Liam Gallagher/Noel Gallagher/Oasis

« (What’s The Story) Morning Glory? » propulse Oasis au sommet

Le 2 juin 2010, je vous parlais de l’album The Joshua Tree de U2 à travers un article, en vous disant en introduction que pour moi, les cinq albums à posséder impérativement dans sa discothèque étaient les albums The Velvet Underground & Nico (Velvet Underground), Transformer (Lou Reed), Highway 61 Revisited (Bob Dylan), Born To Run (Bruce Springsteen) et (What’s the Story) Morning Glory? (Oasis). Mais nous sommes aujourd’hui le 21 février et la liste s’est allongée depuis. Mais, si vous le voulez bien, j’aimerais, cette fois-ci, m’attarder sur le plus célèbre et le plus abouti selon moi, des albums que Oasis est composé, à savoir : (What’s the Story) Morning Glory?

Et pourtant, les membres de Oasis placèrent la barre très haute avec leur premier album Definitely Maybe, sorti en 1994, avec comme titres phares : « Live Forever », « Supersonic », « Shakermaker » et « Cigarettes & Alcohol ». Mais les frères Gallagher et ses complices feront mieux en 1995, avec la sortie de l’immense (What’s The Story) Morning Glory?, accentuant encore un peu plus le phénomène OasisMania.

Un chiffre tout d’abord, pour que vous vous rendiez bien compte du succès qu’a eu ce disque lors de sa sortie, et encore aujourd’hui : (What’s The Story) Morning Glory?, c’est plus de 25 millions d’exemplaires vendus à travers le monde.

Mais attention, si ce disque est un véritable succès commercial, c’est principalement grâce à la qualité des chansons. Ensuite évidemment, le système de promotion a fait le reste. Mais justement, cette promotion fut très originale et très efficace par la même occasion. En effet, après la sortie six mois avant la parution de l’album, du premier single « Some Might Say », le deuxième intitulé « Roll With It » était prévu pour le 15 Août 1995. Jusqu’à là, tout semble banal. Seulement, Oasis a, depuis sa création en 1991, un groupe rival, connu sous le nom de Blur. Et en 1995, ce groupe anglais emmené par Damon Albarn, se trouve également en pleine promotion, celle de leur album The Great Escape. Apprenant alors que le nouveau single de Oasis allait sortir le 15 Août 95, Blur décida de repousser la date de sortie de son single « Country House » pour la fixer le même jour que celle du single « Roll With It » d’Oasis afin de mettre en compétition les deux singles, et donc les deux groupes. Une provocation, qui en plus d’être un énorme coup de pub pour les deux groupes anglais, donnera naissance à la fameuse « The Battle of Britpop », qui ne cessera d’alimenter la presse musicale, par ces différentes attaques verbales et physiques entre les membres des deux groupes. Et au final, après deux semaines de compétition, le gagnant fut le single « Country House » de Blur avec 274 000 copies vendus contre 216 000 copies pour « Roll With It » de Oasis. Une histoire donnant encore un peu plus de saveur à l’album.

Enregistré dans les studios Rockfield au Pays de Galles, (What’s The Story) Morning Glory? se compose de treize pistes, toutes écrites et composées par Noël Gallagher. Il co-produira également l’album avec Owen Morris. Une co-production déjà présente sur l’album précédent Definitely Maybe (1994), qui sera reconduite sur Be Here Now (1997). Treize chansons donc, pour autant de classiques. Cependant, trois se démarquent vraiment, mais cela dépend évidemment des personnes : « Don’t Look Back In Anger », « Champagne Supernova », et évidemment « Wonderwall ». Néanmoins, la force et la qualité de cet album ne sont pas seulement dû à quelques chansons, mais à l’ensemble des compositions. Je me permet d’ailleurs de critiquer les offres de téléchargement légal, qui proposent de n’acheter qu’un titre sur l’ensemble d’un album. De la musique à la carte, inconcevable pour un véritable passionné de musique. Voila, parenthèse fermée.

