Review

Dierks Bentley et l’Amérique : “The Place That We Called Home”

Les Etats-Unis sont, encore aujourd’hui, un eldorado musical. Ils sont encore pensés, rêvés et écoutés. Quel est le son le plus populaire là-bas ? Non, pas le R’n’B, ou encore la dance, mais la country music. C’est ce son qu’on adore aimer ou que l’on adore détester qui est retranscrit dans le dernier album de Dierks Bentley au titre prophétique : Home.

Dierks Bentley est né dans l’Arizona. Père de deux enfants, Dierks n’est pas un inconnu du monde nashvillien. Il a déjà eu neuf titres en tête des charts country. Il nous revient en 2012 avec un album très country, à la différence de son dernier album où il consacrait un autre genre de country music, le bluegrass. Avec cet album, il revient aux fondamentaux de sa musique, celle qu’il affectionnait au début de sa carrière.

On y trouve tout les ingrédients d’un bon album : Des paroles qui parlent aux gens et des gens. Am I The Only One est une chanson qui parle à tout ceux qui se sont déjà retrouvés un vendredi soir de fête tout seul car vos amis ne veulent pas sortir. Premier single, il a atteint l’année dernière la première place des charts country !

C’est aussi une musique accrocheuse, parfois binaire, l’essence même des musiques honky-tonk. L’influence des enregistrements de Waylon Jennings et Merle Haggard, est présente. C’est le cas de Tip It On Back ou encore Diamonds Make Babies. C’est aussi le cas de son nouveau single, 5-1-5-0, dont le titre est une référence à l’album 5150 de Van Halen, et qui emprunte cette dynamique binaire pour en faire le parfait tube country de l’été.

Dans ce cadre là, il était impensable pour un chanteur qui vient de faire un don de 50 000 dollars à une famille de militaires dans le besoin de ne pas écrire une chanson patriotique. Une chanson qui a quand même atteint le top 10, et a été numéro 1 des charts en Mars ! Home montre son attachement à sa patrie, les USA, et comme le dira Bono (le vrai, oui !) lors de la présentation de la prestation de Bentley aux ACM Awards : « Quand il chante, Home, je me sens patriotique à propos des Etats Unis, alors que je ne suis pas américain ! Je pense que tout le monde qui l’entend comprend que les Etats-Unis ne sont pas seulement une géographie ou un pays, mais c’est une idée ! Et je pense que les fans de country music le comprennent !« . Quoi de mieux que ce résumé ?

Le reste de l’album est aussi de très bonne facture. Autour de chansons construites sur le rythme d’une locomotive, on a aussi de très beaux moment poignants : When You Gonna Come Around (en duo avec Karen Fairchild du groupe country Little Big Town), Thinking Of You, Breathe You In

Pour découvrir Dierks Bentley, il faudra faire appel à l’import, comme pour tous les albums country. Le marché ne serait pas propice à la country en France. Et pourtant, rien de tel que cet album pour appréhender une facette de la country music en 2012. Dierks Bentley fait son grand retour pour notre plus grand plaisir !

La tracklist de l’album Home de Dierks Bentley :

  1. ‘Am I the Only One’
  2. ‘Gonna Die Young
  3. ‘Tip it on Back’
  4. ‘Home’
  5. ‘Diamonds Make Babies’
  6. ‘In My Head’
  7. ‘Breathe You in’
  8. ‘The Woods’
  9. ‘When You Gonna Come Around’
  10. ‘5-1-5-0’
  11. ‘Heart of a Lonely Girl’
  12. ‘Thinking of You’

Ecoutez l’album Home de Dierks Bentley

By Mickael Chailloux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s