Eels/Idées de cadeaux

« You Know Her Life Was Saved By Rock ‘n’ Roll. » Lou Reed

Je propose pour ma part  le film Walk The Line sur la vie du chanteur rock country Johnny Cash, en dvd. Un film de 2006, mais qui mérite de devenir un grand classique!  Pourquoi? 1) L’histoire est magnifique, et la B.O est gigantesque. 2) Joachim Phoenix est un acteur fabuleux, magnétique, mais il s’est peut-être trop inspiré de son personnage dépendant au rock , à l’amour et autres substances rock’n roll dernièrement… 3) Un film sur un chanteur qui donne envie d’écouter sa discographie, c’est forcément énorme.

By Vanessa Mans

 

 

 

 

Un an et demi après la sortie de « Brothers », salué par la critique et le publique, et récompensé par trois Grammy, le duo de l’Ohio, Dan Auerbach (guitare – voix) / Patrick Carney (batterie) revient avec « El Camino », sorti ce 5 décembre. Pour concocter cet album, les deux inséparables ont pris la route et établi leurs quartiers à Nashville en mars dernier. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, ils ont à nouveau fait appel à Danger Mouse alias Brian Burton (Gnarls Barkley, Gorillaz, The Rapture, Broken Bells, Dark Night of The Soul ou plus récemment Rome) qui coproduit l’intégralité de ce septième opus. Une fois de plus, l’alchimie opère parfaitement, comme en témoigne le très accrocheur « Lonely Boy » dévoilé le 26 octobre dernier. Ça carbure au blues-rock avec toujours une pincée d’humour pour pimenter la sauce.

Nul doute que cet album ravira tout amateur de rock.

(Et pour l’occasion, je ne saurais que trop vous recommander le vinyle ! )

By Hélène Delabuis

Le coffret CD-DVD Soyons Désinvoltes n’ayons l’air de rien de Noir Désir. Le temps où la bande de Noir Désir venait enflammer la scène française est bel et bien révolu. Et alors ? Qu’est-ce qui nous, empêche de se faire une petite soirée chocolat chaud au coin de la cheminée, en écoutant leurs anciennes chansons ? Et pourquoi pas, continuer cette escapade en regardant le DVD, histoire de revivre encore mieux ces belles années où Noir Désir nous faisait danser ?

 

 

By Léa Delmas

« Tais-toi ou meurs » (une phrase que son père répétait sans cesse), c’est l’histoire de ce drôle de personnage (E du groupe Eels), un personnage à la jeunesse troublée par moult drames familiaux, désillusions sentimentales et difficultés face à l’industrie musicale mais qui au final… firent de lui un artiste accompli, courageux et fortement respectable.

Nous avons à faire ici à un génie arrivant à nous donner une vraie leçon de vie (sans prétention aucune) par ces sombres démons.
« Peut-être en utilisant les refus comme carburant pour mon feu intérieur. Je crois plutôt d’un authentique désespoir me forçait à avancer… »

Un roman plein d’espoir qui nous éclaire et embellie les malheurs de notre vie.

By Sabrina Cirillo

Au printemps dernier, l’iconique et magicien Thurston Moore nous a fait part de son troisième album solo : Demolished Thoughts. Dans des tons beaucoup plus calmes que les habitudes, accompagné d’une harpe et d’un violon (rassurez vous, eux aussi jouent de façon expérimentale !), il maîtrise sa guitare acoustique de bout en bout pour donner place à un album doux et planant à tendance folk parfois. C’est un album différent une fois de plus toujours dans sa recherche d’expression différente et musicale. On y trouve de très bons morceaux comme « Orchard Street », surement le plus proche de Sonic Youth, ou encore « Circulation ». Cet album prouve une fois de plus le génie créatif de son auteur. Disponible en LP ou CD.

By Diego Seval

Méconnu en France pour le plus grand bonheur de ses véritables fans, Eels a su, au fil des années, se frayer un chemin dans le monde de la musique. En véritable auteur-compositeur-interprète, E (Mark Oliver Everett), à la vie privée bouleversante, a pu s’en sortir en partie grâce à la musique, qui l’accompagne depuis sa jeunesse. En 1996, Eels, emmené par E, sortait son premier album. Intitulé Beautiful Freak, cet album devint un véritable succès lors de sa sortie, avec son titre phare comme « Novocaine For The Soul ». En dehors de ce single qui fit connaitre au monde entier Eels, et le talent de E, cet album se révèle être très bon de la première à la dernière seconde. E puise son inspiration dans les tous les styles de musique. Cet album marque le début d’une longue série d’albums géniaux où les sons et influences s’entremêlent grâce au génie E, qui est l’un des artistes les plus novateurs de ces dernières années. Et cela ne fait, je l’espère, que commencer…

By Antoine Lacot

L’Equipe du Peuple Du Rock vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s