Panic ! At The Disco

Chronique : Too Weird To Live, Too Rare To Die! – Panic! At The Disco

Deux ans après la sortie du fameux Vices & Virtues, qui montrait déjà une évolution grandissante du groupe, voici la venue du très attendu nouvel album de Panic ! At The Disco. Après la sortie des singles « Miss Jackson » et « This Is Gospel » respectivement en juillet et aout derniers, ce dernier opus se voit auto-leaké en intégralité par son label Decaydance/Fueled By Ramen sur YouTube, une semaine avant la sortie officielle (ce qui est très à la mode en ce moment). Retour sur cette galette surprenante.

tumblr_inline_mrefwcspEF1qz4rgp

« This Is Gospel » ouvre Too Weird To Live, Too Rare To Die! avec une pêche très impressionnante. Comparé à tous les autres morceaux présents, bien qu’il y en ait des très puissants, ce titre est celui qui fait plongé le plus rapidement l’auditeur dans une ambiance très « Panic » et dans un son très pop/rock (au penchant éléctro) qui s’accentue au fur et à mesure de l’écoute. S’en suit « Miss Jackson » en duo avec LOLO, jeune artiste new-yorkaise. Avis mitigé par les fans qui lui trouvent une étrange ressemblance avec « My Songs Know What You Did In The Dark » de Fall Out Boy, que ce soit les « Oh oh » du début ou le son utilisé (rappelons que ces deux groupes sont amis et dans le même label, ce qui pourrait expliquer cette similitude). Cependant, ce single mérite bien cette place dans l’album.

Vient le tour de « Vegas Lights » et « Girls That You Love » où le côté pop/electro prend le dessous sur tout. On range les guitares et on fait péter les synthés et les basses très catchy à la Metronomy. La voix de Brendon (le chanteur) est très (voire trop) travaillée en studio et cela s’entend, surtout dans ce quatrième titre où on aurait pu espérer mieux.

Mais « Nicotine » est là pour nous donner une sacrée claque et remonter la pente après ce petit coup de gueule. C’est l’un de ces morceaux qui donne envie de sautiller partout, avec un riff de guitare sympathique qui reste en tête, l’envie de parcourir la suite de l’album s’intensifie. Et « Girls/Girls/Boys » ne sera pas là pour nous contredire. Le côté un peu « étrange », qui a fait une certaine marque de fabrique de P!ATD, est  présent et est là pour nous ravir.

Premières notes de « Casual Affair », premiers hics. Sonorités hip-hop, la voix qui sonne très vocodée-surproduite qui enlève tout le charme de la chanson… Bien que non dérangeante à écouter, ce n’est surement pas la chanson qui va vous faire lever les poils sur  le bras.

Après cela, on s’attendait donc à un retour en force de la part du groupe. Mais malheureusement non, car « Far Too Young To Die » suit une partie de la lignée du morceau précédant. Certes plus planante, plus lourde et reposante, il relève difficilement l’ambiance et rend cette partie de l’album un peu longuette, manquant de punch.

Mais pas de « Panic », voici la très belle surprise de l’album : « Collar Full ». Ambiance très eightees assurée. Tous les bons éléments de l’album sont réunis dans ce morceau, une ambiance bien que mélancoliquement joyeuse et surtout un refrain a en couper le souffle.

Pour finir ce court album (33 minutes pour l’édition normale), la petite ballade « The End Of All Things » crée un certain vide, comme lorsque la fin d’un film est évidente. La voix modifiée passe agréablement bien, fluide avec le piano et le violon.

En général, cet album se laisse facilement écouté et rameutera de nouveaux fans à P!ATD. Quelques arrêts obligatoires pour des titres comme « This is Gospel » et « Collar Full » qui démontre que le groupe a encore plus d’un tour dans son sac après bientôt 10 ans d’existence.

By Valentin G.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s