Zac Brown Band

Le Zac Brown Band en cage

C’est l’usage : à chaque rentrée, on revient sur l’été, ce qui a été fait Au cours des derniers mois. Au Peuple du Rock, on n’échappe pas à cette règle avec, une fois n’est pas coutume, l’album qui a fait la une du top charts Billboard, Uncaged, réalisé par le groupe country de Zac Brown.

Zac Brown

Nouveau cru du Zac Brown Band, cet album était, pour tout vous dire, très attendu. De la part du landerneau country, bien sur, mais aussi de la part de nombreux observateurs de la musique. Tout simplement parce qu’en trois albums, le groupe a fait un bond incroyable en notoriété. Venant du fin fond de leur Géorgie natale, les musiciens de ce groupe ont su allier ce qui a fait la réussite d’artistes comme Charlie Daniels,Kenny Chesney ou Jimmy Buffett. Ce nouvel album marque un pas décisif vers une orientation plus sophistiquée de leur son. Ou comme ils ont coutume de l’appeler, in english in the text : « Your basic country Southern rock-bluegrass-reggae-jam record ».

Le mélange des genres, c’est en effet ce qui frappe le plus à l’écoute de cet album. Le duo avec Trombone Shorty est ainsi symptomatique de ce que Zac Brown décrit à propos de son propre album : Overnight est une parfaite chanson de fin de soirée dans un club jazz, ou dans une atmosphère tamisée, à la Randy Newman. D’autres chansons cools sont présentes dans cet album, vous l’aurez compris, aux multiples facettes. Ces chansons, notamment « Sweet Annie » ou « Goodbye in Her Eyes » sont pleines d’harmonies vocales, et représentent la facette californienne du Zac Brown Band. « Lance’s Song », chanson à propos de leur batteur Lance Tilton, est émotionnellement un point tangible de l’album, tant on a l’impression que cette chanson est importante aux yeux du groupe.

A côté de cela, évidemment, le Zac Brown Band apporte des titres rythmés, à l’image de leur premier single intitulé « The Wind ». Et ne cherchez pas à prendre l’inspiration du vent en écoutant cette chanson, vous n’en aurez pas le temps. En 3 minutes, le Zac Brown Band apporte l’essence du Charlie Daniels Band avec les techniques du bluegrass le plus traditionnel. Et quoi dire du titre co-signé avec Jason Mraz, autre chanteur connu et aimé en France, « Jump Right In », titre qui pourrait être l’héritier du Graceland de Paul Simon comme de Jimmy Buffett : un titre qui laisse la part belle aux changements de rythmes, aux sifflets et où le piano prend tout son sens. Dans le même genre, « Island Song » est un véritable morceau de l’été, ou on sent les vagues et les margaritas couler à flot. « Uncaged », le titre générique, est quant à lui un véritable morceau de bravoure autour d’un son lourd comme la country a su en prendre l’habitude depuis déjà plus de 30 ans.

« Uncaged », le nouvel album du Zac Brown Band

On pourra reprocher le tournant pop du groupe, comme l’incarne les deux dernières pistes de l’album, et d’abord le duo avec Amos Lee intitulé Day That I Die. Ce dernier est peut être symptomatique de ce trait qui attire de plus en plus de country singers, cette volonté d’aller vers plus de country pop, et dont les fondements reviennent plus à Garth Brooks et Shania Twain qu’à la jeune Taylor Swift et la tout aussi jeune Carrie Underwood. On leur reproche cela peut être aussi parce que ce sont ces mêmes artistes qui ont beaucoup vendus. Malgré tout, une musique évolue aux fil des années : le folk a évolué avec Bob Dylan, le rock a évolué avec Elvis Presley. Il est possible que cela soit le reflet de notre époque. Malgré tout, ce duo entre le Zac Brown Band et Amos Lee est un duo bien ficelé et somme toute assez audible. Notons enfin la performance de Clay Cook, guitariste du groupe, qui chante pour la première fois aussi clairement sur Last But Not Least. Comme je vous le signifiais, cet album marque définitivement un tournant dans le son du Zac Brown Band.

N’en déplaise à Puremedias et Charts in France, l’album du Zac Brown Band a été un des albums de l’été, grimpant même à la première place du Billboard 200. Et ce n’est pas (ou pas uniquement pour être un peu consensuel) parce que la concurrence n’était pas là, mais parce que un, l’album est bon et deux parce que la country est un genre musical qui est important aux Etats-Unis, et populaire surtout. Cet album est un des albums de l’année et un des albums de l’été qui sent bon le soleil. Amis nostalgiques, régalez vous !

By Mickael Chailloux

Une réflexion sur “Le Zac Brown Band en cage

  1. Pingback: Quand Zac rencontre Dave | Le Peuple Du Rock Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s