Chris Isaak

Chris Isaak, Beyond The Sun

J’ai écouté le dernier album de Chris Isaak. Sa genèse est simple :

Un jour, Sam Phillips, de l’écurie Sun Records, déclare devant la presse que le seul chanteur capable de régénérer l’époque des 50’s et qui est donc intéressant, au point qu’il suit son actualité, c’est Chris Isaak. Chris Isaak, alors touché par ce compliment, ayant écouté les 45 tours étiquetés Sun Records de ses parents, décide d’enregistrer un album-hommage à ce grand homme et à ses nombreuses découvertes : pêle-mêle on y trouve des covers de Johnny Cash, de Roy Orbison, de Jerry Lee Lewis, et évidemment d’Elvis Presley. Dans « Beyond The Sun« , Standard et Deluxe, on retrouve des reprises de quelques uns des plus grands tubes : I Walk The Line, It’s Now Or Never, I Forgot to Remember to Forgot, Doncha Think It’s Time

Beyond The Sun - Chris Isaak

Mais alors, quoi en penser ? Je suis rarement d’accord d’emblée avec Philippe Manœuvre. Je le trouve souvent peu nuancé dans ses propos, il m’apparait simplement comme une grande référence, mais à mon avis trop teinté de nostalgie (pourtant, je jure qu’il n’écoute pas la radio). Et pourtant, je l’avoue, comme lui, j’ai du mal à comprendre ce qu’apportent de plus ses covers…

1) Les principales chansons sont archi-connues et archi-reprises,

2) Elles ne diffèrent pas tellement des originaux. Cet album pose donc essentiellement le problème des covers, et non pas le problème de la déliquescence du monde rock, comme le pense Manœuvre dans tous ses papiers, y compris dans sa critique de cet album.

Alors, album inutile ? Pas forcement:

La nouvelle génération peut certainement l’aimer, si elle ne connait peu ou pas ces chansons. D’autant plus que, ne soyons pas sévères, les reprises ne sont pas horribles loin de là. Chris Isaak chante magnifiquement Oh, Pretty Woman d’Orbison et les titres d’Elvis quand bien même singés à l’extrême, sa tessiture de voix, ainsi que l’orchestration ne laissent pas à désirer. Donc, bon album pour découvrir ces chansons, ou pour se refaire une compil’ de meilleures chansons des années 50, pourquoi pas. Je ne pense pas que cela suffise à en faire pour autant un album incontournable. Certains préféreront les originaux. Ils auront probablement raison. Malgré tout, il est impossible de rester insensible à ces chansons, même singées par le « crooner rockab et sa voix chelou » (P.Manoeuvre).

Chris Isaak

P.S. : La version deluxe est indispensable, car il ya quelques morceaux originaux de Isaak, écrit par lui, notamment Live It Up…dans la même veine rockabilly ! Shake It up !

By Mickael Chailloux

3 réflexions sur “Chris Isaak, Beyond The Sun

  1. Pingback: Sallie Ford & The Sound Outside : Rebels, rebels « Le * Peuple Du Rock * Webzine

  2. C’est certain, Isaak fait une oeuvre de copiste au sens monastique du terme: il ne ré-interprète pas ces énormes standards du Rock’n Roll, il les chante comme il les aimes, avec une fidélité maniaque à l’original, aux originaux, aux maitres, dont on sent bien dans sa prestation qu’il les respecte et les aime. Alors, en effet, on est assez près des « compils » « la pub se la joue classique », sans originalité, sans le grain de personnalisation qui ajouterai au charme d’un « à la manière de ». Choisir entre ces répliques et les originales? certainement pas. Ecoutons les 2, et les secondes comme une déclaration d’amour d’Isaak pour ses Maitres : Visiblement Isaak, qui est quand même un très, très bon, a pris le parti du stricte respect. Alors, respect.

  3. Pingback: Corb Lund, le Canadien des grands espaces | Le Peuple Du Rock Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s