Edito de la semaine

L’Edito du Lundi: Avis de tempête…

111111

Tempête, cyclone, ouragan, tsunami, tornade… Autant de mots qui traduisent la colère de la nature. C’est simple, aujourd’hui, jour de devoir de mémoire, « je suis colère » comme dirait Monsieur Manatane… Oh oui je suis colère. Non non, pas la peine de me la jouer relax et de me dire « t’inquiète Greg y a des choses plus graves, laisse couler tout ça sur toi comme si cela ne pouvait t’atteindre, trouve ton centre, ne fais qu’un avec le monde qui t’entoure… ». « Fuck your Yoga » comme dirait Mickael De Santa! Si j’en entends un seul me dire ça, je lui fais avaler les bulletins de naissance de tout son arbre généalogique… Par contre si vous me demandez pourquoi, alors là c’est une autre histoire.

Il y a quelques jours quatre titres de David Bowie apparaissaient sur le web. Comme d’habitude, ce n’était que du marketing savamment orchestré, n’empêche que ces titres sont annoncés comme faisant partie d’une édition Deluxe de l’album Next Day. Et là, ça fait tilt chez moi… « Mais…j’ai acheté l’édition Deluxe à la sortie… y aurait-il alors une version Deluxe encore plus de luxe ? » Et bien oui. Il a sorti une version Extra de 24 titres, le 1er novembre… Oh le con… Heureusement pour sa voiture que j’aurais dynamitée à coup sûr une fois le prix du voyage économisé, Bowie a eu l’intelligence de sortir à part un EP de 7 titres (les 4 morceaux du net s’étant changés entre temps en 7, les lois de l’attraction nous dirait Brett Easton Ellis).

Par contre, comme les petits pains, les euros se multiplient aussi, enfin pas partout car j’ai beau en planter dans mon jardin, jusqu’ici rien n’a poussé… Si la version normale de l’album (14 pistes) vous en coûtera à peu près 9 euros, la version Deluxe (17 titres) est aux alentours des 18 euros. La version Extra, elle, va plomber le portefeuille du haut de ses 25 euros offrant donc 24 titres ainsi qu’un DVD de trois vidéoclips. L’Ep seul peut être trouvé aux alentour des 5 euros. Heureusement ! Car quelle aurait été ma fureur de voir qu’encore une fois le fan, toujours le premier à se jeter sur un album (un peu comme les lions sur les chrétiens sous l’ancienne Rome mais sans le côté gore, quoique…), se fasse prendre pour une vache à lait, conne de surcroît. L’album est sorti en mars, vous vous achetez la version Deluxe à 18 euros et huit mois plus tard, hop ! une petite version Extra avec vraiment tout à 25 euros… Cela aurait-il voulu dire que le fan désormais doive attendre plus de six mois avant d’acheter l’album tant voulu au cas où une version enfin complète voit le jour ? Avec Bowie il n’en est rien, ok, comme dit il me remerciera pour ne pas avoir fait sauter sa caisse. Au-delà de ça ma fureur s’est retournée contre tous ces artistes qui eux par contre, ne vendent pas les titres supplémentaires sur un Ep séparé et qui bel et bien, parfois pas plus d’un mois après la sortie de leur galette, sortent une version Deluxe. Mon sang n’a fait qu’un tour et j’étais alors prêt à partir poser du C4 dans certaines boutiques… Mais je me suis ravisé en songeant que souvent les rayons DVD enfants ne sont pas loin des présentoirs que j’affectionne et je ne voudrais pas causer de dommages collatéraux chez nos chers petites têtes blondes… ou brunes. J’aurais ensuite sur le dos les ligues de mamans en colère et ça… je ne le supporterais pas un jour de devoir de mémoire: faisons l’amour, pas la guerre !

Après avoir littéralement vidé mes tripes devant vous ce matin, laissez moi vous dire tout ce que vous avez raté  en sorties ces dernières semaines… Ben oui, sur les édito on ne peut pas tout mettre, sinon ce serait… chiant. Déjà que… Bref, voici une liste de choses à écouter si vous avez encore du temps (ce dont je manque cruellement):

Mutual Benefit: Love’s Crushing Diamond. C’est calme, simple, à écouter couchés dans l’herbe à regarder les nuages passer…

Best Coast: Fade Away. Là, il suffit d’aller faire un tour dans les articles parus sur le PdR pour un peu plus d’informations sur ce groupe. Honnêtement c’est très sympa et ramène un peu de soleil dans la maison ce qui, en ce moment, n’est pas du luxe.

Cats On Trees: Cats On Trees. Popinet un poil mais frais, voix sympa.

The Lumineers: The Lumineers. Un groupe qui tombe pile poil dans ma diatribe de ce matin. Le 11 février sortait l’excellent The Lumineers Deluxe Version. En octobre sort la version Deluxe +… C’est énervant. l’album étant vraiment très bien, je vous le conseille. Maintenant avec le recul, c’est à vous de choisir entre les deux versions proposées.

Boardwalk: Boardwalk… Décidément l’imagination se perd quant aux choix des titres d’albums en ce moment, mais ce doit être la fin de l’année… on est fatigués… Un groupe qui me fait beaucoup penser à Mazzy Star.

The Head and The heart: Let’s Be Still. Outre avoir un nom à rallonge qui vous fait regretter d’avoir à en parler à tous vos potes, les petits gars de Seattle, emmenés par Josiah Johnson nous livrent un Lp exemplaire qui ne sent pas la pluie ni le brouillard habituels de leur région d’origine, et ça fait du bien.

Of Montreal: Lousy With Sylvianbriar. Autre style, plus crunchy, plus rock band, vraiment bien mais depuis 1996, ils ont rarement fait de fausses notes.

Fuzz: Fuzz. Plus lourd dans les guitares lines et dans l’ambiance mais tout aussi bon, un peu psychédélique mais du côté dark side du truc… Un peu dans la même case que Tame Impala en plus dark quoi.

Si vous voulez du psyché un peu plus enjoué, vous préférerez sans doute les californiens de The Growlers et son Not. Psych! sorti aussi en octobre. A noter un petit Ep des excellents Flaming Lips sorti au début du mois. Terror et Terror Deluxe étaient sortis le même jour, en mars. L’Ep Peace Sword est donc du nouveau matériel.

On s’enfonce encore plus dans le rock pur et dur avec la sortie de Très Cabrones des Melvins. Fans de Black Sabbath ou encore de Black Flag, c’est par ici:

Côté plus Bluesy, les excellents Heymoonshaker ont sorti Shakerism qui n’a aucun rapport de près ou de loin avec celle à qui ce titre vous fera immanquablement penser…

On finira en douceur avec une artiste que je viens de découvrir à l’occasion de la sortie de Weeping Cherry, c’est Ambrosia Parsley. Belle voix, bonne lignes musicales, vraiment très bien.

Avec ça et le dernier Mi and l’au (H20), vous êtes fin prêts à aller vous coucher. Et vu que ma nuit fut très courte c’est tout à fait ce qu’il me faut aujourd’hui pour me poser un peu quelques minutes et profiter de ce lundi nettement moins pourri que tous les autres lundi de l’année… Ben oui, aujourd’hui on bosse pas ! Enfin moi si, sinon vous n’auriez rien à lire…

Greg Pinaud-Plazanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s