Edito de la semaine

L’Edito du Lundi

111111

Les reprises de janvier sont toujours un peu contraignantes. Elles vous obligent à présenter vos vœux à tous les gens que vous croisez, par simple politesse alors que vous ne les connaissez même pas spécialement et que cela vous parait très bien comme ça. La liesse se lit sur les visages tout souriants alors que derrière se jouent bien souvent des drames. Ben oui, la vie, c’est comme ça. Ce qu’on voit de l’extérieur n’est pas forcément le reflet de ce qui se trame à l’intérieur. C’est un peu comme les Kinders. Il faut ouvrir pour voir le chocolat blanc et la surprise…

Ce matin, accompagnant mon arrivée d’accolades, de serrages de main, d’embrassades  et j’en passe, je suis passé dans un de nos bureaux et me suis fait coincé. Je passerai rapidement, par respect pour cette personne que je ne connaissais pas bien, sur ses drames, mais disons que la liesse dont je parlais plus haut s’est éteinte subitement en plein vol tel le vol TWA 800 en 1996 (avec tout le respect que je dois aux victimes). J’ai donc passé quasiment toute ma matinée à écouter cette personne et ses problèmes. Je ne lui en veux pas, je pense que cela lui a permis de se soulager d’un gros poids au moins pour la journée. Cependant on n’imagine pas ce que tout cela peut entrainer derrière. Prenant mon poste réellement vers midi (je saute de toute façon le déjeuner), je suis à, la bourre pour écrire mon édito pour le PdR, faire mes notes de frais, boucler des dossiers que la direction centrale attend. Là-dessus mon boss qui cherchait à me joindre ce matin qui me chope enfin après 12h et me demande si je n’étais pas à la piscine, blague récurrente entre nous lorsqu’il ne peut me joindre, mais tout de même… Comme quoi, à cause d’une simple présentation de vœux à une personne ce matin, une chaîne de commandement a été rompue et aura de lourdes conséquences. Oh, pas pour moi, je suis vers le haut de la chaîne alimentaire, mais pour d’autres qui dépendent de ce que je fais. Certains se feront réprimander, virer peut-être même. Je m’attends à ce que certains, plus fragiles, songent au suicide et y fassent passer toute leur famille parce qu’ils ne veulent pas partir seuls. Voilà comment l’on devient responsable de l’assassinat d’une jeune fille de 8 ans en ayant simplement voulu être poli. C’est ce qu’on appelle l’effet papillon. Et ce matin je me le suis pris en pleine gueule le papillon, et il avait la taille d’un camion.

Bref, j’ai présenté mes vœux.

Alors, qu’est-ce qui nous attend d’intéressant cette année outre la belle annonce d’hier soir concernant un prochain album du Boss. Pas le mien, THE Boss. Ce sera tout de même beaucoup mieux. Non parce que j’ai déjà entendu le mien chanter hein… Cette erreur vous la faites une fois. Pas deux. Donc à part High Hopes de Springsteen, Emily Kokal et ses peintures de guerre (Warpaint) revient avec une suite à Fool (2010) qui devrait s’appeler tout simplement et avec un certain manque d’imagination : Warpaint. Les Pixies sortiront leur EP 2, Après le 1, on n’en attendait pas moins… Mogwai, cet adorable petite bête à poil (ah non pas celle-ci c’est vrai…) a sorti ses Rave Tapes début du mois et le moins que l’on puisse dire c’est que… ben c’est du Mogwai. C’est bon mais rien ne change. Un peu de Rock Néo-Psychédélique (oui ça commence à faire long comme étiquette… pour finalement dire qu’ils sont inclassables mais ça fait bien) avec Pontiak aussi, ça vaut le coup d’oreille. Je ne saurais trop vous conseiller également le petit Wig Out At Jagbags de Stephen Malkmus  et ses Jicks, sorti aujourd’hui donc tout frais à écouter. Enrtegistré en Belgique et inspiré par une foule de choses comme l’Allemagne (où il a vécu quelques temps), les Jams (Peter Weller), Pete Townshend ou encore Can…

Mark Lanegan, ce bourreau de travail, a sorti fin d’année son Lp Imitations et ouvrira 2014 avec Has God Seen My Shadow. Il s’agira d’une anthologie de 1989 à 2011. Mark, ne fais pas comme Beck, ne va pas embêter ton manager tous les matins avec un nouvel album s’il te plait, privilégie la qualité… Bon ok, je suis mauvaise langue ici, car douze titres inédits jusqu’à présent accompagneront les vingt titres originaux.

En parlant de Beck (que j’adore par ailleurs), notons qu’il sortira enfin un album en 2014. Il portera le nom de Morning Phase et fera suite à Modern Guilt qui datait de 2008. Si ce fils de danseuse du Velvet Underground (Et oui…) s’était un peu emballé lors de son ascension en 94 du siècle dernier, il s’est depuis quelques années bien assagi et là où il arrivait à enregistrer un morceau dans ses toilettes tous les matins (ce n’est pas une légende), il lui aura fallu cinq ans pour finaliser celui-ci.

