E (Mark Oliver Everett)/Eels

Eels – Meet the Eels … Une très belle invitation

Il fallait bien un jour rassembler toutes ces belles chansons et finir par en faire un best-of : Cette compilation « Meet the Eels » est le résultat de cette attente.

«  Meet the Eels », sorti en 2008, est un album qui porte bien son nom « à la rencontre de The Eels » puisqu’il regroupe toutes les meilleures chansons de Eels des albums précédents, de 1996 à 2006.

E © Autumn de Wilde

Sans plus tarder, allons dans le vif du sujet.

L’album reprend donc tout ce qui a pu faire le succès de Eels, prenant les morceaux qui ont le plus marqué le groupe, ayant même participé à sa notoriété au travers de certains morceaux tirés de BO comme « My Beloved Monster », «  I Need Some Sleep » ou encore « Cancer For The Cure », respectivement dans Shrek (2001), Shrek 2 (2004), et American Beauty (1999).

D’autres morceaux, tout aussi excellents que ceux cités auparavant mais moins connus du grand public comme «  Novocaine for the Soul », « Mr, E’s Beautiful Blues » ou encore « Last Stop This Town »… sont assez similaires dans le ton : des mélodies entraînantes, souvent douces, tristes, avec parfois des paroles de prime abord simplistes mais qui révèlent au fond un semblant de vécu de l’Artiste, pas toujours rose…

Quand on avance un peu dans l’album, on passe à des musiques nettement plus énergiques et légères comme « Saturday Morning » ou « I Like Birds », ou carrément même à un registre qui peut surprendre de la part de Mr.E (le chanteur), je ne citerai que « That’s not really Funny » et « Get Ur Freak On », où le son s’apparente à quelque chose d’inédit et d’innovateur dans le son.

Ces musiques s’avèrent en effet un poil moins poétiques et tendres, pour laisser place à une autre facette de la personnalité du chanteur, plus laconique disons, pour rester polis…

Non disons le franchement, ici Mark Oliver Everett alias Mr. E s’exprime clairement et franchement, sans tabous sur ce qui se passe dans sa vie.

Ce qu ‘il y a d’intéressant à ajouter, c’est que ses musiques à l’écoute, parviennent vraiment à montrer un côté un peu plus « noir » du chanteur. En effet, les sons sont plus abruptes et même dans la voix, Mr. E paraît presque en colère (« Get Ur Freak On »), du moins beaucoup moins enjoué que dans « Climbing to The Moon » ou « Fresh Feeling » par exemple, et c’est ce qui rend l’album très riche et intéressant à l’écoute.

En ce qui concerne maintenant la manière de chanter, il n’y a pas à épiloguer longuement. E possède une voix unique, très belle, un peu rocailleuse parfois mais surtout très soignée. Il arrive tout au long de l’album à la rendre différente tout en restant fidèle à lui-même et sans rendre l’écoute de l’album monotone et terne, en ayant une voix plate et sans fluctuation.

En conclusion, que dire ? Sans conteste que Mr. E a beaucoup de talents, tant dans l’écriture de ses musiques où il sait toucher ses interlocuteurs par des paroles profondes, empreints de vérités sur la vie, souvent tristes mais dites avec tellement de douceur, que dans la composition de celles-ci, à savoir des mélodies toujours très variées, rythmées, authentiques… excellentes, passant par plusieurs styles de musiques et s’essayant également à plusieurs sortes d’instruments…

« Meet The Eels » est un album de qualité, qui a su trouver les chansons pour inviter les gens qui ne connaissaient pas, à découvrir Eels ou pour d’autres à se remémorer avec plaisir des morceaux, déjà écouté auparavant par les habitués, ébahis et conquis par l’univers incroyable de ce cher Mark Oliver Everett.

By Marcus Bielak

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s