On a écouté

Coup de gueule en faveur des musiques électroniques

Vous avez sauté sur le lien en lisant « Coup de gueule », puis vous avez hésité en voyant « en faveur des musiques électroniques » ? Vous pouvez faire partie des intéressés alors. J’ai bien utilisé le verbe pouvoir, ne sautez pas sur l’occasion pour soulever une dispute par commentaire. Aussi, je préviens d’entrée de jeu que si vous n’aimez pas la musique électronique, c’est un droit, un choix et ce n’est certainement pas une raison suffisante pour dire que ce n’est pas de la musique!!!

On y arrive, vous l’aurez compris: je suis excédé d’entendre ces jeunes comme ces vieux ouvrir leurs grandes bouches et débiter des âneries irrespectueuses envers tous les fans et producteurs de musiques électroniques. On se fiche royalement du style de musique électronique, ceux qui l’ouvrent de même, alors je ferais une remarque générale. Sans distinction de style d’électronique (vous trouvez que je me répète ? Que je radote ? Non,parce que ce ne sera jamais assez clair pour tout le monde).

Vous n’aimez pas c’est un choix, un goût, une orientation, un trait de personnalité : c’est personnel. Ceci étant dit, je m’attaque en priorité ceux qui l’ouvrent facilement pour dire, dès qu’ils entendent parler musique électronique (attention, aucune censure sur les mots, les enfants passez votre chemin) : « Putain, c’est quoi ce boucan ?!! » Vous ne savez pas ce que signifie le mot « boucan » ? Cela signifie vacarme, bruit. Je n’épargne pas ceux qui traitent illico presto les fans de musiques électroniques de Geek; doucement sur les termes : geek désigne d’abord une personne passionnée. Peu importe par quoi. Mais l’utilisation que certains en font rendent ce terme péjoratif, alors qu’ils ne savent même pas différencier un geek et un « no life ». Geek est un mot anglais. Il s’est inséré dans notre langue, qui est une très belle langue (et c’est une opinion, donc personnel), ne faite pas en sorte de l’abaisser d’avantage. A moins que vous ne vous sentiez pas assez intelligent pour cet effort.

De plus, qui est capable de dire ce qu’est la musique dans ceux qui dénigrent un genre musical? Aucun d’entre eux, et peut être d’entre vous (moi y compris). Selon moi, et n’hésitez pas à me contredire, la musique c’est d’abord et essentiellement du bruit. Pour ne pas dire que du bruit. En effet, penchons nous un peu sur ce que nous entendons. Une corde qui vibre, une frappe sur du bois, des graines dans un récipient, un système aussi compliqué qu’est l’intérieur d’un piano : une succession dans un mécanisme fantastique, du vent dans un tube etc… Ce que c’est ? Du bruit. Rien que du bruit à l’état pur. Voilà tout. Puis à force de succession, de répétition, on en a fait un bruit long, mais agréable à l’écoute : la musique. Voilà ma vision, certainement pas la première dans ce genre, et certainement déjà visitée. Mais sachez que je n’ai plagié aucun site, article etc.

Les années ont passé depuis la naissance de la musique, les ordinateurs sont devenus plus puissant, les progrès audio sont devenus incroyables. Avant on n’ enregistrait pas la musique, on se déplaçait pour l’écouter, on l’appelait à nous ou on la jouait. Maintenant, elle tient dans un fichier informatique, composée de 0 et de 1 dans un langage que seuls les rares initiés comprennent. Elle a un poids exprimé en kilo octet. On est incapable d’en faire une conversion dans une mesure tactile, sensitive. La musique s’électronise.

Alors forcément, on a appris à utiliser ces nouveaux outils. Des racks créent des effets audio en studios, un synthétiseur émule une centaine d’instruments, une table de mixage mélange les sons, un ordinateur captent ces sons et les retranscrits en langage informatique, une machine les gravent sur des CDs etc… Puis certains ont modifié ces sons bruts, ces bruits, par ordinateur ou à l’aide de ces racks, et ont obtenu des sons nouveaux, électroniques. Ces sons n’avaient plus rien à voir avec ceux d’origines, certains étaient même créés de toute pièce par un ordinateur. Et dans un même processus que la musique acoustique, crée à partir de bruit réel, capté d’instruments ou d’objets insolites, on les met les uns à la suite des autres. On en a obtenu un bruit long, joli à l’écoute. Une musique électronique.