En Février viendra aussi Flesh and Blood des jammers australiens de John Butler Trio et surtout un superbe album acoustique de Band of Horses (Acoustic at The Ryman), il faut donc s’attendre à un peu moins de reverb sur les guitares, ce qui devrait mettre davantage en valeur leur excellent songwriting.

Après l’excellent El Camino, les Black Keys vont remettre le couvert dès le mois de mars. On leur souhaite le même succès… au moins ! Bien que Billy Corgan donne laconiquement dans le « J’aurais dû quitter les Smashing quand Jimmy Chamberlin fût viré en 1996 » (Source: le magazine Uncut), le même mois et seulement un an et des bananes après l’album Océania qui signait leur bon (à défaut d’être grand) retour, les Smashing Pumpkins devraient sortir un Lp non encore intitulé (aux dernières nouvelles). Il faudrait qu’ils se magnent un peu là, non ? Dans la série des vétérans, je demande Limp Bizkit. Et oui, eux aussi accoucheront en mars d’un Stampede Of The Disco Elephants. Ils n’avaient rien sorti depuis 2005 et un part 1 sans part 2 pour The Unquestionable Truth. On leur souhaite donc un bon retour parmi les vivants. Toujours dans la ligue vétéran, sachez que New Order qui avait en 2013 sorti Lost Sirens, se fendront cette année d’un Ep. A suivre car aucune autre information n’est disponible sur le sujet mais il est quasiment certain qu’il sera dans la lignée du dernier Lp. Toujours en Mars, l’alternatif anglais Mark Potter emmènera les excellents Elbow pour la sortie de Carry Her Carry Me (8ième album) que j’attends avec impatience. En tournée en Europe dans la foulée, j’espère que nous pourrons les voir sur les festivals de l’été. Underneath The Rainbow signera quant à lui le retour des Black Lips. Leur garage rock ne s’était pas fait entendre sur galette depuis 200 Million Thousand qui date tout de même de 2009.

Pour beaucoup cela sera un événement, j’avoue que pour moi ce ne sera pas le cas bien que très fan du groupe sur mes early years : U2 prendra le contrôle de Manhattan. Eux non plus n’avaient rien sorti depuis 2009 et leur No Line On The Horizon. En espérant cette fois que Bono ne se fende pas d’un commentaire du style « nous sommes les seuls à faire de la bonne musique car je n’entends rien sur les ondes en ce moment qui soit bon, attendez notre prochain album vous allez voir »… Car c’est le genre de melonnade (non, ce mot n’existe pas, posez donc vos dicos) qui me gonfle. En tous cas ils devront se découennerun peu car le même jour sortira le très brit pop Education & War des Kaiser Chiefs. Et ça, ça va faire bouger des têtes.

Fin Mai d’ailleurs, le PdR sera au Primavera Festival de Barcelone pour la seconde année consécutive. A l’affiche pour le moment : Les Pixies, Arcade Fire et Neutral Milk Hotel, mené par l’homme à tout faire Jeff Mangum. Mais on attend encore une bonne centaine de noms… dont, je l’espère Elbow et les Smashing. Ce seront trois jours de pure folie dans la cité sudiste de Gaudi que nous vous ferons suivre comme l’an dernier. Nous y verrons très certainement les anglais de Kasabian qui seront de retour en juin avec la suite de Velociraptor. Ce serait une bonne promo pour leur album même si je ne supporte pas l’égotisme de Serge Pizzorno qui a dû suivre les mêmes cours du soir que Bono

Pour terminer sur les attentes de 2014, ou d’une partie du moins, petit cadeau, c’est le retour de Mademoiselle K avec la video de Glory:

Voilà donc ce qui vous attend au moins sur le premier semestre. Mais cela ne prend bien entendu pas en compte les plus petits groupes, ou les plus underground que nous découvrirons ou dont nous vous parlerons au fur et à mesure des éditos ou des articles concoctés par notre équipe de joyeux rédacteurs. Côté PdR d’ailleurs, cette année devrait marquer un changement de taille puisque nous devrions passer de blog à site internet, si tout se passe bien. Cela devrait nous permettre un peu plus de visibilité à tous les niveaux et de confort de navigation. Mais ne vendons pas la peau de l’ours… Non, ne la vendons pas.

J’espère que vous avez tous passé de bonnes fêtes de fin d’année et que vous êtes prêts à réembarquer avec nous pour de nouvelles aventures en 2014. Cette semaine vous aurez droit à un report du live de Mister Mojo : M et je vous le donne dans le Mille, ce sera pour Mercredi. Quant à vendredi, nous ne savons pas encore, nos rédacteurs ayant visiblement du mal à cuver leurs excès, nous n’avons encore aucun article à publier, mais nous trouverons bien, je ne m’en fais pas. Quant à moi et bien je serai sur les sommets enneigés à ce moment-là (mais proche de mes outils de publication/écriture au cas où).

Greg Pinaud-Plazanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s