Concerts

16 mars 2011, la Cigale : KT Tunstall

KT Tunstall a beaucoup de charisme, elle est belle et a une pêche d’enfer comme d’habitude ! Elle porte un T-shirt, un pantalon moulant en cuir qui semble ravir tout le public masculin et des incroyables chaussures à paillettes façon Mister MacPhisto, Zooropa Tour. Coiffée les cheveux tirés en arrière avec en guise de cerise sur le gâteau une plume indienne … Intéressant comme dessert…

Pourquoi suis-je ici ?

Je mourrais d’envie de voir cette artiste sur scène pour ses trois premiers albums (je compte aussi l’incontournable « KT Tunstall’s Acoustic Extravaganza »), mais d’autant plus après la sortie de son dernier opus. En effet, les deux singles extraits de « Tiger Suit » on été bien accueillis par les radios puisqu’ils m’ont attaqué les oreilles pendant des semaines.

Après avoir visionné le DVD accompagnant le CD de l’album j’ai mieux compris où voulait en venir notre petite bouille sympathique de KT. L’album tend vers une dance ou une électro avec une base de guitare rythmique et une basse mélodique qui passent assez inaperçu. L’idée semble être la suivante : « essayons de provoquer un peu la mode actuelle et de devancer la tendance ».

J’ai bien dit : « l’album tend » (seulement) vers […]. Je pense que le choix de changer de musiciens pour cet album a été très important et que le fameux « groove » de l’artiste se retrouve moins percutant que ce que l’on pouvait attendre, de plus à la moitié de l’album, on commence à entendre les chansons habituelles de la britannique mais la force rythmique qu’on lui connaît est un fantôme timide. Je prends un exemple simple, la chanson « Madame Trudeaux » écrite avec Linda Perry du groupe 4 Non Blondes … J’ai l’impression d’écouter une des chansons de l’album « Bigger, Better, Faster, More ! » … Je souffre un peu.

Néanmoins, en toute honnêteté, KT chante mieux que d’habitude, c’est varié, il y a une grosse remise en question, un gros travail de chant et les mélodies, les idées sont plus que riches. Ce que je me suis dit au bout de deux ou trois écoutes : « en live ça va envoyer le bois », pour quelques raisons évidentes ! Les morceaux vont se trouver plus épurés avec un « beat » et une basse beaucoup plus pesante et vivante et moins mélodique. Il faut être Tony Levin sur « Berlin » de Lou Reed pour pondre une basse mélodique efficace !

KT Tunstall en live

Bref on a envie que KT Tunstall ne perde pas ce qui nous a toujours plu chez elle, son vache de groove ! Si je l’avais en face de moi, je lui dirais d’écouter « POP » de U2 pour comprendre ce que je voulais dire concernant son album.

Ce concert finalement ?

Je n’ai pas été déçu parce que les chansons ont vraiment pris un envol considérable, KT a mis en avant la richesse de ses compositions et de ses trouvailles. Elle a le sens de la musique et de la scène et utilise à la perfection le potentiel de ses chansons : «Other Side Of The World » par exemple étonnante par sa simplicité et sa fougue ou « Difficulty » issue du dernier album qui prouve vraiment que l’artiste a le talent, l’imagination et la force qu’on lui connaît.

Je recommande fortement pour les admirateurs « KT Tunstall live in London ».

By Julien Martino

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s