Dans le rétro/Grands Classiques

« Tostaky » : 20 ans et pas une ride.

1992. La France découvre à la télévision et à la radio une publicité dans laquelle on pouvait entendre ces quelques mots, qui aujourd’hui sont indissociables du produit que cette publicité tente à faire vendre aux consommateurs de musique Rock. Ces mots : « Soyons désinvoltes, N’ayons l’air de rien. ». Tostaky, l’album culte de la bande des Bordelais (Bertrand Cantat, Serge Teyssot-Gay, Denis Barthe et Frédéric Vidalenc) arrive dans les étalages des disquaires en Décembre 1992, un an tout juste après Du Ciment Sous Les Plaines. Noir Désir est alors le groupe phare des années 1990 et le restera tout le long de cette décennie notamment grâce au cultissime 666.667 Club, qui sera un véritable carton : numéro 1 des ventes en France avec plus de 600 000 disques vendus, et double disque de platine. Mais revenons-en à Tostaky.

Ne nous le cachons pas, si tout le monde connaît cet album, c’est pour le morceau qui donna le nom à cet album : Tostaky (Le Continent). Les girondins nous concoctent ici une vraie arme musicale, grâce à sa musique et à son texte. Le riff de guitare de Teyssot-Gay, simple, tout bête mais d’une extrême puissance, mêlé au texte révolutionnaire de Cantat, Tostaky étant la contraction de « Todo esta aqui » (Tout est là en espagnol.), un des slogans de ralliement des révolutionnaires mexicains menés par Emiliano Zapata. Voici un morceau évoquant la politique de l’époque en Amérique Latine. L’album est classé comme le second meilleur album de rock français de tous les temps selon le magazine Rolling Stone et apparaît également dans le recueil du grand Philipe Manœuvre « Rock Français : 123 albums essentiels ». Aucun doute, Tostaky a marqué à tout jamais l’histoire du rock français.

Noir_desir_Tostaky_front

Pochette de l’album Tostaky (1992)

« C’est devenu un groupe incontournable »  Christian Dargelos, co-fondateur du groupe Les Nus, à propos de l’album Tostaky.

Décembre 2012. Tostaky fête ses 20 ans, et l’album n’a pour autant pas pris une ride. Ce dernier reste d’ailleurs l’album incontournable pour les fans des musiciens bordelais, marquant le tournant de leur carrière vers les sonorités plus brutes. Mais bon sang, qu’est-ce qu’on aime ça !

Et à l’occasion de cet important anniversaire, mais également à l’approche des fêtes de fin d’année, Barclay (la maison de disque du défunt groupe) nous offre en ce lundi 10 Décembre, une réédition de Tostaky. Cette réédition contiendra deux CDs, 33 titres. Et parmi ces 33 titres, l’album que tout le monde connaît (12 morceaux), les faces B, des extraits de l’album live Dies Irae et enfin, le plus importants, 16 versions inédites des morceaux de l’album d’origine ! Cette réédition s’annonce comme être le parfait cadeau de Noël pour les fans voulant redécouvrir leur album fétiche et à s’émerveiller de son nouvel aspect grâce aux versions inédites, mais également à ceux qui se jette pour la toute première fois dans le bain du rock. Si vous êtes un grand fan de Noir Dez, sachez également qu’une biographie du groupe « A L’Envers, A L’Endroit » signée par Marc Besse, ancien des Inrocks, est sortie en Octobre 2012, et qui retrace tout le trajet effectué par les Bordelais en 30 ans de carrière et qui revient notamment sur la période sombre de l’histoire du groupe que malheureusement tout le monde connaît. Bref, passez un Noël Noir Désir est tout à fait possible !

By Thibault Lemesle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s