Gallagher Brothers : Noel & Liam

Le disque est dans le lecteur. Are you ready? – PLAY:

(What’s The Story) Morning Glory? débute avec le titre « Hello », interprété par Liam Gallagher. Les premiers accords sont ceux de la chanson « Wonderwall », mais lorsque l’on écoute l’album pour la première fois, sans zapper les chansons, on ne peut pas le savoir. Ensuite, la chanson prend une autre tournure avec une composition inspirés par les paroles et la musique de la chanson « Hello, Hello I’m Back Again » (1973) écrite par Gary Glitter et Mike Leander. Le nom des co-auteurs fût donc normalement inscrit sur la pochette de l’album, avec évidemment celui de Noël Gallagher.

L’album enchaine avec le très énergique deuxième single « Roll With It », qui fût au centre du conflit entre le groupe Blur et Oasis évoqué précédemment. Petite anecdote concernant cette chanson : Oasis invité par l’émission Top of the Pops, pour jouer leur chanson « Roll With It », les frères Gallagher décidèrent d’échanger leur rôle sur scène, c’est-à-dire, Liam a la guitare, et Noël doté du fameux tambourin de Liam, au chant. Du pur play-back donc, comme on en voit de plus en plus de nos jours. L’intention des frères Gallagher était de se moquer du public, qui était incapable à l’époque de différencier physiquement Liam et Noël, et de dénoncer l’utilisation du play-black dans certaines émissions.

La piste qui suit, est le plus grand succès du groupe. Chacun de nous l’a forcément entendu quelques parts. Son nom : « Wonderwall ». Reprise par de nombreux artistes comme Ryan Adams pour ne citer que lui, cette chanson et son intro légendaire, est LA chanson à savoir jouer pour un guitariste. « Wonderwall », interprétée par Liam, est une véritable lettre d’amour, composée par Noël qui a toujours avoué ne pas l’avoir écrite pour son ex-femme Meg Mathews. En 2010, elle est classée troisième chanson britannique de tous les temps par la radio XFM. Le clip, lui, a gagné le prix du meilleur Clip Video de l’année 1996 lors des Brit Awards. Le titre de la chanson est un hommage à George Harrison et son premier album solo, Wonderwall Music, sorti en 1968, qui est également la bande originale du film Wonderwall.

Photo prise pendant le tournage du clip de la chanson Wonderwall

Morceau suivant, « Don’t Look Back in Anger », le cinquième single de cet album se distingue par son introduction au piano et l’interprétation cette fois-ci de Noël Gallagher, en véritable auteur-compositeur-interprète. Cette introduction rappelant un peu celle de la chanson « Imagine » de John Lennon, qui n’est surement pas une coïncidence, puisque le groupe a toujours revendiqué les Beatles et John Lennon comme principales sources d’inspiration. Ce titre est l’un des plus appréciés par les fans. Notamment grâce à cette chanson, Noël Gallagher nous montre l’étendu de son talent, que ca soit dans la composition, l’écriture ou bien dans le chant. Et sans vouloir être chauvin, ce dernier a écrit cette chanson en Avril 95 à Paris.

Le cinquième titre « Hey Now ! » est l’un des plus critiqués de l’album. Beaucoup ne comprennent pas pourquoi celui est sur l’album, au dépend de titre comme « Acquiesce », pour n’en citer qu’un. La voix de Liam est pourtant belle, la rythmique et la mélodie également.

La piste suivante est une intermède, sans nom (Untitled), sous forme de solo de 44 secondes.

L’album enchaine ensuite avec la chanson « Some Might Say », le premier single de l’album. Dans la lignée de « Roll With It », ce titre, écrit pour être un tube, est énergique du début à la fin, sans de véritable pause. Elle débute par un solo de quelques secondes, puis tout s’enchaine : la batterie résonne, la voix de Liam vient s’ajouter, celle de Noel également dans les choeurs, un refrain bien entêtant. Le tube parfait. C’est le dernier morceau où on pouvait entendre le batteur Tony McCaroll jouer. Ce dernier a ensuite été remplacé par Alan White pour l’enregistrement de toutes les autres chansons de l’album. Ce single fût numéro 1 au Royaume Uni.

