Grands Classiques/Review

L’album « Battle Born » signe le retour des Killers

Le dernier album de The Killers, intitulé Battle Born et sorti dans les bacs depuis septembre 2012, nous fait encore saliver. Quatre ans après le désormais classique Days and Age, les américains de Las Vegas nous en mettent toujours plein la vue. Enfin, plein les oreilles.

Ce dernier opus se veut dans la lignée de son prédécesseur, avec des mélodies toujours aussi rock n’ roll mais avec des touches 80’s propres à leur style musical. On n’est pas dans du rock brut, grâce aux mélodies recherchées et au synthé du chanteur Brandon Flowers qui adoucissent et apportent une touche colorée délicieusement rétro.

tumblr_m9mr7sIAfc1r4yrfao1_1280

The Killers © Williams & Hirakawa

La force de ce groupe, c’est d’abord son chanteur, Brandon Flowers. Son chant est facilement reconnaissable puisqu’il diffère des autres timbres de rockeurs que l’on a l’habitude d’entendre. Beaucoup plus claire, plus aigüe, sa voix nous emporte dans leur univers old fashion. Dave Keuning, Ronnie Vannucci et Mark Stoermer mettent merveilleusement en valeur la voix de leur leader.

Bon, entrons dans le cœur du sujet : Battle Born transpire le dynamisme, la force, l’énergie. Rien que la pochette souffle un vent de vitalité, c’est dingue. N’écoutez pas cet album avant d’aller vous coucher ; vous ne pourrez jamais vous endormir. Si vous aimez le rock rendant hommage aux années 80-90, qui vous débouche les oreilles et qui vous donne envie de partir courir pendant (au moins) toute une journée, ce disque est fait pour vous ! Toutes les musiques paraissent grandioses, quoiqu’un peu répétitives au premier abord. Ne vous arrêtez pas à la première écoute. Cet album est une vraie mine d’or pour nos tympans après quelques temps. Chaque musique est agrémentée d’effet old school, pour donner au final un mélange presque pop-électro.

Pour ma part, il me semble plus travaillé, plus abouti que Days and Age. « Deadlines and Commitments » et » Miss Atomic Bomb » sont particulièrement énergiques à mon sens et restent mes préférées, je vous les conseille vivement. « The Rising Tide » est également très bonne, avec le synthé mélangé à la guitare de Dave Keuning. Plus calme, « Heart Of a Girl » et « Be Still » se démarquent par leur début presque triste et leur suite un peu plus légère. Les amateurs de vieux sons à la Duran Duran ou Depeche Mode devraient apprécier ce retour.

Et bonne nouvelle : pour ceux qui peuvent y aller (ce qui n’est pas mon cas, et je le regrette profondément), ils seront en concert à Paris le 12 mars prochain, pour dépoter le Zénith !

Sélection de l’album : RunawaysHere With Me – Deadlines and Commitments – Miss Atomic Bomb – Heart Of a Girl – Be Still – Battle Born.

Sans oublier les classiques des albums precedents : Mr Brightside – Human – Somebody Told Me – Joy Ride – Sam’s Town – When You Were Young – Change Your Mind.

By Juliette Goux

Une réflexion sur “L’album « Battle Born » signe le retour des Killers

  1. Oui, Battleborn est bien le descendant de Day and age, et celà s’entend bien. Mais surtout il a pris cette couleur definitivement pop rock lisse, influencé par Brandon Flowers en personne. Cet album est trés similaire à son travail en solo, certains morceaux de « Flamingo » sont presques des copies de « Battleborn ». Ce qui a pu déçevoir beaucoup de fans (comme moi) puisque le groupe annoncait pourtant il y a un an revenir aux sources du rock, au morceaux plus bruts de leurs débuts… c’est un gros flop donc, qui tient plus aux arrangements qu’au travail de composition je pense. Cest trop lisse, ça sonne vieillo, synthé détaché du reste, symbales trop claquantes sans aucune rondeur… limite Georges Mickael pourrait venir chanter sur leur morceaux quoi…
    Aprés, je suis tout à fait d’accord avec ce que vous avez ecrit, au premier abord « Battleblorn surprend car il sonne complètement raté et à côté de la plaque alors que ce que nous laissait présager les Killers et le premier titre « Runaways » étaient très prometteurs. Mais par pitié ne vous arrêtez pas à cette première écoute, ni cette deuxième, troisi… attendez la dixième ou leur performance. Ok « Deadlines and commitments » et quelques autres sont franchement ennuyantes. Mais cet album est très puissant en live, du grand Killers qui vous tient en halène du début à la fin, avec des morceaux comme « Runaways » ou « Miss Atomic Bomb », les vrais orgasmes du show!
    Les Killers sont désormais des Rockeurs d’arènes et de stades, rejouissons nous donc de les voir encore au Zenith chez nous, leurs effets scéniques ne seront que plus epoustouflants.
    D’ailleurs si une personne vend une place en fosse, je l’achète de suite! Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s