Grands Classiques

Les Biopics: Orgie ou Overdose?

Retracer le destin à la fois spectaculaire et tragique de nos idoles est devenue un véritable rituel dans l’industrie cinématographique. Une ressource inépuisable pour les scénaristes qui nous les servent à toutes les sauces. L’année 2010 accueillera un biopic d’un autre genre sur John Lennon puisqu’il fera l’impasse sur toute la période Beatles.

Jim Morrison, Johnny Cash, Ray Charles, Ian Curtis, Kurt Cobain, Elvis Presley ou récemment Gainsbourg, ont tous un point commun: une biographie filmée… Depuis 2005, l’industrie du cinéma a trouvé un marché juteux, le biopic. Le genre fascine, certes, mais entre imitation et véritable interprétation, chez les acteurs, la limite est parfois fine. Sans parler du synopsis, un schéma souvent simple en 2 ou 3 temps qui associe sans trop de surprises trauma d’enfance et mal-être existentiel transcendé par l’art avec, cerise sur le gâteau, gloire et excès associés. Il faut bien le dire, la biografilm ou biopic en anglais a tout pour séduire. Des performances bluffantes, un travail esthétique époustouflant et des destins exceptionnels sublimés par une vision presque hagiographique des hommes et femmes incarnés. Sans oublier que faire revivre les idoles disparues n’est pas un pouvoir donné à tout le monde. Réalisateurs et producteurs l’ont bien compris. Alors autant en profiter et jouer le jeu jusqu’au bout sans prendre trop de risques pour remplir les tiroirs caisse. Avec pour clé de voute de l’opération, le choix d’un acteur que le public ira voir de toute façon. Pour cette raison, dresser la liste de tous les biopics réalisés ces cinq dernières années serait un travail long et fastidieux. Car si certains « Walk the Line » avec la brillante interprétation de Johnny Cash par Joaquim Phénix ou autres « Last Days » de Kurt Cobain par Michael Pitt arrivent à se démarquer, on se perd facilement dans le marasme ambiant d’un genre qui sonne de plus en plus faux. Des ressemblances sidérantes, des imitations parfaites telle un Jamie Foxx en « Ray », soit un copier-coller in extenso naviguant trop souvent entre manque de créativité et de subtilité. Autant dire qu’entre orgie et overdose notre coeur balance.

Stimuler l’industrie du disque.

Mais la manœuvre ne s’arrête pas là. En crise depuis quelques années, l’industrie du disque profite elle-aussi de quelques avantages. Car si l’on est fasciné par le charisme torturé, presque toujours exacerbé par un tableau noirci de ces destins d’exception, on en avait presque oublié leur musique. Et en sortant de la salle de cinéma, on a souvent plus qu’une idée en tête: acheter sinon toute la collection au moins un best of pour se remémorer de bons moments. En France et dans le monde entier, un véritable ras de marais appelé « La Môme » d’Olivier Dahan a fait, sinon renaître Edith Piaf, fleurir nombre de rééditions et autres best of chez les disquaires. Le prochain sur la liste s’appelle « Nowhere Boy ». Dans la lancée des biopics, Sam Taylor-Wood dédie donc son premier long métrage à John Lennon. Beatlemania oblige, sur John Lennon on connait tout ou presque… Avec l’aide du scénariste Matt Greenhalg connu pour « Control » mettant en scène Ian Curtis, illustre chanteur de Joy Division, ils décident de revenir sur l’enfance meurtrie de l’ancien Beatles. S’inspirant du livre de Julia Baird « Imagine this: Growing up with my brother John Lennon », ils dévoileront ensemble une facette du chanteur que l’on connait peu. Une sortie très attendue pour le mois de décembre qui fera peut-être la différence dans l’univers biographique du grand écran.

Affic

Affiche de "Nowhere Boy"

By Clémence Bruno

Une réflexion sur “Les Biopics: Orgie ou Overdose?

  1. attendons de visionner le film, merci pour les réferences musical ds l’article.
    Voila ,j’ai lu mon premier art. sur le site,en français!
    rock on

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s