Edito de la semaine

L’Edito du Lundi

111111

C’est confortablement installé dans une mer de poufs (non je ne couche pas avec la maman de ma jeune voisine bien trop maquillée…) que je vous écris cet édito. Pas simple comme exercice, mais amusant. Je croque dans une barre Milka qui ferait pâlir la PETA parce qu’il y a du Daim dedans. J’ai d’ailleurs été très déçu lorsque j’ai appris que le Daim présent dans la-dite barre était un caramel enrobé de chocolat et non le petit de Bambi. Oui, Bambi était un faon mais le faon peut désigner les petits de tout cervidé et Bambi a aussi une sexualité, n’en déplaise aux puritains… vous, vous n’avez jamais suivi Histoires Naturelles lorsque vous rentriez de soirée et que le sommeil ne venait pas… Mais changeons de sujet, parce que les daims, c’est pas ma passion.

La preuve de la sexualité de Bambi en exclu !

La preuve de la sexualité de Bambi en exclu !

Un ami, qui n’est plus mon ami depuis qu’il m’a posé cette question, me demandait il y a quelques jours :  « Dis Greg, c’est quoi le Rock pour toi ? ». Ce à quoi je répondis à peu près ceci, vous m’excuserez mais n’ayant pas d’assistante sténo pour prendre des notes  je vous retranscris cela  de simple mémoire ce qui peut parfois altérer le cours réel des choses:

-« Oui, merci d’avoir posé cette question, tu reprendras bien un peu de chanvre ? J’ai un modèle en corde que je fais venir tout spécialement de Jamaïque, tout à fait extraordinaire, vraiment tu vas essayer, tu vas voir… à t’en décoller la tête des épaules ! »

Je vous fais grâce de la suite du dialogue, qui n’a d’ailleurs été qu’un long et fastidieux monologue de sa part car il n’est pas aisé d’articuler quoique ce soit de distinct lorsque l’on se balance à une poutre.  Ceci-dit, avec le recul, et je regrette aujourd’hui de m’être un peu emporté sur le coup, je me dis que sa question n’était pas si conne et qu’elle mériterait que l’on se penche dessus, un peu comme ma femme, mais vous ne la connaissez pas, Dieu (bien qu’il ne réponde même pas en PCV) m’en garde. Quand je dis avec le recul, je me prête la faculté de réfléchir, de prendre de la hauteur pour avoir une vue d’ensemble… Une big picture comme disent nos amis anglophones. Or, pour ne rien vous cacher c’est en me baladant dans les petits prix de la section Rock ce matin sur une plateforme de téléchargement légal bien connue que j’ai découvert le plus grand complot de l’histoire moderne:  Kyo serait Rock.

Inutile de vous dire que mon sang n’a fait qu’un tour et que j’avais beau avoir vu dans le week-end l’excellent film sur Steve Jobs, j’ai traité la pomme maudite de tous les noms. Ok Steve était colérique, incontrôlable et ambitieux au point d’oublier ses amis. Mais c’était aussi un visionnaire, cela ne fait aucun doute. Mais là… S’il avait été vivant je lui aurais écrit à peu près ceci :

 » Cher Steve,

Il faut que tu comprennes qu’en France il y a des groupes de Rock et que Kyo n’en fait définitivement pas partie, voudrais-tu bien s’il te plait le mettre au moins dans la case Popinette sinon d’arrêter purement et simplement  de le présenter à la vente dans le catalogue car même en nice price, qui peut bien acheter leurs disques ?

Je t’en remercie, sinon je me pointe avec ma batte de Baseball, spécialement décorée  pour l’occasion avec du verre pilé et je dérouille l’équipe qui s’occupe des classements des genres musicaux à Cupertino…

Avec mes sincères salutations etc. etc. »

Ce à quoi il m’aurait sans doute répondu :

« Cher Greg,

N’hésite pas à passer nous voir, j’ai besoin de changer l’équipe.