Ce raisonnement sera pour certain trop basique, trop superficielle. Certes, mais à l’image de ceux qui traitent le genre musical traité ici de « boucan », qui ne la considère pas comme de la musique.

Un argument récurent mais réellement approprié : nous sommes en France, dans une démocratie, dans un pays où les libertés sont en théorie respectées. Vous n’aimez pas ? Vous n’êtes pas un adepte de cette nouvelle musique? C’est un choix. Il est personnel, que vous ne pouvez pas imposer à tout le monde. Sachez une chose : votre liberté s’arrête là où commence celle des autres.

Maintenant, réfléchissez à deux fois avant de débiter des âneries, des propos dégradants sur un genre musical (j’ai pris la musique électronique, mais ça peut s’appliquer au Métal, rock etc…). Je n’hésiterais pas à répondre aux commentaires, tant que ces derniers restent polis et respectueux. Oui, on peut critiquer tout en utilisant des termes respectueux. Vous ne savez pas le faire ? Cultiver vous pendant ces vacances. Pour ceux qui en sont capables (et, au fond, on l’est tous!), RDV en dessous, section « commentaires » si vous avez quelque chose à dire (peu importe ce que c’est !). On est en France, la critique n’est pas punie, et je considère même qu’elle devrait l’augmenter, alors n’hésitez pas, ouvrez la.

Je ne perds mes habitudes même en étant agacé, alors je vous quitte avec un son de ma bibliothèque que j’apprécie beaucoup en ce moment : The Prodigy « Smack My Bitch Up (Max Vangeli & AN21 Bootleg)« 

By Raphoux

6 réflexions sur “Coup de gueule en faveur des musiques électroniques

  1. Je ne vais pas m’éterniser sur la question, il y a un truc qui me dérange dans certains sous genre de la musique électronique : la simplicité et la trop forte répétition…
    je dis bien sous genre car la musique électronique, c’est trop vaste.

    On est entouré de musique électronique, quelqu’un qui dit qu’il n’aime pas la musique électronique ne sais pas de quoi il parle, à moins qu’il n’aime que la musique classique en prise live (donc sans enregistrement, à voir en direct), ou les balades folk jouées sur le moment, ou de la musique traditionnelle, ou bien même le jazz et le blues des années 30.

    donc je disais, c’est vaste, moi je reproche à l’électro, à la techno et à ce genre de musique leurs simplicité et cet répétition qui ne cesse de durer, et leurs textes (quand il y en a) pas du tout recherché… les structures se perdent par moment, on à droit à du 4/4 à 98 voir 99 % des cas. Un thème répété en boucle sans aucune autre mélodie par dessus, on peut comprendre que l’on puisse avoir mal à la tête à force…

    Mais je ne dénigre pas forcément tout, passé un moment j’adorais Daft Punk, j’aime bien le Trip Hop, en particulier Wax Tailor qui marie à merveille le jazz et d’autres types de musique, ce qui change énormément des 4/4 « boum, boum, boum, boum » habituels de certains genre de musique électronique…

    Jean Michel Jarre à pas mal exploré le genre également, tout comme les grand compositeurs de musique électronique comme Klaus Schulze, ou même les types de Kraftwerk, et une partie de la clique du Krautrock des années 70 comme Ash Ra Temple.

    Brian Eno et Robert Fripp ont eux aussi fait des travaux intéressant, Robert Fripp grâce à ses travaux à pu faire évoluer le son Crimson qui est maintenant devenu une musique d’une noirceur incroyable qui attire toujours plus.

  2. Eh bien je suis content d’avoir une réponse aussi bien construite qu’intelligente !

    Il est vrai qu’on retrouve souvent cette construction de répétition dans une grande partie des musiques électroniques, pour ne pas dire la plupart. C’est une simplicité à laquelle cèdent beaucoup de producteurs. Certes c’est une faiblesse, mais si elle convient à certains c’est leur choix. Mais je suis d’accord avec toi sur ce point.

