Edito de la semaine

Editorial de Segunda-Feira : le lundi en mode brésilienne

111111

 

Vous n’y avez sûrement pas échappé, mais vendredi s’est ouverte la coupe du monde au Brésil. A grands renforts de maracas (et, fort heureusement, plus de vuvuzelas), on a tenté de faire rêver les gens avec de beaux gestes techniques. Bon, ça a mal commencé, puisque les erreurs d’arbitrage se sont plutôt enchaînées. A noter la très bonne forme des équipes sud-américaines (je ne parlerai pas de l’équipe de France) : sur leur continent, elles montrent leur bonne forme et leurs qualités intrinsèques.

La, s’arrête l’analyse footbalistique par le pseudo journaliste sportif que je suis. Pour le reste, plutôt que Christian Jean-Pierre, préférez Bein Sport et So Foot. Parlons musique. A l’image du Mouv’ et son « Ni foot, ni samba », qui a eu cette formidable idée avant moi, Le Peuple du Rock va faire aussi sa coupe du monde. Mais, bon, on vous l’avoue, on part pas au Brésil, nous. Par contre, on a de la bonne musique. Voici 7 chansons pour « notre » coupe du monde, afin qu’elle soit la plus réussie possible :

1) Une cérémonie officielle digne du rock. Bah oui, nous, dans notre coupe du monde, pas de Shakira (au passage, en 2010, c’était Waka Waka, en 2014, c’est La-La-La, admirez l’originalité), ni même de Jennifer Lopez. Non, pour notre coupe du monde, pas non plus de caution rock-culture populaire, comme on l’a vu pour les cérémonies des J.O à Londres et à Pékin (Jimmy Page sur un camion, très peu pour nous). Voici notre véritable hymne : une chanson rock, puissante et qui sera très belle dans les stades sud-américains, friands de rock-culture. World on fire est une création presque sur-mesure pour une coupe du monde. C’est le nouveau single de Slash, avec Myles Kennedy (avec qui il avait déjà travaillé sur ses 2 derniers albums) et les Conspirators, à savoir Todd Kerns à la basse et Brent Fitz à la batterie. Ce titre sort ce matin en single, l’album du même nom sortira le 15 septembre, et pour les amoureux de Slash, ex-Guns and Roses (faut-il le préciser), il sera en concert au Zenith de Paris le 12 novembre 2014.

2) Du beau jeu et pas de l’anti-jeu. Dans notre coupe du monde, pas besoin de simuler ou de se retirer derrière pour préserver son avantage. Dans notre coupe du monde, on ne veut que des belles actions, des dribbles, des belles passes en profondeur, du jeu physique parfois, et tout cela sans agacement des joueurs, sans expulsion, de beaux buts…un peu idéaliste mais ce serait notre coupe du monde. Et ce morceau du groupe équatorien El extraño sorti en 2012 le montre très bien.

3) Des belles rencontres…et à la fin, une équipe sud-américaine qui gagne. Juste parce que la nouvelle scène latino n’est pas ce que l’on croit : certes, la musique traditionnelle ou folk y est toujours présente. Mais, prenez par exemple le groupe chilien The Holydrug Couple : leur musique rock psychée mi-lumineuse, mi-sombre, mi-pop beatlesienne, mi, est ce qu’il nous faut pour méditer après de long matchs. C’est cela qui nous permet de gagner. L’album Noctuary, sorti en 2013 dans son ensemble est une pépite.  Mention spéciale à Follow Our Way.

4) Des duels palpitants. Avec en toile de fond ce magnifique EP sorti le 11 juin dernier du groupe de Toronto INVASIONS. Pour être à la plage de Copacabana ou ailleurs, une bière à la main, rien de tel que cette cure de surf rock et western songs pour s’y croire. Des chansons bien dosées, pour une ambiance décontractée assurée.

5) Une coupe du monde plus longue avec plus de pays. Pour éviter le casse-tête des qualifications, et permettre à des nations influentes du football de se qualifier. Et notamment la grande absente, la Suède. Vous me voyez sûrement venir, avec mes grands sabots. Chrissie Hynde, leader du groupe The Pretenders, a sorti un premier album solo à 62 ans, intitulé Stockholm. Avec un single de toute beauté, qui allie la ruse et la souplesse de la basse et la puissance du refrain chanté par Chrissie, la Suède aurait mérité pour la coupe du monde (et je n’aurais même pas cité Ibrahimovic comme raison, comme quoi, la musique est vraiment plus importante que tout le reste)

6) Les hymnes nationaux en rock’n’roll. Pour rénover les sélections, proposons que les hymnes soient remplacés par des chansons des plus grands chanteurs rock de leurs pays respectifs. Pour les Etats-Unis, je propose Tom Petty. Le grand chanteur renoue avec le début de sa carrière avec un nouvel album intitulé Hypnotic Eye, et une nouvelle tournée. L’album sortira le 29 juillet sur le label et Tom Petty l’a déjà annoncé : ce sera un vrai « album rock’n’roll », du début jusqu’à la fin. La première piste de l’album s’appelle American Dream Plan B, et annonce bien la couleur. Ce sera punchy ou ce ne sera pas. Deux autres titres (Red River, U Get Me High) ont filtrés.

Et, enfin, 7) des supporters par milliers, des stades ouverts ou règne la quiétude dans l’esprit du sport (s’il y en a un). Histoire de se rendre compte qu’au fond, ce n’est qu’une histoire de jeu sportif, et pas une histoire de politique, ni une histoire de fanatisme religieux. Au final, les joueurs ne sont qu’une « bande de frères » (mauvaise traduction de l’album dont on va parler). Band of Brothers est le nouvel album de l’octogénaire Willie Nelson. Comme le présente NPR, c’est notre maître Yoda à tous. Premier album original depuis 18 ans pour Willie, c’est bien à sa communauté que Nelson rend hommage, qu’ils soient fans ou musiciens. Lors d’une chanson en compagnie de Jamey Johnson, (The Git Go, chanson du cowboy Billie Joe Shaver) autre chanteur country, il refait le monde (« politicians made promises that they can’t keep »…etc.) sur un blues lancinant et transperçant comme sait le faire Willie Nelson avec sa voix, et qui aurait surement sa place au milieu des manifestations brésiliennes de Sao Paulo. Quant à The Wall, la chanson est mélancolique à souhait. L’album Band of Brothers sortira le 17 juin.

Et pendant que l’on rêve d’une meilleure coupe du monde, profitons encore de celle d’aujourd’hui. Et en musique.

 Mickael Chailloux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s