S. »

Autant je dis Oui pour l’excellent Detroit (dont nous devrions avoir une review d’ici peu je l’espère), et  ne dis trop rien pour le petit père Biolay, autant là… Bref, qu’est-ce que le Rock donc ? Ok au départ, le Rock, c’est un combo gagnant : chant, guitare, basse, batterie. Aujourd’hui les frontières sont bien plus floues et les étiquettes bien formatées tombent en lambeaux. Outre ces multiples branches existantes, le Rock a été fortement influencé par le Blues, le Jazz, le Folk, et plus récemment par les musiques du monde, le Hip Hop, la Dance, l’Electro. On obtient alors un kaléidoscope complexe faisant du Rock un véritable melting-pot. Un peu comme les USA pour ceux qui se souviennent de leurs cours de géographie de 3 ieme, à mon époque car maintenant cela doit certainement être vu en CE2 étant donné qu’ils aborderont bientôt les fonctions en CP… Pour en revenir au côté melting-pot, il n’y a qu’à écouter le dernier Arcade Fire pour en être convaincu. D’après cette définition il est vrai que Kyo est classable dans le Rock, ne m’en déplaise… Celles et ceux qui auront lu de façon inconsciente « passable », ne prenez pas la peine de relire la phrase, ça fonctionne aussi… Après tout ce n’est pas à moi de décider qui est, ou qui n’est pas, Rock selon mon bon plaisir et mes seuls goûts. N’empêche que maintenant lorsque l’on va me poser la question du style musical que j’écoute, et que je répondrai « Rock », je vais avoir la photo de l’album Le Chemin qui me reviendra en tête… Et là, croyez moi, le gars qui m’aura posé la question n’aura pas droit à la corde, non, j’ai décidé de m’affiner et d’y aller à la hache. C’est plus rapide, et le gars ne pisse pas partout. Comme quoi prendre du recul sur les choses permet bien souvent de s’améliorer…

Juste pour que vous l'ayez aussi...

Juste pour que vous l’ayez aussi…

En ce qui concerne les sorties du moment, il y a ceux qui seront pour, et les autres : Deux Blu-Ray (haute définition, mais il est impossible que vous ne sachiez pas ça) audio (oui… sans vidéo donc) des Rolling Stones. Grrr et Exile on Main Street sont pour le coup un peu chers (autour de la vingtaine d’euros) car pour ma part, autant écouter de la musique classique en HD me plait, autant du rock… j’aime trop le son crunchy, un peu lo-fi. Mais il y aura surement des amateurs. En parlant de groupes qui ne datent pas d’hier, Shearwater, formé en 1999 sort son 9ieme album demain : Fellow Travelers. J’ai du mal à accrocher. Sinon, un petit live du dernier Lp en demi teinte de Biffy Clyro (Opposites remontant à janvier de cette année et qui, à mon avis était un peu faiblard sur sa seconde partie) sort à la fin du mois, une occasion de voir les changements opérés pour la scène. Puisqu’il est question de changement je viens de poser mes oreilles sur la suite des débuts solos de Kele Okereke, le chanteur guitariste de Bloc Party… Cela m’a presque fait saigner les oreilles… là nous sommes aux antipodes du rock anglais, mais vu son premier Lp en 2010, on ne pouvait que s’en douter. Malheureusement. Ce sera sans moi.

Cette semaine je ne vois pas grand-chose de vraiment sympa à se mettre sous la dent. Je ne dis pas qu’il n’y a rien, attention, pas la peine de partir au quart de tour. Depuis la rentrée il y a foule même. Du coup je repasse en boucle Moon Duo, Arcade Fire, Happy Jawbone Family Band, Keaton Henson, Local Natives, Ben Howard et bien d’autres, de cette année et des précédentes, je me prépare ainsi à un mois de décembre plutôt chargé, comme le gars qui doit descendre dans votre cheminée très bientôt et à qui vous avez intérêt à laisser des cookies… Moi, l’année dernière, je n’avais rien laissé, ben j’ai rien eu sous le sapin… Cela ne peut être qu’à cause de ça car je suis toujours sage durant  l’année… Bon, ok, l’attendre avec un double canon scié calibre 12, bien ancré dans mon fauteuil club et faisant face à l’âtre y est certainement pour quelque chose… Mais bon merde, où est passé l’esprit de Noël si on peut plus jouer à « chat »?

Sur ce je vais aller en parler à ma femme Léo, car je la soupçonne de continuer à me mentir quand elle me dit qu’il existe le vieux barbu… Je signale, bien que cela ne fasse aucune différence, qu’en dépit de son prénom c’est une femme. Ce doit être mon côté féminin. Oui, tous les hommes en ont un, fin d’une légende, désolé. Certains le cachent de façon tellement farouche que cela en devient parfois suspect, alors que d’autres l’affichent de façon presque exubérante que cela en devient parfois ridicule. Bref c’est comme le rock, y a des tendances, il faut suivre les siennes.

Greg Pinaud-Plazanet

PS : et là vous vous demandez comment de Kyo nous en sommes arrivés à prôner la liberté de choix musical en passant par la case Père Noël et sexualité… Chuuuuuttt… C’est ça la magie de Noël.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s