Grands Classiques

William DuVall : la nouvelle voix d’Alice In Chains

Fin des eighties, un nouvelle formation de Grunge prend vie : Alice In Chains. Fortement influencé par les piliers du genre (Nirvana, Soundgarden, Pearl Jam entre autres), le groupe s’est vu devenir un mythe. Un album à retenir ? C’est sans aucun doute Dirt (1992) devenu un classique qu’on pourrait classer dans le metal alternatif plutôt que le Grunge.

Arrivée de William DuVall (tout à droite) au sein d'Alice In Chains

Les membres du groupe sont anéanti en 2002 par la mort de son chanteur, Layne Staley (overdose, classique). Ils se séparent, puis décident de se reformer trois ans plus tard. Ils entament par la suite, une tournée qui dure jusqu’en 2008, puis se décident à composer un nouvel album qui se retrouve dans les bacs fin 2009 (14 ans après la sortie de leur éponyme en 1995). Et bien entendu, ils sont pour cela, parvenu à trouver un nouveau chanteur du nom de William DuVall assez peu connu si ce n’est pour avoir fondé le groupe Come With The Fall.

Ce nouvel album album, intitulé Black Gives Way to Blue m’a sidéré. Il faut quand même le dire, les fans l’attendaient tous avec impatience. Il n’en ont pas moins été étonnés pour la plupart. A l’écoute de cet album, nous n’avons pas l’impression que William DuVall chamboule tout, qu’il fait perdre la puissance du groupe. Le résultat est tout bonnement impressionnant. Bien sur, ce n’est pas Dirt, mais l’album est à la hauteur de nos attentes. Pendant près d’une heure, Alice In Chains nous en met littéralement plein la vue, et on ressort de cette écoute avec une pêche monstrueuse. Mon grand coup de cœur de cet album est la balade When The Sun Rose Again, une chanson aux ambiances sombres d’une beauté à couper le souffle. William DuVall nous prouve bien qu’il n’est pas n’importe qui.

Cet opus témoigne d’un grand retour en force d’Alice In Chains, pour une nouvelle ère : l’ère DuVall. Phénomène similaire avec le groupe australien AC/DC, et l’arrivée de Brian Johnson en 1980, suite au décès de Bon Scott.

"Black Gives Way To Blue", premier album avec William DuVall

By Jeremy Sulpis

Une réflexion sur “William DuVall : la nouvelle voix d’Alice In Chains

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s