Victoires de la Musique

Retour sur les Victoires de la Musique 2010

Samedi soir au Zenith de Paris, Olivia Ruiz, Benjamin Biolay et Izia ont été les grands gagnants de la 25e cérémonie des Victoires de la Musique.

A l’inverse, soirée noire pour Charlotte Gainsbourg qui n’a obtenu aucune récompense malgré ses nominations dans les catégories « Interprète féminine de l’année «  et « Album de l’année ».

Nommé dans la catégorie « Album de l’année » avec « Mister Mystère », -M- (Mathieu Chedid) a connu le même sort, mais nous a tout de même régalé avec deux excellentes prestations.

Une agréable soirée en revanche pour Benjamin Biolay qui a reçu le prix de « Album de l’année » avec « La Superbe » ainsi que le lauréat de « L’ Artiste interprète masculin de l’année ».

La fille de Jacques Higelin, Izia, a reçu le prix de « L’album rock de l’année » avec son opus « Izia » et s’est également vu remettre le prix du « Groupe ou artiste révélation scène de l’année ».

En tout début de soirée, -M-, General Electrics, Amadou & Mariam et Charlotte Gainsbourg ont rendu hommage à Michael Jackson en interprétant un medley de ses plus grands titres.

Un autre grand moment de la cérémonie, c’est l’arrivée non surprise de Stevie Wonder, qui en a profité pour mettre un peu d’ambiance en interprétant ses plus grands titres comme Free et Superstition, avant de recevoir une Victoire d’honneur des mains de Charles Aznavour.

Et, que sont les Victoires de la Musique sans Alain Bashung… Jean Fauque lui a rendu hommage en citant des vers de chansons qu’ils ont co-écrits. Un grand moment d’émotion… « que durent les moments doux ».

Tous les lauréats :

  • « Artiste interprète masculin de l’année » : Benjamin Biolay
  • « Artiste interprète féminine de l’année » : Olivia Ruiz
  • « Chanson originale de l’année » : « Coeur des enfants » de Coeur de Pirate
  • « Groupe ou artiste révélation du public de l’année » : Pony Pony Run Run
  • « Groupe ou artiste révélation scène de l’année » : Izia
  • « Album révélation de l’année » : « Tree Of Life » de Yodelice
  • « Album de l’année » : « La Superbe » de Benjamin Biolay
  • « Album rock de l’année » : « Izia » de Izia
  • « Album de musiques urbaines de l’année » : « L’arme de paix » de Oxmo Puccino
  • « Album de musiques du monde de l’année » : « La Différence » de Salif Keita
  • « Enregistrement de musiques électroniques ou dance de l’année » : « Manual For A Successful Rioting » de Birdy Nam Nam
  • « Spectacle musical/tournée/concert de l’année » : « Tour 66 » de Johnny Hallyday
  • « Video-clip de l’année » : « Elle panique » de Olivia Ruiz
  • « DVD musical de l’année » : « Alain Bashung à l’Olympia » de Alain Bashung

By Antoine Lacot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s