Edito de la semaine

L’Edito du Lundi

111111

Cette année, je prends encore un coup de vieux. Et ça fait mal de recevoir un vieux sur le coin de la gueule je peux vous le dire… Cette année la bande à Malkmus, Pavement,  fête les 20 ans de l’album qui m’a fait aimer l’alternatif lo-fi de façon définitive : Crooked Rain, Crooked Rain et sa chanson complètement barrée que je ne cessais de chanter à tue-tête. 3 minutes 07 de pur délire… Cut Your Hair et son « ouhouhou houhouhouh ouhouhou houhouhouh ouhouh» contagieux, encadré de paroles plus loufoques tu meurs.

Ce sont aussi les 20 ans de Dog Man Star, de loin le meilleur Lp de la troupe de Brett Anderson : Suede. J’habitais alors à Belfast en Irlande à ce moment-là et nous écoutions l’album dans ma maison, le weekend, avec Sylvain (rédacteur au PdR) en clopant. Il faut dire que j’avais une maison de 3 étages pour moi tout seul, pauvre étudiant boursier, à une dizaine de minutes du centre-ville. C’était l’époque de la belle vie insouciante où prendre un taxi pour aller en ville ne coûtait que quelques pence  et où la bière (ou le cidre pour Sylvain, il n’aime pas la bière…) coulait à flots.

Mine de rien 20 ans, ce n’est pas rien. Il s’en est passé des choses en 20 ans. Mais finalement dans la musique, cela n’a pas l’air d’être si énorme car en réécoutant l’album ce weekend et bien j’ai d’un côté été propulsé dans les années 90, et d’un autre je me suis rendu-compte que la musique de Pavement n’avait pas pris une ride, elle. Elle pourrait, abstraction faite du clip vidéo, avoir été composée il n’y a pas si longtemps. Il me semble quasiment impossible de la rattacher à une époque particulière. Bref, j’ai senti mes os rajeunir d’un coup.

Parlons d’actu maintenant et d’un album que j’écoute beaucoup depuis sa sortie : Sun Structures des Temples. Les Ep sortis tout au long de l’année dernière promettaient une sortie de chrysalide plutôt sympa. C’est chose faite avec cet album. 12 morceaux psyché  bien foutus, qui restent en tête, pas compliqués outre mesure mais qui font du bien aux oreilles. Il est vrai que le psychédélique est de retour depuis quelques années et ça fonctionne plutôt bien vu la multiplication des groupes comme il en était à une autre époque pour les pains.

Ok, vous allez écouter, me dire que ce n’est pas nouveau, sur un air de celui ou celle qui a les oreilles blasées. Soit, vous en avez le droit et vous auriez même raison.  Parfois des morceaux comme Mesmerise, me font beaucoup penser à un Tame Impala débarrassé du son un peu crade qu’affectionne tant Kevin Parker. Temples est clairement ancré dans les années 70. Même niveau fringues et clips. Jusqu’à leur pochette de disque. Ils s’assument plutôt bien, font de la bonne musique, certes pas d’une nouveauté fracassante donc, mais je pense sincèrement qu’ils ont leur place dans le paysage. Des groupes comme cela continuent à faire vivre  ce que certains croient mort : le Rock. Entre Temples et TOY, personnellement je pense qu’on va bien dans le Rock, non ? Ok le mouvement Rock rebelle est mort en 68 à la libération sexuelle, il n’avait plus lieu d’être, mais la musique elle, a continué, preuve que le Rock était plus profond qu’un simple besoin d’en finir avec les conventions trop lourdes de la société bien-pensante.

J’en profiterais pour répondre à l’un de nos lecteurs qui nous disait il y a peu que le Rock ne s’intégrait dans aucun système et le refusait même. Je dis qu’au contraire le Rock a toujours été une affaire d’argent car c’est de la musique qui marchait, et tous les studios, boites de disques se sont jetés dessus comme un loup qu’on aurait baladé au milieu des moutons. Et les stars du Rock étaient nées. Grosses bagnoles, fringues sur mesure, affiches placardées partout, monopolisation des programmes TV et j’en passe. Si ça ce n’est pas être dans un système je ne sais pas ce que c’est. Mais tout cela a permis à cette musique de vivre et d’évoluer. Et aujourd’hui nous avons un Rock polymorphe qui permet à chacun de s’y retrouver. Le Punk lui par contre est mort rapidement car il refusait le système. Malheureusement.

Le dernier gars qui m’a dit que le Rock était mort et que Silver Mt Zion c’était de la musique de chambre… j’ai dû… comment dire… le pulvériser. L’éparpiller. Le vaporiser. Sa copine a pu le ramasser par terre, le plier et le mettre dans sa poche. J’ai bien essayé de la persuader que c’était mieux comme ça, qu’il serait toujours auprès d’elle, que leurs rapports allait devoir évoluer un peu certes mais que finalement elle y gagnerait… Rien n’y fît. Derrière ses larmes j’ai bien vu qu’elle avait tout à fait compris ce que j’essayais de lui dire : « La ramène pas sinon je transforme, tout ce que tu as entre tes jolis souliers vernis et ta belle petite gueule, en confiture… ». Bien-entendu je ne ferai jamais cela à un lecteur du PdR, sinon on va éroder notre lectorat… Mais ce gars-là ne connaissait même pas notre site alors, pas de remords.

