Playlist

La playlist du Peuple : La boxe

534765_10150721010026308_496123156_n

Hier soir, la série Ray Donovan prenait fin sur Canal +. C’est l’histoire d’un mec, Ray, qui appartient à la famille des Donovan. Un job obscure pour un cabinet d’avocat, où il doit arranger les choses lorsqu’elles se passent mal. Une famille aimante, entre sa femme Abby « Abs », sa fille Bridget et son fils Connor. Une loyauté indestructible envers ses frères Terry et Bunchy. Tout se passe bien sauf…lorsque son père sort de prison.

Ray Donovan est une série magnifique sous bien des aspects, dont les plus importants sont certainement le suspense ainsi que le potentiel qu’ont les personnages à se mettre dans des situations impossibles. Ray Donovan, c’est l’histoire d’une famille cabossée.

Dans le titre de notre article, nous mentionnons la boxe. Pour l’instant, vous ne voyez pas le rapport. Et pourtant… Dans Ray Donovan, la boxe est omniprésente grâce au club que détiennent en effet les frères de Ray dans la série. Au cours de la première saison, il s’y passe un combat vraiment très bien filmé et mis en scène. La boxe est-elle donc affaire de gens ratés ou de personnes qui se laisse aller à leurs pulsions ? Ou encore, la boxe est-elle abonnée aux mafias ou affaires illégales ?

Un autre exemple : le film Fat City (ou La Dernière Chance) raconte l’histoire d’un homme raté, Billy Tully, qui se remet à… la boxe. Dès le début, on sait que non, il n’est pas talentueux, et que non, il ne réussira pas à se faire un nom. Non, franchement, on se dit en regardant les films et série que la boxe n’est vraiment pas un sport où l’on réussi. Pour l’ambiance, écoutez Help me make it through the night de Kris Kristofferson.

Dans notre playlist, pourtant de nombreux morceaux à succès sont présents : On n’a pas pu échapper à Survivor et son Eye of the Tiger. On a mordu la poussière avec Queen (dont on vous parlera très prochainement sur le blog), on vous relate le parcours tragique d’Hurricane, boxeur noir mort récemment et dont l’histoire avait été immortalisée par Bob Dylan. Des combats, des défaites, des rounds, mais toujours de belles victoires pour les artistes. La boxe a beau être un métier ingrat et dur dans la réalité et la fiction, elle fera toujours recette à la radio.

Mickael Chailloux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s