La chanson qui suit est pour ma part la plus belle chanson de l’album, avec « Champagne Supernova ». Son nom : « Cast No Shadow ». Une ballade dédié au chanteur et leader du groupe The Verve, Richard Ashcroft, très ami avec Liam et Noel Gallagher, qui dédicacera à son tour sa chanson « A Nothern Soul » à Noel. Pour ce qui est de la composition : grâce à la forte utilisation du synthétiseur, aux beat de batterie bien appropriés, et à la tonalité de la voix bien ajustée de Liam, ainsi que celle de Noel lors des Ahhhh Ahhh, le morceau devient dès les premières secondes mélancolique et planant, offrant lors des prestations en live une émotion particulière au public.

Oasis en concert dans l'ancien stade de Manchester CITY "Maine road" en 1996

Neuvième piste, « She’s Electric ». Une chanson discrète, pourtant très belle, notamment grâce à son rythme entrainant et enthousiaste, au choeur et à la très belle interprétation de Liam Gallagher.

La chanson suivante intitulé « Morning Glory », est le troisième single de l’album uniquement sorti en Australie et aux Etats-Unis pour la radio. Tiens, vous allez surement apprendre quelque chose aujourd’hui: Morning Glory, signifie en argot britannique : une érection matinale. Les thèmes abordés par Noel Gallagher, totalement ivre et drogué lors de l’écriture de cette chanson, sont avant tout la drogue, puisqu’il fait en autres référence à un rasoir (razor blade), servant à séparer la coke pour en faire des lignes. Ce titre a été utilisé dans les films Red Road (2006) de Andrea Arnold et a été remixé pour le film Goal! (2005) de Danny Cannon.

Le morceau suivant est un deuxième intermède, toujours sans nom, qui reprend la fin de « Morning Glory » et ses bruits de vagues.

Et l’album s’achève avec l’une des plus belles compositions de Oasis, si ce n’est la plus belle : « Champagne Supernova ». Véritable hymne, cette chanson est, dès sa sortie, acclamée par la critique et les fans. Lors de l’enregistrement, Oasis fit appel à Paul Weller, du groupe The Jam, pour jouer la partition de guitare solo, et chanter dans les choeurs. Noel Gallagher se retrouva lui à la guitare rythmique et dans les choeurs. En 2010, lors d’un sondage effectué par la radio XFM pour déterminer les 1000 meilleures chansons britanniques de tous les temps, la chanson « Champagne Supernova » se classera en 22ème positions. Et malgré ses 7 min30 sur l’album et 5 min 08 pour la radio, le single arriva rapidement 20 ème du Billboard américain. Le terme psychédélique revient souvent pour décrire cette chanson. Pas étonnant quand on voit le clip.

Pochette de l'album "(What's the Story) Morning Glory?"

Concernant la pochette de l’album, elle fait partie des plus célèbres des années 90. Prise dans la Berwick Street à Londres, on voit deux hommes se croiser, celui de dos étant Brian Cannon et celui de face DJ Sean Rowley.

Un album exceptionnel, un énorme succès commercial, et des récompenses, trois pour être plus précis: en 1996, Oasis reçoit les prix du « Meilleur groupe britannique », du « Meilleur album britannique », de la « Meilleur video britannique » pour Wonderwall et en 2010, celui du « Meilleur album britannique des 30 dernières années ». D’ailleurs lors de la remise de ce dernier prix, le 16 février 2010, Oasis étant déjà séparé, Liam Gallagher est allé chercher seul la récompense. Il remercia ses compères de l’époque Paul McGuigan, Paul Arthurs et Alan White, sans toutefois citer le nom son frère et principal acteur du succès de l’album et par la même occasion du groupe, Noel Gallagher. Liam jeta ensuite son micro puis le prix dans le public. Une provocation dont Liam Gallagher a le secret.

Une histoire de plus à mettre dans la biographie de cet album, qui impressionne toujours aujourd’hui, par son ambiance, sa qualité et son histoire. Une référence pour de nombreux fans, les critiques et la nouvelle génération souhaitant se lancer dans la composition. Les Beatles inspira Oasis, qui à son tour, inspire de nouveaux artistes…

By Antoine Lacot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s