partirai pas toujours dans la poésie !!

Allez, Rock’On le peuple !!

Jason Pinaud.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s