Bullet For My Valentine

Bullet For My Valentine crache son venin

Michael Paget et Matthew Tuck au Danemark en 2006.

Michael Paget et Matthew Tuck au Danemark en 2006.

Bullet for My Valentine a été le coup de tonnerre du metalcore aux milieu des années 2000. Ils ont déglingué les charts internationaux dès la sortie de leur premier album, le très bon The Poison, et par la suite avec Scream Aim Fire, deux disques blindés de tubes violents : Waking the Demon, Suffocating Under Words of Sorrow, All this things I hate, le titre éponyme Scream Aim Fire, bien sûr l’excellente Tears Don’t Fall

Les choses ont commencé à se gâter avec la sortie du troisième disque Fever, d’une facture plus que raisonnable, mais où on pouvait commencer à distinguer les limites de l’inventivité du groupe. Puis arriva Temper Temper, quatrième opus et véritable chemin de croix du groupe, puisque le disque a été très mal accueilli par la critique autant que par les fans, se retrouvant même cité régulièrement dans les pires albums rock/métal de tous les temps, moins de deux ans après sa sortie !

Autant dire qu’avec Venom (Venin dans la langue de Molière), le groupe était attendu au tournant. En 2013, un premier single a percé la Toile, intitulé Raising Hell, qui vient gentiment lorgner du côté du trash metal, sans pour être vraiment convaincant. Début 2015, alors que l’album est en enregistrement, Jason James, bassiste et « screamer » historique du groupe quitte le navire. Il sera remplacé par Jamie Mathias pour terminer l’enregistrement du disque ainsi que pour la tournée qui s’ensuivit.

Jason James a quitté le groupe en 2015

L’album est sorti mi-aout 2015, précédé de la sortie des singles No Way Out, You Want a Battle ? (Here’s a War), et Army Of Noise.

Une intro classique ( V ) mais assez sympathique pour lancer la machine, et on prend le reste dans les dents : No Way Out, Army Of Noise et Worthless sont des titres sans concessions, aux riffs décapants, qui s’enchaînent de manière très naturelle.

You Want a Battle est lui un titre destiné aux concerts, mais la version studio -notamment le refrain- manque de rage, cette fureur qui donne son côté destroy à BFMV, et c’est bien dommage car la chanson avait un gros potentiel.

Broken et Venom arrivent en 6 et 7ème position, dans une veine plus calme. Venom aurait d’ailleurs eue aisément sa place sur l’album Fever, avec sa guitare principale aux effets planants, son chorus très prenant. The Harder the Heart partage d’ailleurs quelques similitudes de forme avec celle ci.

Skin et Hell or High Water reprennent les riffs de tronçonneuse pour offrir une dernière ligne droite de ce nom à un album de metalcore, où Matt Tuck se réessaie aux pré-refrains murmurés, pour aboutir à la dernière chanson, Pariah, qui est un bon exemple de ce que le groupe avait tenté de faire sur son précédent album sans y parvenir. La chanson est servie par une batterie hyper-agressive, termine sur un solo échevelé et nous laisse à bout de souffle.

Army of Noise, un des meilleurs titres du disque

Venom ne sonne pas comme une renaissance, ni comme une tentative timide de réconciliation avec le public, à la manière de s’enfiler un litre d’eau pendant une vilaine gueule de bois. C’est ce qui aurait du sortir il y a deux ans, à la place de « l’accident » Temper Temper.

Les titres restent dans la tonalité que l’on associe à BFMV : agressifs, rapides et techniquement intéressants. Mention spéciale à Venom et surtout à Army of Noise, joyeux bordel rentre-dedans et son solo démentiel, qui ne tombe pas dans l’écueil de la démonstration à rallonge.

En résumé, Venom a peu de chance de passer la postérité avec succès, mais l’ensemble est loin d’être à jeter, notamment pour l’énergie qui se dégage de chacune des compositions. Bullet for My Valentine ne rate pas son retour, et c’est tout simplement ce qu’ils avaient à faire !

Baptiste Chausson

Une réflexion sur “Bullet For My Valentine crache son venin

  1. Pingback: PLAYLIST : le son du Peuple du Rock en Octobre | Le Peuple Du Rock Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s