Grands Classiques

Christopher Cross : perle rare du soft rock américain

Ce nom ne nous évoque peut être rien au premier abord, nous les européens. Mais pour les américains, c’est tout autre chose! Chanteur folk/pop des années 80, ce gros bonhomme a fait parler de lui. Synthés, guitares folk, claviers, (quelques solos électriques) accompagnent le chant. Le chant qui est, à l’inverse des instruments (comme pour d’autres chanteurs folk) son grand point fort.

Christopher Cross

Cross voit le jour en 1951 dans la ville de San Antonio, au Texas. A 28 ans, en 1979, son premier (album éponyme) connaît un succès immédiat avec pas moins de quatre titres (sur 9) qui font le tour du pays : « Sailing », « Ride Like The Wind », « Never Be The Same » entre autres… Si vous voulez vous faire une idée de qui est ce chanteur/compositeur, il faut avant tout écouter « Sailing » (ne pas confondre avec Rod Stewart) qui est une chanson à classer parmi les meilleures de l’année 1979.

Et sur cet album, il faut le préciser, il n’est pas le seul à chanter. Don Henley (le chanteur des Eagles, sur un premier album, excusez du peu), et Nicolette Larson, viennent poser leurs voix sur certains morceaux. Ce premier disque est récompensé, en 1981, par 5 Grammy Awards.

Je parle beaucoup de cet album oui, simplement parce qu’il n’a pas fait mieux par la suite et que son succès a été comme vous pouvez le deviner, assez éphémère.

"Christopher Cross" premier album (1979)

Sortent ensuite trois autres albums, « Another Page » (1983), « Every Turn Of The World » (1985) et « Back Of My Mind » (1988), qui ne rencontrent que très peu de succès : les années 80 sont pour Christopher Cross des années (très) sombres.

Il faudra attendre 1992 pour que naisse un nouvel album à la hauteur du premier, considéré encore aujourd’hui comme le meilleur depuis celui de 1979. S’ensuivent deux autres albums (« Window » (1994), « Walking In Avalon » (1998)) mieux perçus que ceux de la période sombre, mais qui ne révolutionnerons pas le soft de ces années là, à cause peut-on imaginer de la naissance de grands groupes (Oasis, par exemple).

A retenir, quand même, la sortie en 2008 de « The Café Carlyle Sessions » qui reprend ses plus grands succès en acoustique ! Ce best of est un véritable bijoux.

Actuellement, il prépare un nouvel album, « Doctor Faith » prévu au départ pour février, mais reporté pour le mois de mai. Parviendra-il à revenir au devant de la scène soft américaine, et pourquoi pas internationale ?

A écouter en priorité : « Sailing ».

By Jeremy Sulpis

Une réflexion sur “Christopher Cross : perle rare du soft rock américain

  1. Salut !
    Je suis d’accord pour la qualité énorme de ce premier album, mais attention: ne pas négliger l’album « Another Page »!
    Another Page a eu un succès tout à fait respectable (bien que n’étant pas monumental).
    En France, le titre « All right » a fort bien marché , aux US c’est « Think of Laura » qui a été le single.
    Ce n’est qu’à partir de « Every turn of the world » que le succès a baissé.
    Je suis d’accord aussi pour dire que « RendezVous » est un excellent album.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s