Best Coast

Best Coast, la soundtrack de l’été.

Bethany Cosentino et Bobb Bruno reviennent avec leur nouvel album : The Only Place. Ce nouvel opus sort le 15 mai et c’est l’occasion de se pencher sur la carrière de Best Coast.

En 2009, Bethany Cosentino, jeune fille californienne, trainant avec la bande des musiciens indie de cet état ensoleillé tels que Wavves ou bien Vivian Girls, crée son propre groupe et sort un premier essaie musical sur 45tours, The Sun Was High (So Was I). Elle faisait partie du projet musical Pocahaunted et prend un nouveau départ avec le duo Best Coast. Ce premier projet est très remarqué par la critique ainsi que par le public, qui commence à surveiller de près ce duo. The Sun Was I (So Was I) contient 3 morceaux à l’univers enivrant, saturé, avec un son lo-fi très prononcé, presque sale mais très agréable et qui sent bon l’été. On y retrouve dedans une reprise de la chanson « That’s The Way Boys Are » de la célèbre chanteuse pop des années 60, Lesley Gore.  La même année le duo nous propose deux autres 45tours, When I’m With You et Make You Mine. Dès lors leur univers musical commence à prendre forme ainsi que leur succès. On retrouve à nouveau ce son lo-fi maitné d’ influences surf music. Ils reprennent même le morceau des Beach Boys « In My Room » sur Make You Mine, des paroles simples qui parlent d’été, d’amour, d’attirances, de soleil… Ils créent une atmosphère agréable dans laquelle on peut se complaire au soleil. Fin 2009, ils sortent leur premier EP de 5 morceaux, Where The Boys Are. Avec un palmier flouté sur la pochette, on retrouve sur celui-ci tout leur univers voir encore plus saturé que les autres morceaux. Musicalement, le groupe n’atteint pas des sommets, mais ses mélodies sont tellement envoûtantes que l’on adhère complètement et qu’on se laisse bercer. Durant l’année 2009, ils sortent donc 4 opus et deviennent l’un des groupes à suivre de la musique alternative.

En Avril 2010, sort leur premier clip/single, « When I’m With You I Have Fun ». Le clip illustre parfaitement bien leur univers : on retrouve la plage, un chat, du soleil, des palmiers et Ronald Macdonald. C’est en juillet de cette année-là, que sort leur premier album : Crazy For You. Parfait pour l’été,  ce LP de 12 morceaux est en quelque sorte l’aboutissement de l’année passé. Toute l’ambiance du groupe se démultiplie sur tous les morceaux, planants et évasifs. On a l’impression que la chanteuse garde son esprit adolescent et fugace. Avec cet album, Bethany nous prouve que Best Coast n’est pas qu’un groupe sortant de petits singles et que sur la longueur d’un album ils tiennent la route. L’album est très haut placé dans les classements et deux ans après se laisse écouter très facilement. Sur cet opus on retrouve deux singles : « Boyfriend », parlant d’adolescence, de coups foudre… et « Our Deal » dont le clip est réalisé par Drew Barrymore avec les acteurs adolescents montants tels que Chloë Moretz, actrice jouant dans Hugo Cabret de Martin Scorsese, Tyler Posey, de la série Teen Wolf ou encore Adam Green en caméo. L’album décline tous les thèmes chers au groupe comme le prouve les morceaux « Summer Mood », « When The Sun Don’t Shine » ou bien encore le titre éponyme « Crazy For You ».

Deux ans plus tard, en 2012, Best Coast nous annonce un nouvel album ayant pour titre The Only Place. Tous les fans auront donc attendu sa sortie avec impatience. La pochette est fidèle à l’atmosphère du duo : un ours tenant dans ses bras l’état de la Californie (rappel a la pochette de Crazy For You représentant un chat sur une plage ayant la Californie dessinée sur son corps). Bethany Cosentino annonçait un album différent, aux influences plus country ainsi qu’un meilleur son vu que l’album a été enregistré dans les studios de Capitol Records, dans leur chère ville de Los Angeles et produit par le grand Jon Brion (Beck, Fiona Apple). Il y a quelques jours, j’ai donc enfin pu écouter, sur le site du groupe, l’album en avant-première. Le premier morceau au titre éponyme reste dans l’esprit du groupe : « Why would you live anywhere else? We’ve got the ocean, got the babes, got the sun, we’ve got the waves ». Mais l’album est en effet plus mature, Bethany Cosentino est dans une période de questionnement propre au début de l’âge adulte et cela se ressent dans l’album. Les paroles sont plus profondes et Bethany Cosentino se dévoile plus au travers des textes que sur Crazy For You. Les chansons sont plus tristes, plus nostalgique comme le montre les chansons « Why I Cry » ou bien « How They Want Me To Be ».  On retrouve aussi quelques ballades comme « Dreaming My Life Away » ou bien « Up All Night ». L’album a aussi un léger son aux accents sudistes. On retrouve aussi cet esprit nonchalant californien qui donne envie de se prélasser à l’écoute de l’album. Le son est moins saturé et peut être moins influencé surf rock et plus sudiste. Enfin l’album n’est pas le plus original de l’année mais il est en continuité des projets musicaux de Best Coast et très agréable à écouter sous le soleil même si je pense que mon cœur reste fidèle à Crazy For You. Malgré quelques petits bémols, cet album se présente assez bien pour tourner en boucle sur les platines et dans les Ipod cet été.

By Diego Seval

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s