interview

The Inspector Cluzo en interview exclusive !

Du Blues, de la Soul, du Rock, accrochez-vous car ça balance chez The Inspector Cluzo !

Les deux amis ont pris leur parti. Le bassiste ne venait jamais aux répètes ? Pas grave, « Fuck the bass player » et le duo a su trouvé un ton  bien à lui, dans la mouvance des groupes guitare/ batterie qui cartonnent en ce moment, tels que Hanni El Khatib ou même The Black Keys.

La tournée vient de débuter et ils doivent bien passer près de chez vous. Alors foncez les voir, car en plus d’être géniaux sur scène (ils donnent tout!), ils ont lancé un concept fou: les deux bad boys font tout eux même: management, label, et booking !

« The 2 mousquetaires » , sortie le 20 février, par leur propre label Fuckthebassplayer Records, est un album/bande dessinée vendu quasi uniquement sur les lieux des concerts, avec l’objectif rêveur, funky et rock’n roll de faire une vente directe du producteur aux consommateurs. Plus d’infos sur http://www.fuckthebassplayer.com/.

Ils passent un peu partout en France, et le Peuple du Rock peut d’ores et déjà vous annoncer son live report  après leur passage (sans doute remarqué) à l’Aéronef, ce samedi 24 mars, à Lille.

En attendant, venez découvrir le groupe au travers d’une interview exclusive de Tic des Inspector Cluzo, pleine de niak, et de groove.  Il répond à nos 10 questions, sans complexe!

Et en dessert, vous profiterez bien de leur dernier clip funk’n roll et si drôle, tout frais, tout neuf, intitulé « Telefoot« !

« The 2 Mousquetaires » est sorti le 20 février et vous partez en tournée après demain pour de nombreuses dates, notamment en France. Avez-vous des appréhensions pour la tournée, une pression de réussite,  ou la barbe vous permet-elle de prendre tout à la cool?  C’est libérateur de montrer enfin son travail au public?

On n’a aucune pression. On s’est débrouillés pour se structurer de façon complètement et totalement indépendante (booking, label, management, editions studios, merchandising, promo), on fait tout nous-mêmes via notre structure Fuckthebassplayer records basée chez Lou Moun (Mont de Marsan) en Gasconha-Là. On a même décidé de se passer du dernier truc qu’on déléguait, soit la distribution !!! On fait même ça en direct avec ce format de bande dessinée album.
On est des artisans, ambitieux mais pas idiots et nous, jouer dans des stades , ça ne nous intéresse pas. .. On fait des shows assez différents tous les soirs car on n’a pas de setlist et on lance les morceaux à la « Funk » soit un peu en fonction du public. Donc on s’amuse tous les soirs, on jamme, on improvise. Nous sommes des gens libres en tout et on joue avec le cœur tous les soirs pour les gens…et le public, on joue pas QUE pour nous, on joue quasi QUE pour le public . On est des Landais, des Gascons et fiers de l’être mais pas de la côte, des « vrais » 🙂 Pas des touristes 🙂 venu y habiter ….Des fils de terriens et la fête landaise , la communion , le mélange, la fête l’humour , bref l’amour des gens et des autres font  partie de notre culture comme le combat des valeurs.
Donc zéro pression: pourquoi en ressentir ? On fait un métier qui n’en est pas un et on a de la chance de pas aller à l’usine tous les jours et de trimer comme tous les gens aujourd’hui avec une pression colossale sur les épaules …On va pas faire les « chochottes » à se poser des questions métaphysiques alors qu’on a la chance de vivre de notre passion . Pas de pression et il ne doit PAS y en avoir, ce serait insultant pour les gens qui font de « vrais » boulots.
Pour avoir le respect de nos familles et être en paix avec nous-mêmes, on fait tout tout seul soit des journées de 8 h à 21 h tous les jours « sans musique au bureau » et on bosse beaucoup , ça nous donne l’impression d’être plus légitimes par rapport aux gens qui bossent tous les jours et de justifier notre place.

