David Guetta

David Guetta, l’apogée ?

En voilà un titre qui pourrait faire du bruit. Je vois déjà s’énerver les partisans de Guetta, et ceux qui pensent qu’il devrait arrêter la musique. En tant que chroniqueur, et parce qu’il est vrai qu’il est facile de dire n’importe quoi par le biais d’Internet, je ne me prononcerai que très peu sur ce sujet…

Voyons, si j’ose un article sur un DJ que, en passant, j’admire pour sa carrière et pour son talent de producteur, c’est qu’il y a une bonne raison (excellente ?) ! Un petit retour à la semaine dernière d’abord. Vous me suivez ?

Je vous parlais du WMC qui avait lieu à Miami, et qui s’est donc terminé samedi soir (dimanche matin en réalité, mais vous savez quand on est fêtard, le jour d’après ne commence que quand le soleil s’amène et nous rappelle qu’on a perdu une nuit de sommeil). Je vous avais alors parlé d’un classement effectué pendant le WMC, ce classement qui a pour vocation de classer les meilleurs DJs, producteurs, morceaux, clips, matos DJs… Toute la panoplie d’un professionnel quoi. Il porte le nom de IDMA (International Dance Music Awards), je suis sincèrement désolé chers lecteurs d’avoir omis de le préciser !

Les plus lents d’esprit ne font toujours pas le lien avec Guetta ? Eh bien apprenez qu’il a été récompensé par pas moins de 4 prix ! Les prix ont été acquis pour les catégories de : meilleur producteur, meilleur DJ européen, meilleur morceau pop dance (David Guetta Feat. Kelly Rowland – When Love Takes Over) et enfin meilleure chanson tech/house progressive (David Guetta Feat. Akon – Sexy Bitch). Admettez le, ça fait quand même beaucoup… pour un français.

Je tiens tout de même à rappeler que depuis son album One Love, enregistré avec beaucoup de collaborations d’origine américaine, David a grimpé les marches du classement mondial des DJs (par DJ Mag, qui en passant a été une nouvelle fois élu meilleur magazine musical par les IDMA) : 3ème actuellement derrière Tiesto et Armin Van Buuren. Il a aussi reçu deux Grammy (récompense américaine, venant de la Record Academy) pour le titre dance de l’année (une nouvelle fois When Love Takes Over) et l’album dance de l’année (One Love). Rajoutons les NRJ Music Awards où l’album a été une nouvelle fois récompensé avec en plus une récompense pour la chanson I Got A Feeling des Black Eyed Peas (la bande son est de Guetta).

Il y a de quoi être fier de notre Guetta, même si sa musique ne fait pas toujours l’unanimité, il est tout de même dans le haut du classement DJ. Il y a d’autant plus de mérite que le haut du classement a souvent été dominé par des DJs jouant de la Trance.

Bref, bref, l’article était de rigueur, surtout que, personnellement, Guetta n’a jamais été trop présent dans mon iPod… Jusqu’à son dernier album. Comme d’hab, je vous laisse avec une suggestion de morceau, soit aujourd’hui une de Guetta (certainement ma préférée) et peu connu bien que excellente : Dirty South & S Ingrosso & David Guetta feat. Julie Mc Knight – « How Soon Is Now »

By Raphoux

3 réflexions sur “David Guetta, l’apogée ?

  1. bel article……et laisse à reflechir !
    en totu cas, j’ai toujours apprecié sa musique: punchy, avec la french touch !

  2. Pingback: Deadmau5 : mais de quoi tu me parles encore ?! « " La musique est la langue des émotions "

  3. Perso je n’ai rien contre Guetta. J’admire aussi sa progression en tant que DJ et producteur. Et niveau prod, ses tracks ont toujours étés efficaces sur le dancefloor. Il y a un seul truc qui m’a fait tiquer, c’est quand j’ai lu ceci: « et enfin meilleure chanson tech/house progressive (David Guetta Feat. Akon – Sexy Bitch) ». Pardon?????? Je pourrai dire que ce track est une grosse bouse mais cela n’engage que mes gouts persos. Alors je m’arreteterai plutôt sur le cote technique. Déjà, comment des pros, lors d’un festival de cette envergure peuvent donner un tel track vainqueur dans la catégorie tech/house prog??? Mais rien à voir!!! Sexy bitch, comme la plupart des morceaux de guetta, fait partie de la catégorie « electro house » (un genre un peu fourre tout ma foi, qui regroupe notamment l’équivalent de la « dance music » moderne). C’est un manque de professionnalisme énorme a ce niveau…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s