Edito de la semaine

L’édito du Lundi : le Peuple du Rock aux J.O.

111111

Depuis trois jours, on parle rugby à VII, canöé-kayak, halterophilie et natation toute la journée à la télé. Etonnant ? Non, comme tous les quatre ans, les Jeux Olympiques envahissent nos médias et nos esprits en cette période de vacances. Le Peuple du Rock, en pleine période estivale, vous propose son tour du monde de l’olympisme. Un continent = un anneau = un groupe. Tout le monde ne sera pas là, mais l’important, c’est de participer (big-up Pierre de Coubertin).

 

1/L’Asie

 

Album sorti il y a déjà deux ans, mais non moins intéressant, voici Bo Ningen. Peu de bruit médiatique en France (leur dernier article date de 2015 dans les Inrocks), mais beaucoup de bruits dans les oreilles. Le groupe d’origine japonais existe depuis 2006, et ces quatre garçons font des mouliets psychédéliques. Leur musique est un continuum espace temps à lui tout seul où l’on voit débarquer des voies sorties de nulle part. Du krautrock qu’on vous dit ! A la sauce britannique cependant (et ça se remarque très vite), puisque le groupe vit à Londres. C’est d’ailleurs là que se sont rencontrés les membres du groupe, Taigen Kawabe (basse et voix), Kohhei Matsuda (guitare) puis Yuki Tsujii à la deuxième guitare et Monchan Man à la batterie. L’album III est sorti en 2014.

 

 

2/L’Afrique

 

On en avait déjà parlé lors de son premier excellent album, Nomad. Bombino est revenu cette année avec un nouveau projet Azel. Le chanteur Touareg du Niger revient avec un disque produit par Dave Longstreth de Dirty Projectors et enregistré dans une ferme-studio à Woodstock. Un rêve pour beaucoup, même si l’histoire ne dit pas quels animaux sont crédités au final. En tout cas, on a là un projet un peu moins marquant que son précédent opus, mais tout aussi bien léché. Une guitare sublime, et un son toujours unique. Bravo Bombino !

 

 

3/L’Europe

 

Et si on passait du côté obscur de la force. Voici un groupe londonien-espagnol de pop, pour changer un peu et se transformer. Anteros se compose de Laura Hayden la chanteuse, Joshua Rumble à la basse, Charles Monneraud aux guitares et Harry Balazs à la batterie. La compositrice des chansons,Laura, a grandi avec son père barcelonais et sa mère anglaise. Le résultat ? Un truc pas trop typique espagnol, mais de bonnes chansons calibrées pop-rock, à la manière de Stevie Nicks. Ca sonne vraiment années 80.

 

 

4/ L’Océanie

 

L’Australie gagnera-t-elle une médaille ? Sûrement  plein, mais on peut déjà lui décerner celle du groupe le plus 90’s du moment avec Hockey Dad. Le duo sort pendant ces vacances (le 12 août exactement) Boronia. C’est leur premier album, teinté de surf rock et de britpop. Un album plutôt bien léché et produit, et qui va faire un carton sur la plage. J’en fais le pari en tout cas.

 

 

5/Les Amériques

 

Finir en beauté avec un groupe qui ne vient absolument pas de Montréal mais qui porte cette ville dans son nom. Les Américains d’Of Montreal sont de retour cette semaine avec Innocence Peaches. Une pochette psyché, et une rythmique très années 80. Attention aux oreilles des plus rockeurs d’entre vous, vous allez fuir ! C’est parfois très robotique mais pour autant, c’est assez chaleureux et hypnotique. Un bon point donc, même si on vous l’avoue, à la première écoute, ce n’est pas l’album du siècle. C’est au moins coloré.

 

 

Mickaël Chailloux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s