Maintenant que l’album est bel et bien terminé, vous changeriez quoi ? N’est-ce pas inévitable d’avoir envie de changer quelque chose après coup?

C’est un peu tôt encore… Mais Cluzo compose et digère ces albums sur la route… pendant 2 ans, dans 30 pays , les rencontres , les gens nous aident à nous nourrir …Donc là on sait pas on commence à peine la tournée…
Et oui c’est inévitable … c’est subjectif et c’est donc toujours nul après 🙂
Est-ce que c’est plus rock’n roll de jouer au Japon en Bermuda ou de faire un road (s)trip français?

On ne compare pas des choses qui ne sont pas comparables – On a joué dans 30 pays …et on s’est quasi régalés partout. On aime la France de terroir celle qui a une histoire à nous raconter qu’on puisse échanger mais le mélange des grande villes actuelles tire les choses vers le haut quand même, même si c’est trop le stress et l’individualisme et l’image de soit qui y règnent…

Vous écoutez de la sic en ce moment, à part du Bach ?

Amos Lee, Curtis Mayfield, Lee Fields, AC/DC, Peal Jam , Peter Pan Speedrock …

Cela fait quoi d’être des « stars » de rock désinvoltes et comiques? C’est grave comme symptômes? Ca se soigne? Réaction contre les gens qui se prennent au sérieux ?

On n’est pas des stars. On le sera jamais ou alors on arrêtera. Nous sommes des musiciens, amis d’enfance (20 ans qu’on se côtoie dont 17 qu’ on joue ensemble) qui avons fait un pari fou: faire 300 dates dans tous les pays du monde . En faisant la musique qu’on aime et en faisant que ce qu’on veut tout le temps, on en fait d’ailleurs quasi 300 dans 20 pays désormais …

Avez-vous un fantasme scénique non réalisé à ce jour? Vous pouvez tout nous raconter, les lecteurs du Peuple du Rock le garderont pour eux.

Défoncer ma SG et la brûler sur scène et après la batterie- Le dernier concert de Cluzo je le ferai –

Payez-vous des bières aux fans à la fin des concerts? Si oui, dans quelles limites ?

Armagnac … aux gens qui ont du gout (sourire)

Comment vos activités scéniques sont elles perçues au sein de votre commissariat ? Inspecteurs et Rock Star on n’a pas vu ça depuis Police…

C’est clair qu’on a souvent des soucis: bagarres avec technos après défonçage de batterie, problème à l’immigration dans tous les pays etc.. d’où le coté french bastards qui au final va pas si mal avec nos racines gasconnes: si on met pas le bordel c’est pas marrant… On a une longue liste qu’on écrira pour nos mémoires à la fin du groupe 🙂

9) Etes-vous pour ou contre les interviews idiotes?

On ne fait QUE des interviews idiotes!

Le dernier mot pour que la terre entière (y compris les US) achète votre album?

Que bas tots caga a la bigne !!!  (Pour des raisons de censure, le Peuple du Rock ne préfère pas traduire!)

Merci infiniment au groupe d’avoir répondu à notre interview. Propos recueillis par Vanessa Mans.

By Vanessa Mans

2 réflexions sur “The Inspector Cluzo en interview exclusive !

  1. La belle élégance que de ne pas parler de pression quand on peut faire le métier qu’on aime. Je déteste toujours tellement ces propos de stars qui parlent de pression. La pression c’est, effectivement, espérer que l’usine ne ferme pas pour payer son loyer. Merci aux inspecteurs de le rappeler. Ils jouent pour le public? ça aussi, je suis content de le lire. Chez certains, que j’admire par ailleurs, j’ai parfois eu l’impression que LEUR humeur du jour comptait plus que le public. Je suis pas contre mais dans ce cas là, on paye en sortant et on met ce qu’on veut! Merci à Vanessa pour l’interview. Continuez, la musique appartient à ceux qui l’écoutent! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s