TMCN

TMCN: Jeunesse grandissante

Si à une certaine époque, la musique française n’avait pas beaucoup d’impact sur la scène internationale, il semblerait que les choses aient radicalement changé depuis l’arrivée de l’electro made in France. Justice, Breakbot de chez Ed Banger, sans oublier Kavinsky ou les barons, les grands, les incontournables Daft Punk et leur futur ‘’Random Access Memory’’, autant de noms, pour ne citer qu’eux, qui font les beaux jours de la french touch.

Et puis à côté de ça, il y a ce que l’on pourrait appeler « les petits », les nouveaux qui tapissent dans l’ombre que l’on regrette de ne pas connaître davantage. C’est le cas pour le quatuor dérangé TMCN. Les quatre parisiens disent faire un son electro surfing wavy africano breakbot pop et sont plutôt branchés cannibalisme. Voilà pour les présentations… Bref. Tout ça pour dire que petit ne veut pas dire mauvais.

Bizarre Bizarre Ep - TMCN

Le Peuple du Rock s’était déjà intéressé à eux. À l’époque, mis à part quelques dates pour les écouter, on n’avait pas de trace palpable de leur travail mais on sentait déjà un talent indéniable. Reprenant le témoin, je confirme, en  bon auditeur fraîchement débarqué sur les terres de TMCN, que le talent y est avec l’apparition de ‘’Bizarre Bizarre’’, leur premier EP, sortit le 1er Octobre 2012. Cinq morceaux, ajouté à cela la présence de deux remixes de groupes plutôt hypes (Alt-J et Equateur), une pochette de disque inconvenante portant bien son nom où l’on distingue cette pauvre mémé passée à tabac…  J’avais déjà hâte de voir la suite.

TMCN, on emballait déjà en 2010 et on aime toujours autant en 2013. D’un peu plus près, leur musique est une sorte de melting pot entre plusieurs courants musicaux, allant du new wave jusqu’à l’électro en croisant discrètement le punk, discrètement… Cela se vérifie sur le titre éponyme de l’EP ‘’Bizarre Bizarre’’. Les paroles traduisent un mal-être, un trouble mal vécu auprès du protagoniste de la chanson. Des thèmes récurrents dans la cold-wave post-punk. On peut également noter la même manière de chanter entre le songwriter du groupe, Adrien Colrat, et le chanteur français Lescop. Le hasard a voulu que l’ex parolier d’Asyl  soit également porté vers la cold wave.

On continue donc notre route avec ‘’Road Runner’’, leur titre phare, qui utilise parfaitement les codes de la new wave : synthétiseurs posés sur des bases rythmiques accrocheuses, un son « futuriste rétro »  à la Depeche Mode, exquis. On a la même chose avec ‘’Hard Times’’, un autre de leur morceau.

De surcroît, le déjanté quatuor se plait aussi à amuser en chanson avec une reprise plutôt audacieuse de Claude François ‘’Belles Belles Belles’’. Que les mauvaises langues ravalent leur salive car la chanson est tout bonnement excellente. Il manque juste le célèbre pas swingué de Cloclo pour retrouver toute la magie de la chanson mais à côté de cela, tout y est. Le titre, frais et scintillant de mille éclats, procure une drôle de sensation où l’on a à la fois envie de rire et de danser sans jamais trouver cela ridicule. À écouter absolument.

Du côté des remixes, ce sont des morceaux intéressants qui sont à l’honneur : ‘’Breezblocks’’ de Alt-J, les fameux, et ‘’Haunted’’ du groupe français Equateur. C’est d’ailleurs grâce à leurs remixes qu’ils ont commencé leur petit bonhomme de chemin. Sans être sensationnels, les deux reprises se laissent écouter sans trop de peine. On les préfère tout de même lorsqu’ils composent leurs propres morceaux. Quelle tristesse toutefois de n’avoir que cinq malheureux titres.

TMCN n’est pas le petit groupe lambda de passage, c’est clair. Certes talentueux comme beaucoup d’autres formations, eux semblent avoir un truc en plus. Le truc qui peut faire la différence et qui révèle parfois de simples artistes à priori stationnés à la place « première partie » en véritable pionniers d’un mouvement musical.

Je ne dis pas que cela leur arrivera forcément, il est beaucoup trop tôt pour en juger. En revanche, je ne serais pas surpris de les retrouver d’ici là avec de nouvelles ambitions et l’arrivée sur le fil d’un album qui on l’espère, sera aussi bon que leur EP’’ Bizarre Bizarre’’ que l’on ne se lasse pas d’écouter avec plaisir.

Et si vous aimez bien, sachez qu’ils viennent de remixer dernièrement ‘’Happy’’ des DJs C2C ainsi que ‘’Nightcall’’ de Kavinsky, deux remixes dérangeants et inquiétants, des remixes… Bizarre, bizarre… tiens.

Site officiel : http://www.tmcn.fr

By Marcus Bielak

2 réflexions sur “TMCN: Jeunesse grandissante

  1. Avec l’introduction sur la french touch 100% éléctro je m’attendu à quelque chose de vraiment plus électro, mais on s’approche plus finalement d’un Indochine anglophone plus modernes avec des instru assez années 80 … enfin je trouve …

  2. Bonjour Benji.
    Eh bien, merci de partager cette idée. Je trouve la remarque intéressante. Disons que l’introduction sert plus à démontrer la place importante qu’a l’electro en France et qu’à côté de cela, d’autres artistes s’essaient à un style différent, moins utilisé mais qui ressemble de près ou de loin à l’electro comme la cold wave, ce qui est le cas pour le groupe dont je parle.
    Attention, je ne dis à aucun moment que TMCN est un pur groupe electro.
    En fait, je relate simplement leurs idéaux et ce que eux pensent faire. (J’ai même l’audace de dire qu’ils touchent un peu au punk).
    Quant à Indochine, oui, il y a de ça. Peut-être au niveau du timbre de voix des deux chanteurs de leur groupe respectif. Il faut dire aussi que leurs sonorités sont très familières.
    On pourrait citer pleins de formations des années 1980 qui jouaient musicalement parlant la même chose. Moi, j’ai cité Depeche Mode mais Indochine ça marche aussi. En plus ils sont français eux aussi alors…
    En tout cas, même s’il est relativement court, le commentaire est apprécié.
    Bonne continuation.
    Marcus Bielak.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s