Mais parlons d’autre chose. Les noms des participants aux divers festivals Rock tombent de façon régulière sur le net. Ce sera certainement l’année Franz Ferdinand à n’en pas douter, quand bien même ils ne seront pas au Primavera Sound de Barcelone (où Sylvain et moi seront à nouveau cette année pour le PdR), ils s’affichent à Garorock, aux Eurocks, aux Solidays, à Carcassonne… Certes Shaka Ponk sera aussi de quasiment tous les festivals mais ils en étaient déjà l’an dernier donc à part la prise d’abonnement il n’y a pas d’événement majeur pour eux. A signaler, une Agnes Obel dans la cité de Carcassonne cette année et ça c’est un événement. J’aimerais bien m’y pointer tellement le cadre doit bien coller à sa musique. Je n’ai malheureusement pas encore la date exacte mais ce sera de toute façon entre le 19 Juin et le 01er Août. Alors que les Pixies (que nous avons vu et apprécié fin 2013 en live) sont aussi de la fête un peu partout, Placebo, eux, se font discrets cette année et ne passeront qu’à Musilac et aux Voix du Gaou (16 au 27 juillet à Six-Fours dans le Sud de la France). Étonnant. Si je devais choisir un festival français en 2014, ma préférence irait cette année aux Vieilles Charrues qui présentent un line-up très fourni. Outre Franz Ferdinand, vous aurez les Black Keys, Detroit, Arctic Monkeys, Girls in Hawaii et j’en passe. Mais je suis sûr que parmi tous les autres festivals, vous trouverez de quoi faire aussi.

Et côté sorties, que se passe-t-il en ce moment ? Et bien aujourd’hui nous avons le duo Canadien d’Aidan Baker (ARC, Mnemosyne) et de Leach Buckareff (sa femme),  Nadja, qui sort Queller. Un opus stylé expérimental post rock à l’image d’un Mogwaï. Ils seront en concert le 21 mai à La Malterie de Lille pour ceux que cela tenterait.

Autre univers, Past Life est le dernier bébé de Lost In The Trees, et sort demain. Très orchestral, leur folk est agréable à écouter. Attention lorsque je dis orchestral, n’allez pas croire que des violons seront là pour vous faire chialer ou qu’il y aura des envolées de cuivres (ça fait trop mal quand ça retombe…). Non, je parle ici de véritable orchestration, où, loin des clichés, chaque élément, chaque instrument est à sa place, avec humilité. Ce sont des économes de la poudre aux yeux. Vraiment. Espérons juste que l’album soit dans la lignée d’All Alone in an Empty House (2010) et d’ A Church That Fits Our Needs (2012) et ce sera parfait.

Restons dans le folk avec Lions de William Fitzsimmons. Un gars improbable qui pourtant arrive à me toucher. Chauve, la barbe talibane, le regard de chien battu, une ancre tatouée sur le bras droit… Bref un assemblage de choses introuvables sur le même homme en règle générale. Il n’en fallait pas plus pour que je m’intéresse à lui. Ce gars-là a une voix, une sensibilité, des textes prenants. C’est son cinquième Lp. Tour à tour joyeux ou mélancoliques, les textes sont beaucoup plus personnels et la musique dépouillée les met en valeur de belle façon. Il semble que Keaton Henson n’aie plus le monopole de mon attention sur ce plan-là.

L’OVNI Lake Street Dive que personne ne sait vraiment où classer, sort demain Bad Self Portraits. Certains avancent le terme d’Indie Jazz & Soul. Ce n’est pas faux je pense mais j’en parle tout de même ici car comme dit plus haut, pour moi c’est un OVNI. Une improbabilité. Mais franchement qu’est-ce que c’est bon ! Le trio américain en sera donc à son sixième album. Et ne vous y trompez pas, Rachael Price est une petite blanche bien fraîche, tout comme leur musique, contre toute attente.

Pelle-mêle, notons aussi les sorties de Burn Your Fire For No Witness d’ Angel Olsen, ancienne révélation de la Route du Rock.  Bel album à voir en live à Paris les 26 et 27 mars puis Amiens lors du festival Les Femmes s’en Mêlent. De leur côté, les déjantés Chris Ballew et Dave Dededer, The President of The United States, reviennent cette année avec  Kudos to ,You ! et l’acidulé Arctic Shark issu de Held in Splendor, dernier opus de Quilt annonce le printemps et la légèreté mais n’a pas grand-chose à voir avec le reste de l’album qui se trouve plutôt être une fusion habile et calculée au millimètre de country, de folk, et de rock. Les aussies de The Jezabels ont accouchés de leur côté de The Brink mais n’a pour moi que peu d’intérêt dans son ensemble je dois dire. C’est passe-partout, et je ne doute pas que cela puisse plaire à des pré-ados ne s’étant pas encore décidé sur quoi aimer ou non en terme de musique. Autant dire que nous y sommes tous passé un jour ou l’autre, il n’y a pas de mal.

Pour finir et  pour les nostalgiques de la cold wave, sachez enfin que les hollandais de Clan of Xymox ont sorti Matters of Mind, Body and Soul. Là je me reprends un vieux dans la gueule pour le coup, mais encore plus vieux ! Car même s’ils n’ont jamais arrêté, le groupe s’est formé en 1983 et j’ai commencé à les écouter trois ans plus tard… Le Gouda aide à rester jeune surement ! Allez, il est midi passé, je vais donc m’en jeter une ou deux tranches pour perdre mes rides !

G.Pinaud-Plazanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s