Edito de la semaine

L’Edito du Lundi

111111

 

C’est bientôt l’été oui ou merde ? Enfin heureusement que le weekend fut agréable au niveau ensoleillement, températures, compagnie etc etc. Sinon je vous le dis tout net, je serais en train de jouer sur le parking de ma boite avec un tractopelle, histoire de me défouler un peu entre midi et deux… Bref. La semaine dernière, sur la page Facebook, nous avons annoncé quelques concerts et festivals pour le mois à venir et en juin nous en annoncerons d’autres pour le mois suivant, et ainsi de suite. Oui car nous ne voudrions pas que vous vous ennuyiez… pire, que par manquement à nos devoirs envers vous et suite à un désert musical estival vous ne tentiez de vous suicider en achetant, par dépits, votre place pour Kyo le 23 octobre à l’Olympia… Ce serait ballot comme dirait Jean-Marie !

Le PdR ne prendra donc pas de vacances cette année, encore moins que les précédentes du coup. Nous redoublerons d’efforts et d’acharnement à essayer de nous faire lire d’un plus grand nombre afin de propager la bonne musique. Nous pourrons ainsi lever une armée, celle du peuple et tous ensemble dire « STOP! ». Bref, ce que beaucoup ont eu l’air de dire ce weekend à l’occasion des Européennes mais qui ont tout de même dû se tromper d’urne aux vues des résultats obtenus… Inutile d’espérer que Marine aime le Rock les enfants… Nous sommes bien trop décadents pour lui plaire je crois. Pour le coup je serais prêt à prendre les armes pour protéger Kyo si jamais. Oui, même eux. On ne peut pas faire de discrimination juste parce que l’on aime pas et qu’on aime gentiment se foutre d’eux. Ce sont des humains qui ont le droit de vivre et de s’exprimer quoiqu’il arrive. Mais il semblerait que ce privilège tende à disparaître. En disant cela je suis parfaitement conscient que nous allons perdre 24,96% de nos lecteurs à en croire les résultats en une ce matin. Mais ce n’est pas grave, nous survivrons sans vous, ne vous inquiétez pas, allez donc repasser vos chemises noires et brunes…

Pour les 75,04% qui sont restés, oui vous qui nous lisez (les autres étant partis après mon point Godwin du paragraphe précédent), je propose que l’on écoute un peu ce qui traîne en ce moment en commençant par Yann Tiersen (arrêtez donc de penser Amélie Poulain… il a fait bien d’autres choses, bien meilleures ce garçon!) qui vient de sortir Infinity. Un huitième album studio chanté en plusieurs langues, donnant donc une couleur très européenne et d’actualité au lendemain des élections. L’on y croise des textes en breton, en anglais, en danois, en islandais et bien entendu en français. Le Brestois aligne ainsi 10 morceaux et termine son album par une superbe transition pour moi,Meteorite, qui commence la video ci-dessous:

Car Meteorites, c’est aussi le dernier album d’un groupe formé en 1978 à Liverpool: Echo & The Bunnyment. Ce groupe a influencé nul autre que Robert Smith (d’après ses déclarations en tous cas). Et bien sachez que Ian McCulloch  et Will Sergeant sont ressortis du bois tels des loups, pour nous offrir leur douzième album. Après deux albums assez moyens, ou en tous cas pas à la hauteur attendue des auteurs d’un Crocodiles ou d’un Ocean Rain, Meteorites semble être assez sympathique. Je n’ai malheureusement pu l’écouter qu’en streaming pour le moment. Il donne en tous les cas envie d’approfondir bien que je doute qu’il arrive à la cheville du magnifique Ocean Rain pour ma part

Collapse Under The Empire, appelé plus communément CUTE, clos son diptyque entamé par Shoulders & Giants en 2011, avec la sortie de Sacrifice & Isolation. Un Post-Rock aérien, presque atmosphérique, relevé par un soupçon d’électro fort bienvenu. C’est torturé mais c’est beau.

De son côté, Emma Ruth Rundle, guitariste habituellement au sein des Red Sparowes, nous a présenté il y a quelques jours son langoureux Some Heavy Ocean fait tout de Folk et de voix réverbérée. Je pense que la jeune femme est une grande fan de Mazzy Star, cela en est parfois flagrant sans pourtant dénuer l’écoute d’un certain intérêt. mais au final ce sera à vous de juger…

Aujourd’hui sort Axiom, le très attendu nouvel opus d’Archive. Je ne sais pas encore ce qu’il donne, n’ayant écouté qu’un titre ou deux car il charge en ce moment même sur mon ibidule depuis itrucmuche. Cela ne m’empêche pas de vous faire partager mon impatience et mon excitation (toute proportion gardée) pour cette sortie ! A l’écoute du morceau ci-dessous, derrière une certaine répétitivité que certains lui reprocheront à coup sûr, je trouve qu’il s’installe une certaine… transcendance ? Mutilate m’avait fait le même effet alors que le schéma était différent et qu’à l’inverse de celui-ci le morceau était chanté.

Demain, ce sera ce sera au tour du vieux coureur de fond qu’est Neil Young, de nous faire partager A Letter Home. En lieu et place d’un album original, Neil, qui n’est plus si « young » que ça,  nous offre un florilège d’hommages à Bob Dylan, à Springsteen ou encore à Willie Nelson ou The Everly Brothers au travers de chansons qui ne sont pas forcément les plus connues. Il sent qu’il est peut-être temps de le faire, je ne sais pas. En tout cas, c’est enregistré à l’ancienne, selon les vieilles méthodes électromécaniques ce qui rehausse le concept dans son intérêt. Et quand on sait que Jack White a prêté main forte à son aîné en plus de prêter le Voice-O-Graphe, cette petite cabine genre photomaton, qui permettait à qui voulait se s’enregistrer sur vinyle dans les années 40-50…

Voilà c’est fini, comme chantait notre Jagger national (oui, ne me dites pas qu’ils ne partagent pas la même bouche ! c’est flagrant, je suis certain qu’ils se la prêtent…). Ici, on se prépare doucement à partir vers des latitudes plus clémentes puisqu’à Barcelone il fera beau d’après la imétéo. Le camping car est ready, les shorts-baskets sont emballés. Nous partirons cette fois plus légers puisque fin d’année dernière nous avons arrêté de fumer Sylvain et moi, fini donc les cartouches à charger dans les sacs à dos pour tenir la nuit entière devant les différentes scènes du front de mer… Nous n’oublierons pas de poster quelques photos du festival sur nos pages, style cartes postales, et surtout de travailler à un report que nous espérons aussi bien que l’an dernier. Nous essaierons de faire encore plus reportage-style. Je pense. Peut-être en deux épisodes, à l’image des Lucasseries qui en ont 6, mais… en deux (non mais je vous explique hein…). A partir de Mercredi soir je laisserai donc les clés de la Mustang à mon challenger, Mickael, puisqu’il m’a prouvé qu’il n’était pas encore rangé des voitures en me bombardant d’articles récemment… Quant à moi je vous dis à la semaine prochaine !

Greg Pinaud-Plazanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s