    Ensuite, il existe bien heureusement des producteurs capable de faire de la musique électronique non construite que sur de la répétition et des construction identiques à toutes les autres.

    Je ne me lancerai pas dans un grand discours dans ce domaine. Je dois avouer qu’au niveau histoire musicale mes connaissances ne semblent pas aussi poussées que les tiennent, et qu’au niveau producteur mes connaissances ne se limitent qu’aux prod récentes (donc assez limitées… !) ! J’éviterai de me lancer là dedans sans de réelles bases 🙂

    Merci d’avoir répondu à cet article ! J’espère qu’il t’as plus mise à part son parti pris !

  3. Ma réponse n’est ni construite ni intelligente, et j’ai même pas pris la peine de lire tout l’article (shame on me), mais j’ai deux choses à dire :
    1/ Revois la partie « apparition de la musique électronique ». Rack n’est pas un mot magique qui veut tout dire. Un synthétiseur, par définition, ne se sert pas d’enregistrements. Ca n’est pas parce qu’un morceau est enregistré sous une forme binaire qu’il peut-être qualifié d’électronique. Bref, rien de bien méchant mais ça nuit à ce que tu veux dire (soit-dit en passant, je ne suis pas d’accord).
    2/ Quitte à regarder quand le correcteur d’orthographe ne t’arrêtes pas, pourquoi ne pas regarder quand il t’arrête ? Les fautes de conjugaisons et d’accords sont multiples et franchement gênantes.

  4. Certes les fautes doivent être multiples, le correcteur d’orthographe sert par définition à arrêter les fautes d’orthographes, n’est-ce pas ?

    Je constate que ta réponse n’est ni construite ni intelligente.

    Enfin, j’étais toi, j’aurais lu l’article entier avant d’en faire une critique aussi osée (bien qu’acceptée) que rapide. Je n’ai pas dit qu’un synthétiseur enregistrait (à moins que ma définition d’émuler ne soit pas bonne). Un rack est en effet un hardware large de sens. Visiblement tu as compris dans quel sens je l’employait vu que tu trouves à redire. Lis la phrase en entier, tu verras de quels racks je parle.

    Pour conclure, tu auras remarqué qu’en effet je ne parlait que de musiques électroniques dans cet article. Ou ai-je dit que parce qu’enregistrée sous forme binaire la musique est forcément de genre électronique ?

    Merci d’avoir répondu.

  5. Quand à moi, si j’admire l’utilisation de toute la technologie mise à notre portée pour « créer » quelque chose de nouveau, et si j’admet qu’il existe beaucoup de « génies » de l’éléctro, généralement novateurs (La plupart de l’écurie Ed Banger, la scène italienne actuelle…),je pense que le terme « electro » a été trop galvaudé à cause de pop stars sans intêret comme Lady Gaga ou même Inna, ce genre de soupe commerciale. Des critiques peut informés en ont fait de « l’electro », et l’amalgame est trop vite fait entre « bonne » electro inventive et merde en boite. Trop de musiciens médiocres se mettent à l’electro et font baisser le niveau, car on croit que l’electro est un genre musical facile à cerner, à apprivoiser.
    Avec ça, on s’étonne que l’electro aie mauvaise presse… Il est aussi vrai que l’electro est trop souvent associée à la scène arty parfois un peu trop « conceptuelle » pour être honnête. Personnellement je n’aime pas vraiment l’electro, et ma connaissance en la matière n’est pas vraiment étendue, mais je pense qu’il est justifié de défendre l’electro en tant que genre musical innovant, et, n’en déplaise au puriste, pas si simple d’approche. Il suffit d’écouter ne serait-ce qu’un peu d’electro actuelle pour comprendre l’influence des producteurs français des années 70, du prog rock et surtout du krautrock allemand. Certaines structures font même hommage à un John Cage, ou un Karlheinz Stockhausen. Qui a dit que l’electro était dégénérée et stupide ?
    Bien à toi !

  6. sans commentaires.. Un live de Jm jarre ça casse la baraque !! c grandiose ..entre parenthese c lui qui a revolutionné l’electro ,c un grand compositeur !
    a ne pas confondre a vec lady gaga qui est plutot a foutre en boite de nuit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s